mardi 29 mai 2012

De l'importance de l'attirance physique dans une relation


Pendant très longtemps, je me suis obstinée à avoir des relations avec des hommes qui parlaient à ma culotte* et qui ne me convenaient pas du tout par ailleurs. J'ai été malheureuse avec eux, et ça a toujours fini par mal se terminer au bout de plusieurs années. 

Du coup, entre ces couples de longue durée, j'ai tenté de sortir avec des types brillants, drôles et généreux, des mecs bien mais qui ne me plaisaient pas physiquement. Résultat: je me suis forcée au lit pendant quelques mois avant de fuir avec des excuses plus ou moins lamentables. Souvent plus que moins, d'ailleurs.

Dans l'idéal, l'important, c'est la beauté intérieure. Mais il ne faut pas se leurrer: quand on fait la connaissance de quelqu'un, la première chose qu'on voit, c'est son physique. Et sauf dans le cas de l'ami(e) de longue date qu'on se met soudain à regarder d'un autre oeil, la plupart du temps, on se découvre en même temps qu'on commence à construire son histoire de couple, période où on est gouverné par les phéromones - l'hormone du désir sexuel. 

Après, quand on connaît bien son partenaire et qu'on a appris à l'aimer pour ses qualités de coeur, qu'on a bâti une histoire commune, le physique prend un rôle secondaire. Si Chouchou était défiguré demain, je ne le quitterais pas pour ça, alors que je n'aurais sans doute jamais couché avec lui s'il avait déjà été défiguré quand je l'ai rencontré. 

Cela dit, il peut arriver aussi qu'on soit très attiré par quelqu'un avec qui ça ne collera pas du tout sur le plan horizontal, sachant en outre les gens les plus beaux et les plus courtisés sont ceux qui ont tendance à donner le moins en la matière (sans doute estiment-ils que leur seule présence dans votre lit est un cadeau suffisant!). Si Hugh Jackman veut me prouver le contraire, je suis joignable par mail à l'adresse mentionnée dans la colonne de droite. 

J'aurais donc tendance à dire que l'attirance physique est une condition préalable nécessaire mais pas suffisante. Pour que le couple fonctionne, il faut en plus une compatibilité à long terme, d'abord sexuelle, puis à tout un tas d'autres niveaux intellectuels et affectifs.

Une copine demandait l'autre jour sur Facebook ce qu'on penserait du cas d'une personne qui nous connaît depuis un moment et qui ne se décide à nous draguer qu'après qu'on ait perdu 30 kilos. Personnellement, à moins que cette personne m'apparaisse comme archi-superficielle de manière générale, ça ne me rebuterait pas. Et vous, qu'en pensez-vous? L'attirance physique vous semble-t-elle indispensable ou pas pour former un couple? 

Funambuline

20 commentaires:

funambuline a dit…

J'ai eu des trèèèèèès beaux que mes copines enviaient avec qui je n'ai jamais eu de discussion passionnante et ça ne durait jamais au-delà de l'aveuglement hormonal.

J'ai eu des franchement pas terrible de prime abord, mais qui savaient déborder d'un charme fou dès qu'ils étaient en tête à tête, ceux où tes copines se disent : il doit bien cacher son jeu. Et là ça a souvent duré. Ils avaient dû "bosser" au départ pour réussir à parler à mes hormones/à ma culotte (merci pour le copyright) et une fois que c'était lancé, j'avais la chance de me sentir privilégiée, la seule à voir le trésor que j'avais entre les mains (je parle métaphoriquement hein, merci de ne pas me prêter des intentions par trop phalliquement centrées).

Mais j'avoue que même dans cette catégorie, je n'ai jamais eu de vrai moche. C'est rare les gens vraiment moches et je suis peut-être une horrible personne, mais j'ai du mal à m'y intéresser. Je me suis rendue compte au fur et à mesure que même dans mes amis, j'ai pas de moches.

Puis j'ai mis de l'eau dans mon vin et me suis rendue compte que ceux que je traitais de vrais moches étaient ceux qui, en plus de n'être pas forcément gâtés par la nature au niveau du visage, ne faisaient absolument AUCUNE effort pour se mettre en valeur. Aucun goût vestimentaire, une coupe de cheveux de merde, un laisser-aller ou je-m'en-foutisme global, qui finalement me renvoie l'image de quelqu'un qui 1) n'a aucun goût ; 2) n'a absoluemnt aucun intérêt pour les interactions sociales ; 3) en a rien à foutre de mes yeux sensibles au bon goût. Ce qui m'a rassurée sur le fait que je n'étais pas une horrible personne raciste envers les moches. Je suis juste une horrible personne qui ne supporte pas qu'on heurte sa vision du bon goût.

Bref, un beau pour quelques nuits. Un bon pour la vie. Et que les moches fassent un relooking, bordel.

