dimanche 6 mars 2016

"Pour Sanpei" (Fumiyo Kouno)


Après la brusque disparition de sa femme, Sanpei, la soixantaine bougonne, part vivre chez son fils qui lui a toujours reproché d'être un père peu impliqué et pas du tout démonstratif. Il peine à trouver sa place dans son nouveau foyer lorsqu'il découvre un gros album laissé par la défunte Tsuruko, dans lequel celle-ci lui explique les goûts de chacun des membres de sa famille, ainsi que la manière d'effectuer toutes les tâches du quotidien - cuisine, ménage, repassage ou couture. Muni de ce précieux ouvrage, Sanpei se rend peu à peu indispensable à la bonne marche de la maison et se rapproche de sa petite-fille Nona, une enfant peu attachante au premier abord...

C'est grâce à Shermane que j'ai découvert ce manga en deux tomes signés Fumiyo Kouno et datant de 2009. Ici, pas d'exploits héroïques ni de grandes passions: juste la peinture d'une transition difficile dans la vie d'un vieux Japonais forcé de remettre en cause son mode de fonctionnement et son rapport aux autres. Il n'est jamais trop tard pour apprendre et bien faire, semble dire l'auteur en alignant les scènes amusantes ou touchantes du nouveau quotidien de Sanpei. Son trait simple mais expressif, ses compositions épurées s'harmonisent parfaitement avec le stoïcisme pudique du héros, de sorte qu'on prend beaucoup de plaisir à voir celui-ci effectuer même les gestes les plus simples et les plus répétitifs de la tenue d'un foyer. Et puis parfois, au détour d'une page, on se laisse cueillir par l'émotion d'une case pleine de nostalgie, voire de poésie. Un manga peu connu mais qui mérite le détour. 





1 commentaire:

shermane a dit…

Ravie d’avoir été de bon conseil ^^
L’auteur a aussi beaucoup écrit sur les victimes de catastrophes nucléaires et leur marginalisation, si ça t’intéresse.