dimanche 23 mai 2010

Où je me désolidarise de plus en plus de mes compatriotes

C'est assez rare que je regarde les vidéos postées sur Facebook par mes amis à moins qu'elles montrent des chatons tout mougnoumougnoux. Mais Chouchou est plus curieux que moi. En début de soirée, il a cliqué sur ce lien permettant de voir le Sept à Huit consacré aux évadés fiscaux, notamment à ces millionnaires français qui se réfugient en Belgique pour échapper à l'ISF. Comme j'étais à côté, je n'ai pas pu m'empêcher d'entendre.

La gerbe.

Ca m'est souvent arrivé d'avoir honte d'être française. Les soirs d'élection présidentielle, par exemple. Ou pendant mon unique voyage organisé. Selon la vingtaine de gros beaufs qui composaient le reste du groupe, on ne voyait pas assez de sites touristiques... MAIS ils auraient voulu passer trois fois plus de temps sur chacun d'eux. Oh, et la nourriture n'était "pas comme à la maison" (entendu dans un resto du Chinatown de San Francisco tandis que l'ensemble de la tablée contemplait la nourriture - pourtant très bonne - d'un air soupçonneux). Si vous voulez manger comme à la maison, restez-y donc: ça vous coûtera moins cher et ça évitera d'aggraver la réputation d'arrogance et d'impolitesse des Français à l'étranger. Au final, ces blaireaux ont réussi à faire pleurer notre guide pendant le dîner d'adieu. Mortifiée, j'étais.

Mais là, je crois que c'est pire.

Déjà, j'ai un problème avec le concept d'évasion fiscale. Si tu as gagné ton fric dans un pays lambda, la moindre des choses, c'est de payer tes impôts dans le pays en question. Il a contribué à t'enrichir; tu te plies à ses règles et tu lui rends un peu de ce qu'il t'a donné. Un peu ou beaucoup, OK. Mais si tu payes beaucoup d'impôts, c'est que tu gagnes beaucoup-beaucoup de fric. Tu devrais te réjouir d'être un privilégié au lieu de pleurer que l'ISF va te coûter plusieurs millions d'euros. Quand tellement de gens luttent pour boucler leurs fins de mois, je trouve qu'il y a une vraie indécence à se barrer à l'étranger pour se soustraire à son devoir de solidarité et pouvoir se payer une villa à Saint-Barth, un jet privé ou que sais-je encore.

On peut toujours contester l'usage qui est fait de l'argent des impôts; on peut toujours penser que certaines personnes abusent des prestations sociales et ne font pas d'efforts pour s'en sortir par elles-mêmes; rien n'excuse le fait de jouer les Oncle Picsou, même avec de l'argent qu'on a acquis à la sueur de son front. D'abord, je ne connais pas tellement de métiers où on transpire qui permettent de devenir millionnaire, pas tellement d'occupations honnêtes grâce auxquelles on peut arriver par soi-même à ce genre de fortune. La plupart des évadés fiscaux ont hérité de leur argent ou l'ont acquis à la sueur du front des autres - à part peut-être certains artistes et sportifs de haut niveau. Et je ne veux pas minimiser le travail que ça représente d'être Johnny ou Nicolas Anelka, mais bon, c'est pas non plus les 3/8 sur une chaîne de montage. Ce sont des Français qui achètent leurs disques, leurs places de concert ou de match - une société dont ils veulent bien prendre mais à laquelle ils ne veulent rien donner en retour.

Donc déjà, l'évasion fiscale, je trouve ça inique. Mais aller en plus se plaindre, comme le font les personnes interviewées dans ce reportage, qu'on vit beaucoup moins bien à Bruxelles qu'à Paris et qu'on souffre du manque d'endroits où prendre un café sur le "zingue"... Franchement, y'a des coups de pied au cul qui se perdent. Si on veut vraiment les faire passer à la télé, ces gros cons, on pourrait pas plutôt les mettre dans "Vis ma vie de RMIste"?

9 commentaires:

CarO a dit…

Vous avez mis des mots sur mes opinions. Je suis moi aussi outrée malgré mon jeune âge (20 ans) par ces comportements...

Ladypops a dit…

Je ne crois pas que ces gens se rendent compte de leur bêtise... j'ai eu l'occasion de suivre une femme qui se plaignait de ses journées difficile qui débutait à 11h00 avec l'arrivée de la pédicure etc... alors que moi, je bossais comme une conne, que je me levais à 6h30 du matin pour bouffer des pâtes le soir que je m'étais cassé les pieds à préparer ! Le pire, c'est qu'elle cherchait une forme de compréhension en me regardant.

Bref, je crois que nous ne sommes pas du même monde. Et même si parfois j'adorerai faire comme dans Pretty Woman et ne pas me préoccuper de l'argent que je dépense. Je suis finalement bien contente d'être de ce côté de la force !

zizabel a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec toi!!! Tu l'exprimes très bien... C'est bizarre car quand tu n'es pas millionnaire, la Belgique, ce n'est pas vraiment un paradis fiscal (surtout pour le contribuable moyen!!!). En comparaison avec son dernier job en France (il y a 6ans maintenant), mon mari (belge) est beaucoup plus taxé en Belgique... avec le sentiment d'avoir moins de services en retour (en général... mais bon, c'était il y a 6 ans, et visiblement, il s'en est passé des choses en France depuis!).
Je me souviens d'avoir entendu un jour un acteur dire "moi je suis content de payer des impôts, ça veut dire que j'ai des sous et suffisamment pour vivre en faisant un boulot cool" (Jean Pierre Darroussin, je crois)...

looolooo a dit…

d'accord avec une partie du fond... une partie seulement.
on peut gagner beaucoup d'argent avec la sueur de son front, sans exploiter les autres.....
on peut y laisser la santé aussi.
on ne peut pas dénigrer son pays, et refuser de payer l'impot de ceux qui nous ont aidé à faire nos études, et celles de nos enfants...
enfin... j'dis ca.. j'dis rien.. comme d'hab

La princesse a dit…

Oh, merci de le dire aussi bien !

Mis à part le sujet des voyages, ou franchement parfois, j'ai vraiment honte de voir des beaufs pareils sortir de chez eux, le sujet de ces résidents français à Bruxelles me hérisse particulièrement.

J'ai déjà entendu des gens se plaindre du manque de résidences de standing convenable à Bruxelles, et que d'une façon générale, Bruxelles était une ville bien "provinciale". C'est tellement "franco-parisien" d'entendre ça ;)

Et j'ai des envies brutales de coups de pieds au derriere à coups d'escarpins bien pointus quand j'entends ça..( ou dans le dos de leur fauteuil de Thalys ..)

anneso a dit…

Je ne peux pas mieux dire...

anneso a dit…

En revanche,je crois quand même que la beaufitude n'est pas l'apanage du français moyen: on trouve des cons et des gens biens dans toutes les nationalités.

marieatoutprix a dit…

Tout à fait d'accord avec toi.
Je ne savais pas en plus que ces gens se permettaient de faire des commentaires sur Bruxelles. La honte ne les étouffe pas.
Et ce qui me révolte le plus, c'est aussi qu'ils ne veulent pas payer des impots en France mais veulent bien profiter de leur système de santé, de leur système scolaire...
Vous ne payez pas d'impot en France alors que vos revenus en proviennent, et bien ne venez pas profiter de ce que ces impots payent...

Anonyme a dit…

ce que je cherchais, merci