lundi 17 décembre 2012

3 méthodes pour vous débarrasser du bordel qui encombre vos placards


Si j'ai tendance à acheter beaucoup trop de choses, j'arrive en revanche très bien à gérer l'espace dans mon petit appartement. Le rangement est ma grande passion. J'aime trouver pour les objets des classements logiques et agréables à l'oeil. Et comme je déteste me laisser déborder, je fais du vide régulièrement, soit pour jeter, soit pour donner, soit pour revendre. Avant de reporter mon attention sur le sujet du bonheur, j'ai passé des années à étudier celui de l'organisation sous toutes ses formes. J'en ai conservé un certain nombre de trucs et astuces qui me semblent intéressants à partager. 

Un proverbe indien dit: "Pour manger un éléphant, il faut procéder une bouchée après l'autre". En clair, pour arriver à bout de toute tâche de grande ampleur, il faut la découper en petites étapes moins impressionnantes, et gérables en un laps de temps assez court pour ne pas susciter de découragement. Appliqué à la maison, ça donne: ne vous mettez pas en tête de trier tout votre bordel d'un coup. Ca vous apparaîtra comme une corvée absolument insurmontable, et au final, vous vous contenterez de pousser sur la porte du placard pour arriver à le refermer honteusement sur votre montagne de brols inutiles. A la place, envisagez plutôt de vous fixer:

1. Un seul endroit à "nettoyer": Aujourd'hui, le placard de la cuisine d'où vous évacuerez la nourriture périmée ou que plus personne chez vous ne consomme. Une prochaine fois, votre commode pour en éliminer impitoyablement les culottes orphelines d'élastique, les soutien-gorge qui ont viré au gris, les collants troués et les chaussettes esseulées dont le lave-linge a mangé la jumelle. Et ainsi de suite jusqu'à ce que vous ayez passé toute la maison au crible. 

2. Un laps de temps pendant lequel vous consacrer au tri et au rangement: Réglez votre minuteur sur un quart d'heure (ou dix minutes, ou une demi-heure selon le temps dont vous disposez et votre tolérance aux tâches rébarbatives). Faites ce que vous pouvez jusqu'à ce que la sonnerie retentisse, puis passez à autre chose de plus fun sans remords. Remettez ça régulièrement. 

3. Un nombre d'objets à éliminer: Emparez-vous d'un carton ou d'un sac poubelle, et faites le tour de la maison en cherchant, disons, 12 objets qui n'ont plus de raison de squatter votre espace vital, toutes catégories confondues. Répétez l'exercice à la fréquence de votre choix, jusqu'à ce qu'il vous semble impossible de trouver 12 objets dont vous ne voulez plus chez vous. 

Je pratique la première méthode; Chouchou est adepte de la deuxième, et je recommanderais probablement la troisième aux personnes les plus réfractaires au rangement, parce que c'est la plus ludique. 

Une prochaine fois, je vous parlerai des astuces qui permettent de maintenir une garde-robe à un volume acceptable, et que j'envisage d'appliquer massivement dans les semaines à venir (je compte même vous infliger des photos avant/après de mes penderies). J'envisage aussi de dresser une liste la plus complète possible des moyens de se débarrasser utilement des objets en bon état dont on n'a plus l'usage. Dites-moi si ça vous intéresse ou si vous trouvez juste ça chiant!

31 commentaires:

M'dame Jo a dit…

Pour la garde-robe, j'applique le terrible "one it-one out" depuis des années et je m'en sors assez bien.

Anonyme a dit…

j'adore ce blog. Merciiiiiiiiiiiiiii

Tasha a dit…

J'aime beaucoup ce billet et ses astuces!
Pour moi le gros point noir c'est le bureau... Oui, j'ai la chance d'avoir un bureau, mais c'est une pièce envahie de bordel, à cause du boulot. Il y a les trucs que je devrais éliminer au fur et à mesure (mais pas le temps), ceux dont je me rends compte qu'ils n'ont pas été utilisés depuis des lustres. Donc deux ou trois fois par an, j'y passe une demi-journée. Je vide les meubles (sauf les bibliothèques, ça c'est plus rare même si ça arrive), et forcément, il y a un moment où c'est pire qu'avant que je m'y mette. Il y a des tas partout par terre : ce que je garde (et en prévoyant le rangement, donc ça fait plusieurs piles), ce que je jette assurément, et ce pour quoi j'hésite. Je pars du principe qu"un truc qui n'a pas été utilisé depuis au moins deux ans (truc de boulot, fringues, chaussures, ustensile de cuisine) doit dégager.
Ensuite vient le moment de tout ranger à nouveau, et s'ensuit une sorte de paix, de sérénité (je dois être une grande malade), c'est génial. Je retiens la première de tes méthodes, pour ne pas me laisser déborder.
Et je suis preneuse de ton billet sur la garde-robe...
Bonne semaine!

