mercredi 24 mai 2017

"Une soeur" (Bastien Vivès)


Comme chaque été, Antoine, 13 ans, va passer les grandes vacances au bord de la mer avec ses parents et son petit frère Titi. Mais cette fois, une amie de sa mère, qui vient de faire une fausse couche et dont le compagnon est en déplacement à l'étranger, les rejoint avec sa fille Hélène. Au contact de cette adolescente plus âgée et plus audacieuse que lui, Antoine va connaître ses premiers émois...

J'avoue: pour le suivre sur les réseaux sociaux et avoir lu d'autres de ses productions, j'ai toujours du mal à croire que Bastien Vivès puisse, à l'occasion, faire preuve de la sensibilité et de la délicatesse dont on pouvait déjà se délecter dans "Polina". Les expériences qu'il décrit ici sont si universelles; elles ont déjà été mises en scène tant de fois qu'"Une soeur" aurait pu être un ouvrage terriblement anodin et dispensable.

Au lieu de ça, l'auteur restitue avec beaucoup de justesse l'ambiguïté de la relation entre Antoine et Hélène, le mélange d'excitation et de crainte, d'incertitude et d'émerveillement que la seconde inspire au premier. On a tous connu un été pareil à un rite de passage. Dans un décor similaire, celui des soeurs Tamaki m'avait laissée assez froide il y a trois ans, mais celui de Bastien Vivès a su m'émouvoir jusqu'à la dernière image. 

1 commentaire:

Lewerentz S a dit…

Noté ! J'avais aimée le Tamaki - sans plus, mais aimé.