mercredi 27 juillet 2016

"The raven cycle T1: The raven boys" (Maggie Stiefvater)


"Il n'existe que deux raisons pour qu'une personne dépourvue de pouvoirs médiumniques voie un esprit la veille de la saint-Marc. Ou bien tu es son véritable amour... ou bien c'est toi qui l'as tué."
Chaque année, Blue Sargent se tient près de sa mère clairvoyante tandis que les morts de l'année à venir défilent devant elles. Blue ne les a jamais vus - jusqu'à ce qu'un jeune homme émerge de la nuit et parle avec elle. Il s'appelle Gansey, et c'est un des élèves d'Aglionby, le lycée privé local. Blue a pour principe de se tenir à l'écart de ces garçons privilégiés et arrogants. Mais elle est attirée par Gansey d'une façon qu'elle ne s'explique pas. Celui-ci a entrepris une quête dans laquelle il a entraîné trois de ses camarades: Adam, un boursier pauvre et battu par son père; Ronan, dont l'agressivité est difficilement contrôlable depuis la mort de ses parents, et Noah, qui parle peu et ne semble jamais rien manger...

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en me lançant dans cette nouvelle série de fantasy jeunesse, mais j'ai été très vite séduite. D'abord, j'ai beaucoup aimé l'atmosphère qui règne chez Blue. Celle-ci, qui n'a jamais connu son père, vit avec sa mère et quatre autres voyantes dont elle amplifie les pouvoirs alors que, pour sa plus grande frustration, elle n'en possède pas elle-même. Ensuite, les Raven Boys qui pourraient sembler des personnages stéréotypés à première vue se développent tous d'une façon assez noire et aussi complexe que les liens qui les unissent. L'histoire, plus ou moins basée sur des mythes celtiques, se révèle intrigante et prend quelques détours agréablement surprenants. Enfin, Maggie Stiefvater écrit bien, de façon directe mais évocatrice, avec pas mal d'humour mordant, et elle sait ménager ses effets de style. De sorte qu'en arrivant à la fin de The raven boys, je me suis aussitôt précipitée sur Amazon pour commander les tomes suivants - la série en compte 4 en tout, disponibles en anglais seulement. Cela dit, je serais tout à fait ravie de remédier à l'actuelle absence de VF! 

Edit: Pardon! Après vérification, les deux premiers tomes de la série ont été traduits en 2013, sous le nom "La prophétie de Glendower". Avec une couverture <s>moche</s> qui ne laisse en rien supposer qu'il s'agit de fantasy. Mais la version papier est épuisée chez l'éditeur, qui par ailleurs semble avoir renoncé à traduire les deux derniers tomes. 

Aucun commentaire: