jeudi 10 novembre 2016

"Je vois des antennes partout" (Julie Delporte)


Il y a deux ans et demi, j'avais lu et adoré le "Journal" dessiné de Julie Delporte. Alors, quand j'ai vu qu'elle avait sorti un nouveau récit biographique, je me suis immédiatement jetée dessus. Cette fois, l'auteur évoque, non pas sa vie de tous les jours en général, mais un problème bien particulier. Au printemps 2010, elle est toujours fatiguée et migraineuse; elle souffre aussi d'acouphènes, de sensations de brûlures, de chaud-et-froid et de tout un tas d'autres symptômes qui l'empêchent de réviser pour le concours qu'elle doit passer. Son médecin lui prescrit des antidépresseurs sans réellement pouvoir expliquer ce qui lui arrive. C'est dans un magazine que Julie trouve, tout à fait par hasard, une explication au mystérieux mal qui l'afflige: elle est électrosensible, perturbée par les ondes qui servent notamment à faire fonctionner les téléphones portables et le wifi. Or, en France, il ne reste pratiquement plus de zones blanches... Julie part donc au Canada, dans une cabane au fond des bois prêtée par la famille d'une amie, et elle s'interroge: comment vivre désormais dans un monde envahi par les antennes? Sur un sujet encore méconnu, un témoignage sincère toujours illustré aux crayons de couleur purs, dans un style plein de vie malgré le ton angoissé du récit.




1 commentaire:

Anonyme a dit…

Merci à Julie Delporte de parler d'un problème qui touche beaucoup de personnes en France et dans le monde.
Je suis moi-même devenue très sensible aux ondes, après l'installation d'une borne wifi sur mon lieu de travail..... situé en face d'antennes relais.
Je n'ai plus de Wifi à la maison, mais du filaire, et je n'ai plus de téléphone domestique sans fil (DECT) très toxique.... et je n'ai pas de portable...
Bien à vous
Jacqueline