jeudi 14 octobre 2010

Où il semble que je continue à pisser répétitvement sur un totem à l'insu de mon plein gré

En principe, les billets de train SNCF sont mis en vente trois mois avant la date pour laquelle ils sont valables. Pour bénéficier des meilleurs tarifs, je prévois donc mes déplacements bien à l'avance et réserve dès minuit une le jour fatidique.
Mais cette année, un crétin quelconque a décidé que tous les billets pour la période des fêtes de fin d'année (13 décembre -12 janvier) seraient disponibles en bloc à partir du 13 octobre 6h du matin. Hier, je me suis donc arrachée à mon lit douillet aux aurores pour réserver les aller-retour Bruxelles-Toulouse qui nous permettraient, à Chouchou et à moi, d'aller passer Noël dans ma famille. Un événement important, vu les circonstances actuelles.
A 6h01, j'étais connectée. En même temps que des milliers, voire des dizaines de milliers d'autres gens qui voulaient eux aussi se déplacer entre mi-décembre et mi-janvier, de préférence sans y laisser tout le montant de leurs étrennes. Résultat: site saturé, impossible de placer une réservation. Et quand par hasard je réussissais à mettre un billet dans mon panier, l'opération échouait systématiquement au moment de payer. J'ai ainsi reçu une dizaine de messages d'erreur suivis de mails m'informant que mon achat n'avait pu être finalisé.
A 7h45, à bout de nerfs, j'ai résolu de faire l'ouverture de la boutique SNCF située galerie Louise, en me disant que ça marcherait sans doute mieux chez eux. Je me suis recouchée pour une petite heure, et bien sûr, je n'ai pas réussi à me rendormir. Bouffée par l'angoisse que ce soit, peut-être, le dernier Noël de mon père et que je ne puisse pas y aller. Bien sûr, Chouchou et moi pourrions toujours descendre en voiture maintenant que son boulot lui en a filé une, mais l'an dernier à cette période, les intempéries empêchaient toute circulation routière.
Bref, j'étais au plus mal.
A 9h, avant de me préparer pour sortir, j'ai fait une nouvelle tentative sur le site de la SNCF. Paiement de nouveau refusé. Idée lumineuse: j'ai essayé avec mon autre carte Visa, celle qui est rattachée à mon compte professionnel. Et là, TADAM! Go pour un montant de 266€. Intensément soulagée j'étais.
Jusqu'à ce que je me connecte sur le site de ma banque ce matin et voie que tous les achats dont le paiement avait soi-disant échoué apparaissaient sur ma prochaine facture de carte bleue.
Bien sûr, j'ai immédiatement contacté mon banquier pour lui dire que je contestais ces opérations, mails "échec paiement" de la SNCF à l'appui. Et je me suis fendue d'un autre mail bien incendiaire au service commercial de la SNCF.
J'espère que cette affaire pourra être réglée rapidement et sans trop de problème. Mais je voudrais que le mauvais plaisantin qui a planqué un totem au fond de mes toilettes se dépêche de venir le retirer dans les meilleurs délais. Les blagues les plus courtes sont les meilleures, et celle-ci a déjà assez duré.
D'avance, merci.

2 commentaires:

Zaheenah a dit…

Quand ça veut pas ça veut pas!!
Tiens bon, tu vaincras;o)
Des bises et pleins d'ondes positives:)Bonne soirée

Claude a dit…

Idem pour moi : levée à 5h55 en vue de réserver 3 places aller-retour Lorraine TGV-Nantes... Immédiatement décroché le gros lot pour 143€ ! Au moment de payer : site saturé, rien ne va plus.. Je réessaie plus tard, même trajet pour 265€... Fin de l'histoire : mes parents et ma sœur arrivent en voiture !
Courage !