jeudi 30 mai 2013

Mes 7 objectifs de mai: bilan


Calendrier renard acheté, et photo empruntée, dans la boutique Etsy de Gingiber

1. Toujours choisir l'option optimiste
Je suis quelqu'un qui en toutes circonstances envisage toujours le pire. L'avantage, c'est que ça me pousse à prendre un maximum de précautions pour éviter les catastrophes. Le problème, c'est que pour une catastrophe évitée par-ci par-là, je passe ma vie à imaginer l'avenir en noir. Je ne veux pas devenir négligente ou imprévoyante; mais je voudrais, après avoir fait tout ce qui était en mon pouvoir pour m'assurer que les choses se passent bien, arriver à lâcher prise et à me dire que, dans 95% des cas, les choses se passeront effectivement bien - et que je n'ai donc aucune raison de me faire du souci. Je me suis forcée à adopter cette attitude pendant le mois de mai à titre de test. A part pour ce qui concerne les problèmes de santé, j'ai trouvé ça étonnamment facile et incroyablement libérateur. Car de fait, mes nombreux trains sont tous arrivés à l'heure, ma déclaration d'impôts ne m'a causé aucun tracas, mes clés m'ont été restituées comme demandé. Et quand un colis n'est pas arrivé à l'heure ou que la météo a réellement décidé de faire la gueule, comme j'étais globalement bien plus détendue, je n'ai pas eu de problème à gérer ma contrariété. A poursuivre absolument.
Taux de réussite: 80%

2. Pas d'internet pendant 1h après mon réveil
Je pensais que, par désoeuvrement au moins, je reprendrais mes séances matinales de yoga interrompues suite à la semaine de détox. Et puis non. Si je n'allume mon ordinateur qu'une heure après mon réveil, je perds beaucoup trop de temps sur le démarrage de ma journée. J'ai tenté de faire un compromis à une demi-heure, histoire de petit-déjeuner en faisant attention à ce que je mange plutôt que de l'engloutir les yeux rivés sur mon écran, de mettre à jour mon agenda des choses faites la veille, puis de lire quelques pages d'un bouquin en cours. Après ça, je faisais mon lit, je me débarbouillais et là seulement, je commençais mon surf matinal avant de me mettre au travail. Mais je n'ai pas eu l'impression que ça fasse une grosse différence, et j'ai vite abandonné.  
Taux de réussite: 10%

3. Acheter des succulentes
Je voulais deux ou trois plantes vertes pas trop difficiles d'entretien pour mettre sur les deux buffets rouges qui nous servent à la fois de meuble télé et de séparation salon/salle à manger. Chez Dille & Kamille, j'ai trouvé une Bohemian Bravour (Peperomia Obtuifolia) et une Eden Elegance (Callisia Turtle). Une seule des deux est une succulente, mais ça ira bien. Je leur adjoindrai sans doute une petite soeur le mois prochain. 
Taux de réussite: 80%

4. Crocheter un amigurumi
Après un mois d'avril dénué du moindre ouvrage, je pensais me remettre au crochet en confectionnant une jolie licorne dont j'avais acheté le patron en septembre dernier. Et puis finalement, une autre idée s'est imposée à moi de façon si impérieuse que je n'ai pas eu d'autre choix que de la concrétiser immédiatement. Après ça, il y a eu la création pour le swap en cours. Enfin, j'ai ouvert le patron de ma licorne et... je n'ai eu aucune envie de m'y mettre. Je n'aime pas travailler "petit",  et j'aime encore moins devoir coudre des pièces ensemble. Les amigurumi, c'est super mignon, mais en fabriquer, ce n'est pas une activité pour moi. 
Taux de réussite: 0%

5. Décider si je change de régime d'imposition
J'ai fait deux simulations à partir des revenus que je déclare cette année: une au BNC, comme toujours depuis presque 20 ans, et une en traitements et salaires, comme c'est devenu la norme pour les traducteurs free lance depuis l'année dernière. Hé ben, la première option me permet de payer 1800€ de moins en toute légalité. 1600 si je compte que la seconde me ferait économiser 200€ d'inscription à une AGA. Pour ce prix-là, tant pis, je vais continuer à me taper trois jours de paperasse supplémentaire par an. 
Taux de réussite: 100%

6. Trouver un jupon long et droit
Comme le site sur lequel où j'avais acheté ma tenue steampunk ne proposait rien pour aller sous ma jupe transparente au soleil, j'ai fait une petite recherche eBay et rapidement trouvé un jupon vintage pas cher qui me semblait parfait. J'ai remporté l'enchère, reçu le jupon à temps, constaté qu'il m'allait bien en largeur même s'il avait 2 ou 3 centimètres de trop en longueur... puis la pluie et le froid se sont invités à Epinal le week-end des Imaginales, et j'ai dû renoncer à porter ma tenue steampunk bien trop légère pour la météo hivernale. Parfois, tu réussis un truc et tu n'es quand même pas plus avancé. 
Taux de réussite: 100%, mais en vain. 

