dimanche 2 octobre 2011

On ira, où tu voudras quand tu voudras (mais de préférence dans un bon resto)


Après un début de semaine où je me suis retrouvée bloquée chez moi par une gastro carabinée et une traduction à rendre incessamment sous peu, j'ai quand même pu profiter à fond du splendide été indien dont Bruxelles bénéficie en ce moment.



Jeudi, déjeuner avec Sophie au Vespa Café; plus tard, petite séance lecture aux Gens Que J'Aime et dîner au Triskell avec Chouchou, Marie-Aude, Mareike et Sun Jae, amie des deux précédentes et lectrice de mon blog que je rencontrais pour la première fois. Elle m'avait apporté une petite bouteille de vodka à la framboise maison, et outre le fait que j'adore les deux (vodka et framboise), cette petite attention m'a fait super plaisir. Je ne parlerai même pas de la demi-crêpe aux pommes caramélisées avec du beurre salé que j'ai mangée en dessert: c'était une tuerie galactique. Maigrir serait quand même beaucoup plus simple si on ne trouvait pas tant de trucs délicieux à manger!



Vendredi, grosse journée de boulot suivie d'une expédition chez Delhaize pour faire les courses hebdomadaires - et payer 12,36€ le plaisir de renvoyer deux jeux de contrats à Paris, glups! Où est le plaisir dans tout ça, me demanderez-vous? Etre libre le samedi matin pour faire le ménage, pour être libre le samedi après-midi pour se promener. Parfois, le bonheur nécessite un minimum d'organisation.



Samedi, donc, une fois le ménage expédié, Chouchou et moi sommes partis nous promener dans le quartier du Châtelain. Chez Rose, j'ai craqué pour un nouveau foulard en soie de chez Scarf, mon deuxième. "C'est une petite marque belge", m'a expliqué la propriétaire. Voulant écrire un article dessus, j'ai fait des recherches sur Google. Bien sûr, j'ai trouvé des dizaines de milliers de réponses, mais pas la bonne (pour les non-anglophones, "scarf" signifie "foulard" ou "écharpe"). Bref. Nous sommes ensuite montés jusque chez Lilicup pour goûter d'une limonade artisanale à la fleur d'oranger et de sublimes scones à la crème fraîche et à la confiture de framboise maison. J'ai déjà dit que maigrir serait beaucoup plus simple si on ne trouvait pas tant de trucs délicieux à manger?



Nous avons fini l'après-midi dans le centre. Bien entendu, les Néréides venaient juste de fermer quand j'ai aperçu dans la vitrine ce collier qui est la "petite soeur d'automne" de celui que j'avais trouvé chez Les Fleurs cet été. J'ai eu le coeur brisé de ne pas pouvoir mettre la main dessus immédiatement. Pour me réconforter, Chouchou m'a préparé un pad thaï maison que nous avons mangé devant le DVD des "Petits Mouchoirs". Je ne suis pas bien sûre de comprendre pourquoi il a fait un tel carton en salle - alors que je suis hyper-bonne cliente des films choraux et des histoires de trentenaires qui se remettent en question. Fin de soirée au lit avec "A storm of swords"; je commence à avancer un peu plus vite. Deviendrais-je blasée?



Ce matin en se levant, Chouchou s'est souvenu au dernier moment qu'il n'avait pas réservé pour le brunch avec Gianluca au Cook&Book. Il a appelé dès l'ouverture: on lui a répondu que désormais, il fallait s'y prendre une semaine à l'avance. Une semaine! Nous nous sommes donc rabattus sur le deuxième meilleur brunch de Bruxelles à notre connaissance, celui du BlaBla & Gallery. Avant d'aller manger, nous avons fait un arrêt chez la mère de Chouchou, qui rentrait de vacances en Grèce où elle avait déniché une pièce de 2€ commémorative pour mon père. Elle nous avait également rapporté quelques-uns de ces merveilleux souvenirs de vacances dont elle a le secret. Je ne suis pas certaine que la coupe de Pythagore ait une place dans notre intérieur, mais j'avoue que je suis curieuse d'en tester le "fonctionnement".

Brunch au BlaBla & Gallery, donc. Par ce beau soleil, tout Bruxelles se baladait dans les Marolles, où les places de parking étaient encore plus rares que d'habitude. Par contre, il n'y avait pas grand-monde au resto. Une bonne partie de la discussion a tourné autour du chat de Schrödinger: pourquoi sacrifier un chat plutôt qu'un Pékinois, une fouine ou Tom Cruise, et ne serait-il pas judicieux, si je me retrouvais célibataire et contrainte de recourir au speed dating, de commencer à filtrer les candidats en leur demandant ce que prouve cette expérience. C'était assez rigolo. Chouchou et moi avons ensuite abandonné Gianluca pour aller faire un tour au Brussels Vintage Market, qui a définitivement entériné mon opinion sur les vêtements de friperie: je ne trouve pas ça cool et unique; je trouve que ça sent la penderie de grand-mère, et les imprimés me font mal aux yeux. Nous sommes entrés et ressortis aussi sec pour rentrer à la maison. J'aurais bien traîné encore dehors pour profiter du beau temps, mais j'avais à faire chez nous!

6 commentaires:

La Princesse a dit…

On a failli se croiser aux Néreides, j'en sortais juste à la fermeture avec ma mère ;) ...

ARMALITE a dit…

T'as acheté quelque chose? Je trouve la nouvelle collection assez sublime...

La Princesse a dit…

Queen Mum a commandé une broche Loup et Petit Chaperon rouge, moi j'ai bavé sur la collection "Un été en Provence" avec des oranges et des fleurs d'oranger.
Mais bon, je préfère tester un massage !

Anonyme a dit…

Bel imprimé de foulard :)
Chez N2, j'ai une préférence pour les séries de contes, mais puisqu'il n'y a pas de point de vente dans mon secteur actuel, mon porte-monnaie est tranquille ^^

Mélusine

ARMALITE a dit…

Tu n'as pas vu? Ils font aussi la VPC ^^
Et dans la collec actuelle, Néréides et N2 confondus, il y a au moins dix pièces qui me font craquer... Argh.

Anonyme a dit…

Tentatrice ! ^^°
J'essaye d'éviter d'ajouter trop de choses à la liste conjointe à celle des livres dite "Ça me plaît beaucoup, je me le note pour plus tard parce que là ce n'est pas trop possible/sérieux/...", d'autant plus que je pressens quelques possibilités d'achats compulsifs vu ma situation actuelle. (Ne pas aller voir le site de VPC, ne pas aller voir le site de VPC...)

Mélusine