SandradeBruxelles a dit…

c'est la bonne méthode mais ici elle bug ++ HOm garde tout
ex: cassettes vidéo qui sont ici depuis 12 ans dans une caisse(date de notre emménagement)il a bien sûr acheter les DVDs des films enregistrés mais il ne veut pas les donner/recycler...
et fils8ans devient comme son père ...misère

Isa a dit…

Ça m'intéresse !

Céline M. a dit…

Je trouve ça très intéressant, justement. La 3e méthode me parle beaucoup, à essayer sous peu !

Lolibris a dit…

Moi aussi ça m'intéresse! J'achète relativement peu de choses, mais j'ai du mal à faire le tri, notamment côté vêtements. J'applique la méthode nº1 de temps en temps, mais par exemple mon tiroir à collants est un tel fouillis que j'en suis presque à vouloir tous les jeter et en racheter trois paires neuves!

Anna E. a dit…

J'applique la première méthode, mais aussi le rangement par le vide : c'est le bronx, j'en ai marre, je jette un oeil pour voir s'il n'y rien d'important et je balance tout (un peu extrémiste, mais ça évite de s'apitoyer sur des trucs que "oh mais je ne peux pas le jeter, imagine qu'un jour je ...").

Myriam qui n'est plus une elfe fée a dit…

J'adore cet article et serai décidément intéressée par d'autres articles !
Ici le soucis c'est que je suis bordélique et que l'Ours est un amasseur donc on a du mal à s'en sortir. J'ai plusieurs cartons dans mon salon de figurines de warhammer avec lesquelles ils n'a probablement pas joué depuis au moins 10 ans ...

Je vais néanmoins essayer tes trois techniques dés mon retour !

La Princesse a dit…

Comment savais tu que le tiroir contenant mes dessous était dans ma ligne de mire aujourd'hui ?

Il faudrait que je t'embauche pour optimiser le rangement de mon dressing ;) !

Cécile de Brest a dit…

Je devrais appliquer ta méthode : dans mon garage, une douzaine de cartons de notre dernier déménagement (3 ans cet été), jamais ouverts... et j'ai bien peur qu'ils remontent dans le camion tels quels cet été pour le prochain déménagement !

Anonyme a dit…

Moi c'est avec la vaisselle que j'opte pour une solution très pratique !
Je me fais facilement 3 thés par jour, et la théière est branchée à côté de l'évier, donc je ne peux éviter le fait que c'est le bordel là dedans. Du coup, je reste dans la cuisine, et mon "jeu" c'est de laver le plus de vaisselle possible le temps que l'eau bout (j'ai des joies simples). Parfois je pousse le vice en faisant une pause et en continuant la vaisselle le temps que le thé infuse.
Ca marche très bien (ainsi que faire la vaisselle durant un appel, mais ça les gens apprécient pas forcément donc j'évite)

petite_g a dit…

ah, ranger...rien ne me procure plus d'apaisement, surtout un bon gros rangement par le vide (j'aime aussi faire des listes, je suis une obsessionnelle tout à fait assumée !) mais je suis trèèès intéressée par cette histoire de penderie: mon placard déborde, pourtant j'ai l'impression d'y faire du tri régulièrement...mystère... peut-être devrais-je lever le pied sur mes achats mais je suis incapable de résister aux bonnes affaires d'ebay, emmaüs et des vide-greniers que j'affectionne..et en ce moment, c'est horrible: deux mois après avoir accouché, je ne rentre que dans un tiers de ma garde-robe, un autre tiers est peu propice à l'allaitement impromptu et décent, et le dernier tiers me sussurre: "mais si, garde-nous, tu nous porteras de nouveau/quand tu auras perdu tes bourrelets tout mous..."

Marie a dit…

Ca m'intéresse !!! Merci pour cet article :)

Perrine a dit…

Pendant longtemps, je n'ai eu aucun souci à me débarrasser des choses qui m'encombraient, mais depuis quelque temps, je trouve pleins d'idées de projets de récup/recyclage sur le Web et je n'arrive plus à me séparer par exemple, du moindre habit, même en sale état, car je me dis que je pourrais très bien tomber sur une idée géniale pour le transformer et lui donner une nouvelle vie !

Ladypops a dit…

Hors "horaire de ménage", je fonctionne au "5 par pièces". Dès que j'entre dans une pièce, je range 5 choses. Ça me permet d'être, à peu près, au clair pendant la semaine et de ne pas avoir trop à faire lorsque je dois mettre un grand coup.

Londoncam a dit…

Ca m'intéresse énormémement !
Je suis adepte de la première méthode moi aussi, et j'ai tendance à donner le trop de vêtements/chaussures à la collecte de vêtements près de chez moi.
Mais je suis preneuse de conseils pour réduire la garde robe, j'ai tellement de mal à le faire seule...

