mercredi 14 août 2013

"Moi, moche et méchant 2"


Pour pouvoir profiter un peu de mes neveux, j'ai eu l'idée de les emmener au cinéma hier après-midi. J'ai regardé les programmes du Gaumont Labège (stratégiquement situé face au Tommy's). "Epic", qui avait ma préférence, ne passait qu'à 10h40. "Les Schtroumpfs 2", plutôt mourir d'une overdose de salsepareille. "Monstres Academy", il paraît qu'il est moins bien que le précédent, et je n'avais déjà pas aimé le précédent. Restait "Moi, moche et méchant 2".

Ni Chouchou ni moi n'avions vu le premier, mais l'aîné de mes neveux s'est chargé de nous faire un résumé dans la voiture pendant que je tentais désespérément d'obtenir une image sur l'appli GPS du smartphone de Chouchou. C'est donc dûment briefés que nous avons débarqué pour la séance de 15h50. J'espérais juste ne pas trop m'ennuyer; j'ai été agréablement surprise de me bidonner de bon coeur pendant toute la durée du film. 

Gru, ex-méchant reconverti en bon père de famille, se voit proposer une mission secrète pour le compte de l'Agence Vigilance de Lynx: découvrir qui a volé un sérum capable de transformer une paisible créature en monstre violet assoiffé de sang. On lui assigne pour partenaire la pétillante Lucy Wilde et pour poste d'observation une boutique de cupcakes située au milieu d'un centre commercial. Très vite, ses soupçons se portent sur Eduardo, le propriétaire d'un restaurant mexicain...

Si ni le scénario ni la fin ne réservent beaucoup de surprises, "Moi, moche et méchant 2" reste un film plein d'humour, d'énergie et même de charme. Gru, tout pataud en amour, devient hyper attendrissant en papa-poule de ses trois adorables fillettes adoptives. Pour l'aider dans son quotidien et sa nouvelle entreprise de fabrication de confitures, il dispose d'une armée de minions, sorte de Lapins Crétins croisés avec des emballages de surprise Kinder par lesquels arrive la majeure partie des gags. Quelques clins d'oeil sont réservés aux accompagnateurs adultes des jeunes spectateurs - notamment les allusions à La croisière s'amuse ou aux Village People. Bref, un bon moment pour toute la famille.

(Et un bonus inattendu pour les traducteurs de fantasy qui, comme moi, peinent depuis des années à trouver une traduction acceptable au terme "minions" - littéralement, "suppôtszitoires". Grâce à "Moi, moche et méchant", il se pourrait bien que le mot anglais passe dans le vocabulaire français, hourra!)

(Par contre, Eric Cantona? Désolée, mais c'est toujours pas un acteur. Son interprétation d'Eduardo est bien la seule chose qui m'a fait grincer des dents dans le film.)

4 commentaires:

Zéphine a dit…

Si tu as aimé le 2, je ne peux que tu conseiller de voir le premier opus, à mon sens encore plus drôle et loufoque!
Certaines répliques sont devenues cultes avec mon conjoint ("It's soo FLUFFYi").

Bref, le genre de film que j'ai envie de regarder les doirs où je suis un peu énervée/fatiguée/triste/les trois à la fois.

Isa a dit…

Si toi aussi tu m'en dis du bien, alors il va falloir que je rende les armes et que je regarde les deux opus.

Joelle's a dit…

Je pense que mon prochain cocktail ciné + Tommy's sera pour Wolverine. Mais la bande annonce de Moi, Moche et Méchant m'avait bien amusée !

Niña a dit…

C'est pratiques les neveux, effectivement. Grâce à eux, on se voit un dessin animé par an au ciné :-)