lundi 21 juin 2010

Franchement, cette année, je n'ai pas vu passer l'été

J'ai à peine eu le temps de manger quelques nectarines, de salir 2-3 T-shirts à manches courtes, de faire prendre un peu l'air à mes orteils vernis, d'entamer mon tube d'écran total et d'enlever la couette de mon lit, et pouf, c'est de nouveau l'hiver.
...Ah pardon, on me signale en régie que nous sommes fin juin plutôt que courant octobre et que l'été vient juste de commencer. Vu que le printemps a sérieusement ressemblé à un automne, je me demande si Dame Nature, fatiguée que nous lui trouions la couche d'ozone et lui déversions du pétrole dans les océans, n'aurait pas décidé de nous priver de soleil, genre, POUR TOUJOURS. "Ah ils s'attendent à un réchauffement climatique, les salopiots. Allez, tournée générale de pluies diluviennes et de grêlons!".
The end is nigh.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Zorro au bout du fil
Ben, l'été, l'hiver, c'est jamais que des saisons. Moi je préfère l'hiver, et ne peut donc que me féliciter d'un été qui a décidé de se déguiser, sinon en hiver, du moins en automne. Ceci dit, on est en été que depuis aujourd'hui ou demain, non? Et quand je pense à l'été maudit (celui de la canicule, tourne-toi que je t'enc...) c'est mille milliards de fois préférable. Au moins, les vieux crèveront pas comme des mouches cette fois. D'accord, ils crèveront tôt ou tard, mais au moins pas déshydratés, c'est toujours ça de pris.
Je bois à la santé de l'été défaillant et de l'automne putatif. (et une pute sans cheveux, je veux pas dire, mais c'est quand même pas top pour le pigeon...=

Miss Sunalee a dit…

Regarde par la fenêtre... c'est l'été !

Mlle C. a dit…

Et chez moi c'est l'hiver austral!