vendredi 11 février 2011

Fini-fini-finiiiiiiii!

Je viens de mettre un point final à la trad qui m'occupait depuis trois mois. C'est toujours un énorme soulagement d'en terminer avec un texte dont on avait l'impression qu'on ne verrait jamais le bout, d'autant que j'enchaîne ensuite sur un petit roman de zombies rigolo et le premier tome d'une nouvelle série de chick-lit qui me prendront moins d'un mois chacun. Je me souviens quand j'ai commencé à bosser pour JC, il y a une quinzaine d'années, je ne traduisais que des poches de 256 pages et j'en abattais deux par mois... Je bossais comme une folle mais au moins, les bouquins se succédaient rapidement. Si l'un d'eux ne me plaisait pas, il ne restait sous mon nez que quinze jours. Entre-temps j'ai vieilli et emménagé sous le même toit que mon amoureux, ce qui fait que je ne travaille plus 12 heures par jour, 6 jours par semaine et 51 semaines par an. Comme en outre les éditeurs me filent des romans de plus en plus volumineux, je ne traduis plus que 6 ou 8 titres par an au lieu de 23 autrefois. Une vie de dilettante, quoi ^^

Or donc, pour fêter la fin de ma trad et le fait que Chouchou a survécu à une semaine de boulot éreintante, nous nous sommes commandé deux des sublimes pad thaï du Tom Yam, que nous allons manger devant l'antépénultième épisode de la dernière saison d'Ugly Betty. Je sais: méga rock'n'roll. Demain ce sera yoga et géocaching dans le centre de Bruxelles si le temps le permet, avec peut-être resto de sushis le soir pour assouvir l'irrésistible envie de makis à l'avocat que je traîne depuis trois semaines. Le soir, Minnie Valentine se produit au Shamrock avec d'autres artistes de burlesque, et j'irais bien la voir mais je crains de mourir asphyxiée par la fumée de clopes comme l'été dernier à l'Archiduc. Quant à dimanche... ce sera ménage et compta (beurk). Bon week-end à tous!

9 commentaires:

La princesse a dit…

Je dois dire que Mamie est rebutée par la soirée au Shamrock pour la même raison : retard probable, et atmosphère irrespirable pour cause de clopes et pas d'aération...

Et félicitations pour la fin de ta trad !

ARMALITE a dit…

Le retard, un samedi soir, ça ne me gêne pas trop. Mais la fumée de clopes, vraiment, j'ai beaucoup de mal.

Mélanie a dit…

6 à 8 ? J'en suis à 4 bouquins par an et ça m'occupe déjà beaucoup. oO
(Bon, dans le tas, y en a de très gros qui m'occupent 5-6 mois d'affilée ;))

ARMALITE a dit…

Le plus long que j'ai traduit, c'était le tome 11 d'AB. 3 mois, 1100 feuillets, j'ai cru que je ne le finirais jamais. Mais bien entendu, tout est une question de volume du texte (et un peu de sa difficulté, aussi!)

La Princesse a dit…

Je confesse mes manies de petite vieille : un spectacle prévu à 22heures qui commence avec une heure et demie de retard, ça m'avait fait un petit peu chier...

cafeineuh a dit…

Dis, tu voudrais pas t'occuper de traduire les bouquins de Neal Stephenson ?
J'adore ses bouquins mais je ne sais pas pourquoi ils mettent tellement de temps à être traduit et à sortir en poche, nom de djiou !
Autant je suis capable de lire Twilight en V.O. (no comment), autant les siens il me faudrait un dico en permanence.

ARMALITE a dit…

Ah ben si je traduisais Anathem, par exemple, pour le coup c'est sûr que j'en ferais pas 6 comme ça par an!!!

Anonyme a dit…

Et tu veux pas proposer tes services au Seuil policier ? Le dernier Michael Connelly était tellement mal traduit que j'ai mis 3 plombes à le finir.... Un exemple ? p.325 de l'édition de poche du "verdict du plomb" : "Je me détournai d'Elliot et regardai le box. Je passai du juré numéro sept au juré numéro dix et retour." WTF ??!!!

bref. cool pour la fin de ta trad' ! combien de temps maintenant avant de découvrir le résultat chez les libraires ?

Iza.

Mélanie a dit…

Mon record, c'est 1200 feuillets, et ça m'a pris cinq mois (sur un bouquin pas spécialement compliqué). Effectivement, tu as un rythme impressionnant. ;)