lundi 21 juin 2010

Fuck my ex

Samedi, en voyant la date s'afficher sur mon post du jour, j'ai eu la vague impression d'avoir oublié quelque chose. Mmmh, 19 juin, voyons... L'anniversaire de Philou est bien le 19, mais en octobre. En juin, il y a... euh, celui de David que j'ai totalement zappé le premier, et celui de Mère à qui j'ai eu l'idée originale de faire envoyer un bouquet par Aquarelle. Le 19 juin, le 19 juin, qu'est-ce que ça peut bien être?

Puis ça m'est revenu. Ce soir-là, il y a onze ans, l'Homme me raccompagnait chez moi après un pot bien arrosé au club d'aïkido, et ce qui n'aurait pas dû arriver vu qu'il se mariait sept semaines plus tard arriva quand même. Je ne vais pas passer de nouveau en revue l'histoire mouvementée qui s'en est suivie: je l'ai déjà racontée mille fois (les nouveaux arrivants curieux n'ont qu'à cliquer sur le tag "rupture" en fin de post).

Mais pour connaître le sentiment qui me reste vis-à-vis de l'Homme après toutes ces années, il aurait fallu voir ma jubilation lorsque, samedi après-midi même, j'ai découvert ce pendentif parmi les bijoux que La Princesse mettait en vente chez Mlle François:



Ouais, je me suis jetée dessus et c'est mon collier préféré jusqu'à nouvel ordre :-D

4 commentaires:

Les tests de Gridou a dit…

Et bien d'un avis tout à fait personnel, je n'aime pas :-)
Parce que le passé est le passé et vu l'ex relativement odieux que j'ai tant aimé, je ne peux que tourner définitivement la page et surtout sans rancoeur aucune. Donc je le fucke même pas, il ne mérite que le silence et l'absence totale d'un quelconque sentiment, quel qu'il soit ;-)

La Princesse a dit…

Moi, je suis ravie qu'il t'aie plu ;) ! ( Et il rend vraiment bien avec ton tshirt..)

Mlle C. a dit…

Je ne suis pas très fan du pendentif, mais j'aime le concept du fuck my ex!
Commentaire pas du tout constructif, désolée ^^

Anonyme a dit…

Zorro a dit:
Ben, si on a encore envie de baiser son ex, c'est qu'il y a un problème. Ceci dit, cet ex-là était plutôt bel homme et fort baisable, même pour une lesbienne tendance bi comme moi (et d'un âge canonique qui me mettait hors course de toute façon...)
A mon humble avis, les ex, soit on fantasme encore dessus (et j'en sais quelque chose) soit on les hait, ce qui est encore une façon de les aimer, mais l'indifférence totale, in our dreams!
C'est comme ça que l'humain est fait, je crois qu'il faut pas non plus s'en faire un stress.