Anna E. a dit…

Ah mais oui, c'est important l'attirance physique ! (Enfin, je pense) Bien sûr que les affinités intellectuelles comptent aussi si on envisage une relation à plus ou moins long terme, mais peut-on sérieusement envisager de se réveiller tous les matins à côté de quelqu'un dont on se dit "ouh la vache, c'est quand même un sacré thon !" ? (Peut-être que certaines personnes le peuvent, après tout !)

Anonyme a dit…

Joker.
*Dans l'absolu pense que non, pas forcément, mais juge encore mal comprendre comment elle peut fonctionner pour s'aventurer dans une réponse personnelle construite*

Mélusine

pillapon a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec ton analyse ... Moi finalement ce qui me plaît avant tout c'est leur esprit et en général ils ont un certain charme qui va de pair. Alors que demander de plus ? ;)

Passe une belle journée,

Pillapon

sara a dit…

Euh... les qualités au lit sont d'une importance primordiale pour moi, au-delà du physique. Un mec qui sait me faire grimper aux rideaux peut ne pas être très attirant :o) Mais j'avoue, j'ai toujours préféré les gueules aux jolis...

ARMALITE a dit…

Sara: le problème des qualités au lit, c'est qu'il faut déjà prendre le mec dans ton lit pour vérifier, et que ça suppose qu'il t'ait plu au préalable. Ensuite, le bon coup d'une fille est la catastrophe d'une autre. Si le mec ne m'attire pas physiquement, il aura beau être un virtuose de la brouette thaïlandaise, ça me le fera pas.

Ness a dit…

Pareil, sinon que comme Funambuline, j'aime bien avoir un trésor caché :)
Et qu'il m'est arrivé de vouloir arracher sa chemise à un type impressionnant intellectuellement et pas du tout physiquement alléchant selon les critères de base (Hugh Jackman, j'adhère!). C'est une donnée qui chez certains se transforme en charisme et qui parle directement à la culotte de la vilaine intellectuelle que je m'emploie à être à temps partiel...
Ah oui, et un physique légèrement imparfait compensé par un voix magnifique (la voix: celle d'Allan Rickman), ça marche aussi niveau conversation avec mes sous-vêtements :)

ARMALITE a dit…

Je parlais bien d'attirance et pas de beauté pure. Alan Rickman, il est drôlement miam aussi malgré un physique pas très, euh, classique.

Cécile de Brest a dit…

Tout ça est très subjectif. Pour moi aussi Alan Rickman est plus que miam, tout comme Hugh Jackman et pourtant tout le monde s’accordera à dire que l'un est beau gosse et l'autre pas.
Bref, un mec beau, moi, ça me fait peur (oui, je sais, c'est idiot). Je préfère un homme avec du charme, en plus, ça dure plus longtemps (le charme, je veux dire, je crois que je ne suis pas très claire, ça ne me réussit pas les longs week-ends).

Londoncam a dit…

Je te rejoins complètement sur le sujet. Encore une fois, pas besoin qu'un mec soit beau mais il est indispensable qu'il m'attire, me plaise. Comment envisager de le toucher, de l'embrasser ou de coucher avec sinon ? J'aime le contact physique avec l'être aimé, et je ne peux dissocier les deux (attirance physique ET intellectuelle/morale) pour une relation longue.
Après, les hommes qui m'attirent ne sont pas forcément ceux qui plairont à mes copines, et inversement. Mais c'est ça qui est bien finalement !

Sophie a dit…

Bien, je dois être sourde de la culotte, elle n'entend rien, personne ne lui parle jamais. Y aurait-il des oreilles de culottes? des appareils auditifs à culottes? Plus sérieusement, l'affaire se passe généralement au niveau de mon cerveau. Et je ne veux pas jouer la fille superficielle à mort mais les moches qui ne font pas d'efforts, je ne peux pas, je veux bien me passer d'un sosie de Paul Newman jeune mais je n'ai jamais eu envie de voir Quasimodo tout nu... bref, il me semble qu'une relation longue durée se construit sur beaucoup d'autres choses que le physique même si, il faut bien reconnaitre, que la plupart des histoires commencent par un coup d'oeil agréable.

marieatoutprix a dit…

Ayant rencontré mon mec sur internet, évidemment que le physique a compté. J'avais même cliqué sur la photo car dessus, il avait un air de Gilles Lelouch.
Après si j'ai choisi d'aller lui parler, c'est parce que sa description était très drôle et pleine d'esprit.
Il n'est pas le plus beau mec du monde mais il est bourré de charme.
A l'inverse, je sais que lui m'aime malgré mes 20 bons kilos en trop alors que beaucoup de mecs seraient "rebutés".
Chacun place le curseur où il veut. Lui me trouve belle malgré ces kilos et me dit que moche mais mince, il n'aurait pas été attiré au premier rabort.

marieatoutprix a dit…

Je complète en disant que certaines personnes de mon entourage en voyant sa photo m'ont "ah mais il est beau" avec un air vraiment étonné. Je ne pouvais pas avec mes kilos en trop malgré un visage que beaucoup de gens trouvent jolis avoir un mec bien... Très agréable.

Emilie Sunny a dit…

Sujet très très intéressant, je me pose la question très souvent.

