mercredi 6 juin 2012

L'horreur nue (ou pas, justement)


Je viens de prendre conscience d'un truc atroce. 
La semaine prochaine, je pars en Islande. Ce qui est super en soi, hein. Je me réjouis de voir les petites maisons colorées de Reykjavik, de découvrir des paysages volcaniques qui font penser au Mordor et de vivre ce phénomène extraordinaire du soleil qui ne se couche jamais vraiment. 
Mais dans les trucs à touristes que Chouchou et moi avons prévu de faire, y'a le Blue Lagoon, un spa géothermal - autrement dit, des sources chaudes où on peut mariner à ciel ouvert jusqu'à se changer en vieux pruneau, avant d'aller se faire langoureusement papouiller par des esthéticiennes. Je sais, ça a l'air fantastique. Même si l'eau est entre 39 et 42° alors que je tachycardise à partir de 38. Même si l'entrée coûte un rein et demi (on n'a pas inventé la dialyse pour les chiens, faut savoir ce qu'on veut dans la vie). 
Mais le souci, le vrai souci que je viens à peine de réaliser...
C'est qu'il me faut un maillot de bain. 
Je dois en posséder deux: un bikini orange et une sorte de combishort bleu marine bien pratique sous les combinaisons de plongée. Tous deux achetés au millénaire dernier. Tous deux, par conséquent, incapables d'accommoder le développement exponentiel de mon séant depuis lors. Et tous deux, de toute façon, sagement rangés dans une armoire à Monpatelin, depuis laquelle je doute qu'ils puissent se téléporter jusqu'à Bruxelles. 
Ce qui veut dire que d'ici lundi prochain, je dois acheter un maillot. Trouver un modèle qui me plaise et qui ne me donnera pas l'air de la fille secrète de Moby Dick, croiser les doigts pour qu'il soit encore disponible dans ma taille, et surtout: braver l'épreuve de la cabine d'essayage. Puis recommencer l'opération autant de fois que nécessaire pour me sentir capable d'affronter les regards dans cette tenue. 
Sans déconner, je préfèrerais que le Blue Lagoon soit un spot nudiste: je me sentirais moins mal à l'aise. Dans les saunas, les gens ne se matent jamais les uns les autres pour ne pas être impolis. Et puis ça m'épargnerait cette corvée que je prévois longue autant qu'assommante et démoralisante. 
Finalement j'aurais dû accepter les vacances à Barcelone que proposait Chouchou. Au moins, je n'aurais rien risqué de plus grave que mourir étouffée parmi les touristes à la Sagrada Familia. 

14 commentaires:

Miss Sunalee a dit…

En te lisant, je me disais justement qu'avec le naturisme, la plupart des problèmes étaient évacués: tout le monde est comme il est, et donc tout le monde te respecte. Pendouillant ou musclé, peu importe...
(et être myope, ça aide: on ne voit pas bien le regard des autres)

ARMALITE a dit…

Pour être honnête, je pense que même chez les textiles, les gens sont plus préoccupés par ce que les autres pensent d'eux que par le physique des autres... donc au final, chacun flippe pour rien. Mais moi, j'ai pas envie de me voir en maillot.

Miss Sunalee a dit…

C'est vrai qu'en Thaïlande par exemple, à l'hôtel, je ne me suis pas sentie jugée.
Chacun flippe pour des choses différentes... Pour moi, profiter de la chaleur sur ma peau est plus important, un plaisir plus grand que ce qu'on pourrait penser de mon corps... Je me sens parfois plus mal à l'aise complètement habillée dans certains quartiers bruxellois.

Anonyme a dit…

Bonne chance, en passant elle fait flipper ton illustration ^^

Delphine a dit…

L'année dernière, avant d'aller au Blue Lagoon justement, je me suis retrouvée dans la même situation que toi et j'ai trouvé mon bonheur chez http://www.forluna.co.uk/. (Le modèle Red Retro, absolument formidable).
Ils livrent en Europe entre 4 et 7 jours ouvrés, leurs maillots taillent super bien et sont d'excellente qualité, avec un peu de chance ça passe ?

Ness a dit…

J"ai eu le même souci l'année dernière. J'ai fais une razzia sur les sites de vente par correspondance (La redoute, 3 suisses) et j'ai écumé tout les repères de maillots de Bruxelles. Et bien, il n'y en a pas beaucoup, mais il y a quelques repères cachés comme l'Inno (oui oui, courage) et Hema par exemple (où il y a en ce moment un simplissime maillot noir à pois blancs).

Ce qui ne nous empêche pas de militer pour le nudisme au Blue Lagoon en attendant...

Londoncam a dit…

Avec un voyage en Crète en juillet et un à la Réunion/Maurice en octobre, je n'avais pas trop le choix, il me fallait du maillot de bain. Mes fournisseurs cette année ont été La Redoute et Monoprix... Bon courage dans ta quête !

Nekkonezumi a dit…

On m'a dit que par endroit l'eau y était très très chaude ... eau sulfureuse et chaude, c'est pas le truc qui te détruit un maillot en une fois, ça (j'ai eu le coup une fois, j'étais un peu dégoûtée)
Mais on m'a aussi dit que c'était assez incroyable hein :-)

La princesse a dit…

Oh tu sais, ton maillot tu le mettras en sortant de la douche, et puis l'eau est opaque au Blue Lagoon. Donc personne le verra, tu devrais pas te faire du souci pour ça. Tu te verras pas beaucoup...

Et puis vive le Mordor, quoi. Frodon était quand même un sale menteur qui a fait tout un drame de son voyage...(tout ça parce qu'il avait loupé la navette jusqu'au Mount Doom, le naze..)

Anonyme a dit…

Ah oui,je compatis...j'en ai acheté un l'été dernier,j'en ai bavé...c'est pas marrant,une vraie épreuve (toutes proportions gardées,on est bien d'accord).
Et encore,quand on sait que les cabines d'essayage de maillots ont des éclairages un peu tamisés et des miroirs plutôt flatteurs (il faut bien vendre),c'est encore plus démoralisant.

ANNESO

OetL a dit…

Erk... la corvée du maillot de bain, je compatis aussi, je m'y suis collée il n'y a pas longtemps et ça a de quoi te dégoûter des vacances de genre de trucs...
Je signe la pétition pour "le nudisme au Blue Lagoon " ^^
Bon courage dans tes recherches

Miss Sunalee a dit…

ou alors, comme hier, je trouve un bikini qui me plait chez Woman Secret, je cherche ma taille et là, j'entends la vendeuse qui gueule dans la magasin "encore une minute et on ferme"... Et il n'était que 18h20. Je suis partie fâchée, en me disant que je les punirais par mon non-achat !

mmarie a dit…

Comme Ness, j'allais te conseiller de jeter un oeil chez Hema et leurs une-pièce un peu glamour galbant (et en particulier celui à pois que je devrais d'ailleurs me décider à essayer). Mais attention, chez les Hollandais, ça taille grand.
Ils ont aussi des deux-pièces combinables, je pense.

Lislandais a dit…

Si vraiment vous ne parvenez pas à trouver le modèle de vos rêves, vous pourrez toujours louer l'un de ceux que propose le Blue Lagoon !
Sur un plan purement esthétique, notez bien toutefois que je ne garantis rien.
Bon séjour.