vendredi 13 août 2010

So long Legolas

Legolas m'a virée de ses contacts Facebook.
Alors qu'il a gardé des potes communs de notre ancien club de jeux de rôles.
Sans doute trouvait-il mes publications Farmville envahissantes. Comme il passe sur le site à peu près une fois tous les deux mois, il ne doit pas savoir qu'on peut masquer les jeux individuellement. Ou peut-être a-t-il été choqué par le florilège de citations extraites de ma trad en cours que j'ai publiées en statut ces dernières semaines. Peut-être n'a-t-il pas vu les guillemets qui indiquaient que non, ce n'était pas moi qui affirmais à mes 184 amis "Comptez sur moi pour faire d'une fellation un moment zen".
Quoi qu'il en soit, je n'ai plus que 183 amis.
Je n'ai pas perdu grand-chose: Legolas et moi n'avions pas communiqué une seule fois sur Facebook en l'espace de deux ans. En fait, je l'avais demandé en ami uniquement pour pouvoir regarder les photos sur lesquelles il était tagué et jubiler en voyant combien le svelte archer au regard bleu acéré qui avait brisé mon coeur d'ado était devenu bouffi derrière ses lunettes en cul de bouteille.
Je sais: je ne suis moi-même plus je n'ai moi-même jamais précisément été une sylphide. Mais le physique n'était pas mon principal argument de vente sur le marché de l'accouplement.
Tout de même. Rejetée une deuxième fois, 23 ans et 10 mois après la première, y'a de quoi être légèrement vexée.

Je suis toujours stupéfaite de constater qu'il est possible de n'avoir pas compté du tout, ou si peu, pour des gens qui vous ont marquée profondément et ont contribué de façon majeure à déterminer le cours de votre existence. Je ne suis qu'une des nombreuses ex-petites amies de Legolas, une fille trop jeune pour lui avec qui il est sorti trois mois et qu'il a oubliée sitôt après l'avoir larguée. Lui, en revanche, a été la fondation sur laquelle s'est bâtie toute ma vie amoureuse. J'ai craqué pour plus d'un autre garçon parce qu'il avait la même brosse blonde et les mêmes yeux bleu clair que Legolas. Je vivais déjà avec l'Homme depuis des années quand j'ai réalisé que ce qui me séduisait le plus chez lui, physiquement, c'était le dessin de sa lèvre supérieure... la même que celle de Legolas.
J'ai cette vision étrange de la façon dont les gens vieillissent. Pour moi, on ne laisse jamais derrière soi la personne qu'on était à 15, 20 ou 25 ans: au fil des ans, on la recouvre simplement avec de nouvelles couches d'expérience et de gras, pour certains d'entre nous, un peu comme un oignon qui accumule les pelures pour endurer le froid de l'hiver. Les insécurités de mon moi adolescent sont toujours là; simplement, elles sont très bien enfouies désormais.
Mais pas au point qu'une simple manip sur Facebook ne vienne pas me piquer au coeur et m'inspirer un post.

8 commentaires:

Emilie a dit…

Je te rejoins totalement dans cette article. Que ce soit en amour (ou même en amitié), parfois certaines personnes sont importantes à tes yeux, et tu te rends compte dans certaines situations que pour eux c'était loin d'être le cas. Ils ne savent pas/plus qui tu es...et ils s'en fichent!

Le vie est parfois bizarre non?

Moi à ta place j'aurais réagit pareil, c'est pour ça que je n'ai accepté aucun ex dans mes contacts facebook ;-)

Les tests de Gridou a dit…

Il y a quelques mois, un ancien ami m'a carrément bloquée dans face de bique. Je l'ai remarqué via un autre contact, genre je ne vois que la moitié de la conversation =D
Ce type, je l'ai accueilli chez moi, nourri, logé même parfois. Je l'ai amené à la mer un jour qu'il n'allait pas bien, il a partagé deux nouvel an avec des amis à moi et maintenant, sans aucune explication, il juge que je suis détestable ?!
Je trouve cela ignoble, j'ai été profondément blessée mais avec le recul, je ne peux que me dire que ce type est juste un connard parmi tant d'autres...
Pas vraiment la même expérience que toi, vu qu'il n'y a jamais eu de sentiments amoureux entre nous. Heureusement !

Moi a dit…

J'ai moi même supprimé des "amis " Facebook.
Un en particulier dont j'étais pourtant proche. Cette personne ne donne plus de nouvelles. Nous ne nous sommes pas disputés mais nous ne nous parlons plus et n'avons plus aucun contact en dehors. Je ne vois pas pourquoi cette personne devrait continuer à avoir de mes nouvelles par l'intermédiaire de mes statuts Facebook. Pour cela, il faudra me contacter autrement.
J'ai donc supprimé !

Cécile de Brest a dit…

Ton post résonne particulièrement en moi ...
On n'efface jamais celle que l'on a été il y a des années. Je confirme, et parfois je me dis même que je suis toujours la même, c'est la vie qui avance mais je n'ai pas l'impression d'avancer en même temps. Les autres n'ont pas l'air de s'en apercevoir mais moi, j'ai toujours 15 ans.
Je me tais, "on ne sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher" !

Par contre, avec Facebook, je ne risque pas d'avoir de mauvaises surprises, je n'y ai jamais mis les pieds. Je suis donc la seule ??

sagattine a dit…

La virtualité de Facebook n'empêche pas la réalité des blessures.

Anonyme a dit…

Nos premiers amours nous façonnent de façon durable même si nous mettons des années à nous rendre compte. Nous cherchons finalement à répéter cette expérience, en choisissant une personne qui nous rappelle l'autre ou même en voulant revivre le même schéma amoureux.

Tu as rejetée deux fois une demande d'amitié sur FB. Une explication, peut être ?

ARMALITE a dit…

Summerlilysnow: je l'avais expliqué une fois sur ce blog, mais sans doute ne me lisais-tu pas encore à l'époque. Je n'accepte en ami sur FB que les gens que je connais dans la vraie vie, voilà tout. Et je n'envoie pas d'explication lorsque je refuse une demande parce que selon les règles de FB, le simple fait d'avoir communiqué par messagerie avec un autre membre permet à celui-ci d'accéder à ton profil pendant 30 jours. Or je raconte sur FB des choses dont je ne souhaite pas nécessairement qu'elles soient lues par des inconnu(e)s.

Anonyme a dit…

Effectivement, je ne lis pas ton blog depuis assez longtemps pour la savoir.

C'est amusant, parce que moi c'est tout le contraire ! J'ai eu une mauvaise expérience en ajoutant des gens que je connais IRL, alors que je débloque pas mal sur ma page FB, et maintenant je n'accepte plus que des relations virtuelles :-)