Je suis sortie avec de beaux gars (par là j'entend tout le monde les trouve wouahouh), qui souvent étaient égocentriques au possible, et pas top au lit car pas assez intéressés par qui j'étais et ce que j'aimais.

Je pense que le physique est important, mais je pense qu'il est différent pour chacune d'entre nous. Des gars que mes copines trouvent hyper craquants, je peux les trouver moches et inversément.
Maintenant ce qui est clair, c'est que les moches-boulet-je-m'-occupe-pas-de-mon-physique je supporte pas.
Moi si le gars j'ai pas envie de toucher sa peau au départ c'est difficile...mais j'avoue ne m'être jamais forcée donc voilà

Miss Sunalee a dit…

J'ai toujours rêvé d'un grand blond et quand un petit trapu aux cheveux noirs m'a draguée et m'a fait des avances, j'ai refusé. Je le trouvais moche... et puis on a mieux fait connaissance, et six mois plus tard, je sortais avec lui. J'ai réalisé qu'il avait des beaux yeux et qu'il était charmant et intéressant. Après quelques mois par contre, on s'est rendu compte qu'au point de vue caractère, ça n'allait pas trop... Et j'ai trouvé un autre beau brun même si je fantasme toujours sur les grands blonds (Eriiiiiic ?????).

Polly Perkins a dit…

en train de vivre ma troisième rupture avec un beau mec fréquenté de longues années (mais sans aboutir au mariage avec beaux enfants à la clé), je me pose souvent cette question... j'ai deux remarques à apporter à ta thèse: 1) souvent les mecs très beaux ne se donnent pas beaucoup au lit, comme si leur plastique suffisait. 2) deux fois je suis sortie avec des "moches" en me disant que je serai tranquille question concurrence féminine, et les deux fois j'ai été cocue (non mais tu y crois ça? quel toupet ces moches!). Merci de me faire sourire en cette période difficile!

l'âne a dit…

de toute façon, le plus beau, c'est devendra.

*s'en va après avoir laissé ce commentaire inutile*

Anonyme a dit…

Me concernant, je n'arrive pas à être attirée "physiquement" à proprement parler, ça me vaut pas mal de frustration par ailleurs... Quand je regarde un mec, je ne peux pas fondre face à "un beau cul bien musclé", "des yeux langoureux", "des tablettes de chocolat".... J'ai même regardé sur des plans différents, moins regardés, j'ai voulu voir pour des voix, je me suis même penchée sur la question de la partie intime... Je me suis questionnée sur mon orientation sexuelle, inquiète, mais rien. Je me suis mise à envier cette capacité à être attirée par le physique, et en même temps ça m'énervait de voir tant de gens méritants souffrir parce qu'ils se faisaient rejeter ou pire malgré leurs efforts pour s'intégrer. J'avais même du mal à digérer l'idée que des gens tentent de s'intégrer à force. Puis je suis tombée sur cet homme, que j'aime de tout mon cœur, avec qui je sors depuis pratiquement 3 ans (petit détail, j'ai 19 ans actuellement). Et sincèrement, jamais je n'avais ressenti d'excitations comme il m'en a fait connaître (peu importe ce que je regardait, lisait ou autre jusqu'à présent, tout ne me laissait qu'un arrière goût d'insatisfaction). Il n'est pas "beau", beaucoup le critiquent, personne ne voudrait de lui(obésité morbide, peu sûr de lui, les yeux terriblement cernés, passe beaucoup de temps avec les jeux vidéos, enfin bon, je défis quiconque de l'identifier comme l'homme idéal, notion que j'ai du mal à intégrer apparemment), et pourtant, rien qu'en le voyant mon cœur palpite, j'ai envie de lui, quelque soit le détail de sa personne, rien ne dégoûte, absolument pas, au contraire. Je le désire plus que tout.
J'ai beau chercher, je ne vois aucun témoignage de la sorte, les gens me regardent comme si j'étais une alien, est-ce si incompréhensible? Purée, quand je vois ce que je vis, et que je regarde ces gens courir après le physique avant de s'intéresser ne serait-ce qu'un peu à la personnalité de la personne ou autre, je me demande si les gens savent vraiment ce que c'est que l'amour, et en quoi l'attirance sexuelle pure et dure apporte un quelconque intérêt, une quelconque satisfaction particulière. Et j'ai envie de distribuer des baffes quand je vois des gens se plaindre de ne pas tomber sur la bonne personne alors que ce ne sont que des bonobos en chaleur.

Anonyme a dit…

moi je suis un homme
j'ai eu plusieurs attirance physique, qui se sont soldé par de veritables rateaux, pourtant, on s'entendait tres bien, mais mon physique ne plait pas.....
Ca m'arrive tres souvent, notamment, en ce moment, avec une femme, avec laquelle, je m'entend extremement bien, on passe nos week end ensemble, on s'envoi beaucoup de textos et ca bloque au niveau physique....

Anonyme a dit…

J'adore ce que tu as écrit!