lundi 31 mai 2010

Imaginales 2010: impressions après refroidissement


Bien sûr, c'était pas le FSO.

D'abord, on n'a pas crevé de chaud et passé notre temps à chercher de l'ombre ou à piquer le parasol des voisins, parce que les Vosges fin mai, c'est pas la Provence en juillet, même si on a eu beau temps presque tout du long.

Ensuite, on n'a pas campé sur les remparts dans des sacs de couchage poussiéreux et mangé des salades de thon en boîte pendant quatre jours: on a dormi au charmant et très abordable Hôtel Azur et fait bombance au resto à chaque repas (sauf pour le pique-nique de spécialités régionales où on a fait bombance assis dans l'herbe avec des assiettes en carton, un unique couteau en plastique et pas assez de pain, mais c'était chouette quand même).

On n'a pas baisé furieusement à quatre pattes dans des douches communes à moitié inondées ou au milieu de la forêt avec des aiguilles de pin qui nous rentrent dans les fesses et les genoux et les copains qui matent par les meurtrières sans qu'on s'en rende compte: on s'est contentés, en vieux couple paresseux, d'un câlin matinal dans les draps en désordre.

Au lieu d'enchaîner des jeux de rôles dont le scénario nous avait été livré à l'heure où la partie était censée commencer, on a assisté à une table ronde sur le thème "La violence dans la fantasy", écouté Editeur Préféré récapituler la belle aventure qui est la nôtre depuis 10 ans (et fêté ça avec du champagne et de délicieux petits fours) et apprécié les confidences de Jacqueline Carey sur sa géniale série "Kushiel".

Au lieu d'acheter un Xème supplément pour "L'Appel de Cthulhu" ou une superbe mais quelque peu encombrante hache de bataille en latex, on s'est fait dédicacer des bouquins par des auteurs qu'on aime déjà bien ou qu'on voudrait découvrir: Jacqueline Carey, donc, mais aussi Gudule, Jeanne A. Debats, Maïa Mazaurette ou Don Lorenjy. On a hésité à investir dans "Le déchronologue" ou "Les lames du cardinal" parce que bon, valise déjà trop pleine et compte en banque plus assez.

A première vue, non, ces Imaginales n'avaient pas grand rapport avec la manifestation culte qui a marqué la fin de mon adolescence et le début de mon âge adulte.

Pourtant...

Pourtant dans les deux cas, l'esprit était le même. Ce week-end, des potes qui vivent aux quatre coins de la France le reste de l'année se sont retrouvés pour partager, en plus d'une passion, le plaisir d'être ensemble. Loin de leur quotidien, dans une bulle qui n'a duré que quelques jours et dont ils sont ressortis aussi crevés que ravis avec des souvenirs plein la tête.

...Et une seule envie: remettre ça l'année prochaine.

9 commentaires:

Don Lorenjy a dit…

Merci tout plein d'avoir eu envie de découvrir un jeune comme moi. Faudra me dire ce que tu en as pensé (on se tutute, hein ?)

Miss Sunalee a dit…

Chouette w-e donc !

J'ai vu qu'Editeur Préféré comptait sortir une traduction du dernier Neal Stephenson. Une idée d'une date ?

ARMALITE a dit…

Ca dépend, c'est quoi le titre?

Miss Sunalee a dit…

Anathem

ARMALITE a dit…

C'est prévu pour fin 2010
http://bragelonne.fr/forum/viewtopic.php?f=4&t=7064&p=458509&hilit=anathem#p458509

Miss Sunalee a dit…

Merci ! je me lancerai donc la V.O. !

Anonyme a dit…

Y'a pas, la maison bleue continue à détonner dans ce paysage ^^°
Chouette photo sinon, ça fait plaisir de trouver là un souvenir d'une bonne journée :)

Mélusine

La princesse a dit…

ça avait l'air d'un tres bon week end...
et ça me donne envie de replonger dans la serie de Jacqueline Carey, je n'avais lu que les deux premiers !

Anonyme a dit…

The Roulette Table - The core components of a roulette
table include its signature wheel plus a betting board.
What makes roulette an interesting game will be the ways when the players can lay their bets.
That is where we will visit learn, as mentioned
previously, that roulette is a game of chance; specifically, a betting game.