Nekkonezumi a dit…

Déesse tu es, le coup du minuteur je prends! Et maintenant là tout de suite, pour mon ménage de salle de bain :-)

Maerie a dit…

ça m’intéresse tout ça! Il va falloir que je teste les méthodes une par une pour voir celle qui me correspond le mieux (c'est surtout la première qui me tente....) je suis bordélique et c'est un point de discorde courant avec chéri-chéri!

mmarie a dit…

Rhooooo oui ! je suis une bordélique pathologique mais sélective. Tes méthodes me paraissent très intéressantes, et je suis preneuse des astuces de garde-robe.

Sylvie a dit…

CA ME PARLE A FOND !!!

Sylvie a dit…

tu fais des séances de consultance à domicile à un tarif raisonnable???

ARMALITE a dit…

Quel enthousiasme, moi qui craignais de vous barber! :-) Et franchement, si je pouvais être payée pour faire du tri et du rangement toute la journée, ce serait un peu le paradis... En attendant, je vais donc m'atteler à vous transmettre les trucs glanés au fil de mes lectures ou mis au point par moi-même!

Anonyme a dit…

J'adore.
J'ai sauvegardé la liste et je vais essayer,je ne sais pas encore quelle méthode (toutes?);j'en ai bien besoin,c'est le bordel chez moi et je suis une vraie faignasse.

ANNESO

Anonyme a dit…

Ahah j'ai le même "truc" que Anonyme de 12h22: je fais le plus de vaisselle possible pendant que l'eau de mon thé bout.
On est trop malines.

ANNESO

L@ure a dit…

Merci pour ces conseils... la 1ère méthode me tente assez... la seconde j'aurai du mal car lorsque je commence à ranger j'aime bien terminer... ^_^
Bonne journée !

Anonyme a dit…

ANNESO, je m'appelle également Anne-Sophie. CQFD :-D
D'ailleurs j'ai dit théière branchée, je voulais dire bouilloire, je crois que la théière ne survivrait pas si elle subissait le même traitement.

Sylvie a dit…

Je relis ton post avant (ou au lieu) de m'y mettre. Et je me dis que j'achèterais bien deux ou trois meubles, objets, caisses, paniers,... afin d'être efficace. Un autre de mes freins : si je commence là, il faudrait que je fasse d'abord cet endroit là, ce qui m'obligerait à commencer par là ... et je range tout dans ma tête 1000 fois en commençant par un autre endroit sans trouver le lieu de démarrage idéal, objet de fantasme comme par exemple le sac idéal!

Polly Perkins a dit…

Habitant depuis 12 ans dans le même appartement pourtant spacieux (65 m2), je ne peux bientôt plus entrer dans certaines pièces telle une vieille folle atteinte du syndrome de Diogène... Chaque fois que je sors ma poubelle, je dois y ajouter 3 choses inutiles. Et une fois par mois, je range tout... Mais j'ai une mauvaise nouvelle: le désordre revient toujours.....

Ness a dit…

On a déménagé il y a quelques mois et une demi (grande) chambre de sacs poubelles et boîtes d’objets est partie à donner. Donc je me sens à l’aise pour un petit temps et je veille au grain. Et maintenant, on a une cave pour y placer ces boites qu’on garde mais qu’on ouvre pas (souvenirs, albums, vêtements d’enfants et puériculture au cas où j’arrive à trancher avant la ménopause sur mon envie de deuxième ou pas). Dire que tout ça était dans mon environnement direct. J’en frissonne encore.
J’applique ces techniques et d’autres dans la joie et la bonne humeur mais j’ai un vrai gros soucis avec le bureau. Les papiers administratifs m’angoissent. J’ai juste assez de nerf pour les traiter plus ou moins à temps puis je refais l’autruche. Donc ça s’accumule. Je vis avec un homme dont la profession est archiviste mais ça aucune utilité à la maison. Si ce n’est pour accumuler (l’autre mission de l’archiviste :) ). C’est le deuxième point noir : je dois le pousser à mettre des limites et à faire du tri pour le respect de notre espace commun. Ça me donne un très mauvais rôle que je n’arrive pas à tenir jusqu’au bout : tensions, c’est vraiment dur pour lui émotionnellement, c’est injuste pour moi... On a pas encore réussi à transformer ça, malgré notre fonctionnement ménager partagé.
Denier point noir : quelques difficultés pratiques à se débarrasser des choses à jeter/donner. Absence de voiture et de permis de conduire + mais où donc se recycle le textile dont on ne peut vraiment plus rien faire et donc qui n’est pas accepté par les circuits de seconde main, par exemple ? (Je le file quand même aux associations alors qu’elles détestent ça parce que je me dis qu’elles ont peut être accès à des filières de recyclage et pas moi).

Anonyme a dit…

J'ai la même méthode. Je fais la vaisselle + rangement le temps que le café coule ou que le biberon de ma fille chauffe. Et on est content de se dire qu'en 30 secondes on a nettoyé 4 fourchettes ou la casserole. C'est comme un jeu.