mardi 2 février 2016

"Automne" (Jon McNaught)


C'est un mardi gris d'octobre semblable à tant d'autres dans la petite ville de Dockwood. Les habitants vaquent à leurs occupations quotidiennes: à la maison de retraite d'Elmview, un garçon de cuisine prépare le repas des pensionnaires; le long de la rue de Nettlefield, un livreur de journaux finit sa ronde; et dans les arbres les hirondelles se rassemblent à grand bruit avant de s'envoler vers l'Afrique. 

Amateurs d'action, passez votre chemin. Ce très bel album au graphisme soigné donne résolument dans le registre contemplatif. Il ne se contente pas de mettre en scène le quotidien le plus ordinaire: il le dissèque au microscope pour en faire ressortir la beauté, la sérénité, parfois l'étrangeté et la mélancolie. Les personnages sont presque muets et les rues de Dockwood quasiment vides d'humains, mais Jon McNaught nous donne à admirer les feuilles agitées par le vent, les écureuils qui détalent le long des branches, les chats qui contemplent le monde depuis le sommet d'un mur, les oiseaux qui s'envolent par nuées. C'est très beau, mais sûrement trop contemplatif pour plaire à tout le monde.





Aucun commentaire: