samedi 12 mars 2016

"La photographe T1" (Kenichi Kiriki)


Une adolescente qui vient d'intégrer le club photo de son lycée se promène dans Tokyo et ses environs avec un vieil appareil argentique, à la recherche d'endroits possédant un intérêt historique ou culturel. "Un titre d'exception à mi-chemin entre "L'homme qui marche" et "Le gourmet solitaire" de Jiro Taniguchi", affirme la quatrième de couverture. Forcément, je me suis laissée tenter. Et la déception a été à la hauteur de mes espoirs. D'abord, les promenades d'Ayumi sont découpées en chapitres de 5 pages seulement, ce qui est bien trop court pour avoir le temps d'instaurer une ambiance ou une émotion. L'auteur a cherché à caser un maximum d'informations sur les endroits qu'il montre, ce qui pouvait être très intéressant mais qui, en gros pavés de texte tassés sur des dessins en noir et blanc, nuit gravement à la lisibilité de l'ensemble. Et puis le dessin m'a paru très vieillot et vraiment peu attrayant. Bref, j'ai eu du mal à parvenir au bout du tome 1 et je n'achèterai pas les suivants.




Aucun commentaire: