mardi 15 février 2011

"Ugly Betty" saison 4

Après une première saison éblouissante, "Ugly Betty" avait légèrement piqué du nez. La 4ème et malheureusement dernière saison de la série redresse la barre de façon assez spectaculaire. Betty est enfin devenue rédactrice à Mode, et inspirés par son exemple, les gens qui l'entourent s'efforcent eux aussi de poursuivre leur rêve. Matt s'engage dans une association caritative; Claire Meade part à la recherche du fils qu'elle a abandonné autrefois; Marc décroche à son tour un poste de rédacteur; Amanda démission de son job de réceptionniste pour se lancer dans le stylisme; Hilda retrouve un ancien petit ami et décide de fonder une famille avec lui; Justin choisit d'assumer son homosexualité. Et Daniel réalise enfin qu'il ne peut plus se passer de Betty... juste au moment où celle-ci décide d'accepter le job de ses rêves à Londres.

Contrairement aux deux précédentes, cette saison a une solide ligne scénaristique, pleine de sous-intrigues palpitantes. La fille de Willie se réfugie chez elle après avoir tué son petit ami, mais un détective privé la retrouve et tente de la faire chanter. Fou de chagrin depuis la mort de Molly, Daniel se laisse embrigader dans une secte et se coupe peu à peu de tous ses proches... Les rebondissements s'enchaînent et on ne s'ennuie pas une seconde. Quand arrive la fin, relativement prévisible mais très satisfaisante, on est triste de quitter ces personnages si attachants qu'on a eu tant de plaisir à voir évoluer année après année. Je n'ai pas honte de le dire: la scène des adieux de Betty à sa famille m'a tiré des larmes - et c'est très rare que je pleure devant un écran. "Ugly Betty" n'est peut-être pas un chef-d'oeuvre qui restera dans les annales de la télévision, mais c'était une série qui avait du coeur, de l'humour et du positivisme à revendre. Rien que pour ça, elle me manquera.

1 commentaire:

Delphine a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec toi, cette quatrième saison est remarquable à tous les niveaux. J'ai particulièrement aimé l'intrigue autour du coming out de Justin, très émotionnelle (mais sans être artificielle) et très juste.

Et puis Betty qui s'épanouit et qui réalise ses rêves, sans Daniel à ses côtés, j'y peux rien, j'ai trouvé ça chouette, quand tellement de séries et de films nous font croire qu'une femme n'est rien si elle n'a pas d'homme à aimer...

Une chouette série, vraiment !