7. Refaire du géocaching dans Bruxelles
Le premier samedi du mois, nous avons cherché la nouvelle "Lunette de Mémé 100 000 volts", dont la version précédente avait été notre première cache bruxelloise trouvée, il y a deux ans et demi, puis la nouvelle Jeanneke Pis, qui est carrément un Travel Bug Hotel. Le lendemain, nous sommes passés au parc Léopold en revenant de la dédicace de notre amie Luvan, et nous y avons logué une classique, tandis qu'une multi se dérobait à nous en phase finale. Le jeudi de l'Ascension, nous avons groupé la classique du Musée d'Ixelles, la multi de la place Flagey et la classique des étangs d'Ixelles. Beau temps + balade de géocaching = combinaison parfaite pour occuper quelques heures de week-end ou de jour férié!
Taux de réussite: 100%

Autres accomplissements
- J'ai surmonté mon aversion innée des "gens-que-je-connais-pas" (leur parler, passer tout mon temps avec eux, raconter des choses intimes devant eux, les toucher et les laisser mes toucher) pour faire une retraite de yoga de 3 jours. Résultat: un des week-ends les plus merveilleux et les plus enrichissants de ma vie.
- Je bosse sur ma posture depuis que, fin mars, l'ostéo consulté pour un mal de dos devenu chronique m'a fait remarquer que je me tenais en permanence les épaules relevées et le haut du dos voûté. Au début, j'ai dû me corriger 200 fois par jour, mais des progrès sont apparus rapidement. Deux mois plus tard, je me tiens naturellement les épaules baissées et le dos droit la plupart du temps. Et je n'ai plus mal.

Et les objectifs du mois précédent?
RAS.

Et mon petit mot de 2013?
Beaucoup d'angoisses de santé ce mois-ci, à partir de choses si minimes que ça en serait ridicule si ça ne me pourrissait pas la vie à ce point. Je n'en ai pas parlé, mais j'ai très mal dormi et pas particulièrement vu la vie en rose. Depuis 5 ans, mon hypocondrie est toujours là en toile de fond. Elle a été bien plus forte à certaines périodes, et je pensais que j'étais sur la pente descendante. Mais même si je suis loin de l'époque où je faisais des attaques de panique, j'ai l'impression d'avoir rechuté en mai. En tout cas, j'ai eu d'énormes difficultés à prendre du recul jusqu'à la retraite de yoga. Les bénéfices de celle-ci perdureront-ils? Vous le saurez au prochain épisode.

Conclusion:
Un mois au démarrage laborieux, mais qui se termine merveilleusement bien. 

7 commentaires:

Nat75 a dit…

- Profiter de mes vacances à Madère
90% de réussite :
Les seuls bémols sont:
-> le relief de Madère est beaucoup + prononcé que je l'imaginais ... Du coup le vertige a été bien présent à certain moment !
-> ma non forme physique ne nous a pas permis de faire toutes les randos envisagées
- Manger des légumes de printemps (si il arrive un jour)
30% de réussite : les légumes peinent à arriver jusqu'à moi mais la rhubarbe et les radis ont réussis leur entrée dans ma cuisine
Un souvenir ému : la poêlée de sucrines faite par mon chéri (pas très printemps mais très slurps )

- Alimenter mon blog avec du salé si possible
0% de réussite
Peu cuisiné de salé et rien de bien folichon

- Apprendre à lâcher prise petit à petit
25% de réussite :
J'apprends doucement mais le chemin est bien long et les obstacles nombreux

ARMALITE a dit…

Bravo quand même pour tes efforts :-)

Aléthia a dit…

Question somme toute bien triviale après ton billet : comment est ton jupon ?
Pour aller sous ma tenue, j'ai directement acheté une crinoline. Visuellement, ça fait son effet, pour s'asseoir chez Sens et Découverte, c'était plus périlleux !

ARMALITE a dit…

Il est tout droit, parce que la jupe que je porte par-dessus l'est aussi. En... percale ou en coton blanc, avec un petit volant dans le bas. Elastiqué à la taille, ce qui est bien commode en cas de poids à géométrie variable ^^

Aléthia a dit…

Ah pas mal ! Merci :)

Helolie a dit…

J'ai poursuivi l'exercice en l'allégeant pour un mois où j'ai pris deux semaines de congés.
C'est toujours vraiment intéressant en tant qu'exercice de réflexion. Pr exemple, j'avais prévu d'avancer plusieurs dossiers de boulot alors que je partais en vacances, c'était ridicule, et m'en rendre compte a été très salutaire.
En revanche, je m'interroge sur les effets à moyen terme. Je n'ai pas l'impression d'installer des habitudes et j'ai beaucoup de mal à faire perdurer les résolutions au-delà du mois où je les ai décidées...
Comment faites-vous, vous tous qui essayez le changement via des objectifs mensuels ?

ARMALITE a dit…

Je n'essaie pas forcément d'instaurer un changement durable à travers tous mes objectifs. La plupart d'entre eux sont des tâches fixes, que j'accomplis ou pas, et c'est tout. Les habitudes, quoi qu'on en dise, il faut - chez moi en tout cas - beaucoup plus d'un mois pour les installer, et si elles ne me conviennent pas, je les reperds dès que ma vigilance se relâche. Mais l'idée, c'est d'"essayer" des habitudes pour, justement, me rendre compte si elles me conviennent ou pas. Et si elles ne me conviennent pas, cesser de me tourmenter avec l'idée que je "devrais" faire ceci ou cela: j'ai testé, ce n'est pas pour moi, passons à autre chose.