lundi 18 octobre 2010

Mais pourquoi ne veut-on jamais nous laisser rentrer de voyage?

Hier soir, en arrivant à St-Pancras chargés de moult paquets et complètement claqués après un week-end durant lequel nous avions marché, marché, marché et marché encore, nous avons eu la mauvaise surprise de découvrir que, la gare de Bruxelles Midi fermant à 22h en raison de mouvements sociaux, notre Eurostar était annulé. Nous avons dû sauter dans un Londres-Paris bondé où nous n'avons pu squatter que des strapontins dans le couloir, à côté de trois insupportables pintades qui ont passé le trajet à raconter des conneries plus grosses qu'elles. Descendus à Lille, nous sommes ensuite montés dans un bus affrêté pour l'occasion, qui nous a déposés à Bruxelles un peu après minuit au lieu des 22h30 prévues.

Il nous a semblé que nous ne nous en tirions pas si mal, finalement... Mais aujourd'hui, nous sommes claqués tous les deux. Je devais descendre à Monpatelin mercredi pour une semaine; je vais faire sauter ce voyage. J'en ai plus qu'assez des trains pour le moment, et j'ai besoin de passer un peu de temps au calme chez moi avec Chouchou. Dès que mon boulot me laisse cinq minutes, je vous parle de ce week-end bien rempli, des deux musées que nous avons visités, de nos déconvenues culinaires, de notre curieuse chambre d'hôtel et bien entendu de notre shopping!

1 commentaire:

Zaheenah a dit…

Je te souhaite de prendre ce temps chez toi pour bien te reposer...et attends les détails du week end of course;o)Bonne journée!