mercredi 31 août 2016

"L'architective: Les reliques perdues" (Mel Andoryss)


Armand est architective, capable de plonger dans l'âme des bâtiments afin de percer leurs secrets. C'est aussi un ado de 15 ans anxieux à l'idée que l'exercice de ses pouvoirs l'empêche d'être à l'heure pour sa rentrée en seconde. Malheureusement pour lui, cette année scolaire s'annonce mouvementée: en deux jours, il a déjà rencontré une jolie rouquine qui tord les murs et lui flanque une migraine d'enfer, et s'est fait enlever par deux pas beaux qui veulent le forcer à chercher pour eux de mystérieuses reliques...

J'ai entamé ce roman jeunesse un soir à 23h30: grave erreur de calcul, car je n'ai pu me résoudre à éteindre la lumière qu'après en avoir dévoré la première moitié, et si je n'avais pas dû bosser le lendemain, j'aurais sans doute continué ma lecture jusqu'à la fin. D'abord parce que le pouvoir d'Armand est très intrigant et se prête à raconter une histoire aussi originale qu'étonnamment émouvante. (Vous avez déjà eu envie de pleurer sur le sort d'une chapelle? Moi oui, maintenant.) Ensuite pour le trio de choc que notre jeune héros forme avec son meilleur ami Cédric-Axel-Lionel-Loïc, prodige en maths issu d'une famille nombreuse métisse, et sa nouvelle camarade Malaurie dont les étranges pouvoirs sont une malédiction pour elle. Enfin à cause de l'humour délicieux qui émaille les dialogues comme les monologues intérieurs d'Armand. Cerise sur le gâteau: du point de vue historique, tout est très bien documenté. Les amateurs d'aventures un peu ésotériques apprécieront - et, comme moi, trépigneront sans doute en attendant une suite. 

"Je ne sais pas si les fidèles qui fréquentent cette cathédrale ont la foi, mais le bâtiment, lui, mériterait d'être canonisé. Il se vit vraiment comme la maison de Dieu. Il aurait tort de se priver. On est chez lui, il se voit bien comme il veut."

Aucun commentaire: