lundi 3 mai 2010

Cette fois, c'est la guerre!

Vendredi soir, comme nous rentrions de l'Imagin'Air où nous venions de fêter les 40 ans de Wééééé, nous avons eu la désagréable surprise de constater que Dumbo et ses potes remettaient ça. Portes qui claquent, bruits de pas éléphantesques, hurlements dans la cage d'escalier, musique à donf' au-dessus de nos têtes....

Cette fois, Chouchou n'a même pas cherché à discuter. Il a directement appelé la police. Dont la première question a été: "Votre voisin, c'est un Belge ou un étranger?". Si c'était moi qui avais dû répondre, le reste de la conversation aurait probablement manqué de sérénité. On s'en fout de la nationalité de Dumbo: un emmerdeur est un emmerdeur, peu importe qu'il descende du roi Albert II ou qu'il soit né à Tataouine.

Cela dit, les flics sont arrivés dans les dix minutes. Ils sont montés au 3ème et ont donné un avertissement à Dumbo en précisant que s'ils devaient se déplacer de nouveau, il y aurait une grosse amende à payer. Après ça, évacuation des lieux par les hordes hirsutes et retour miraculeux du silence. J'étais partagée entre la honte ("Misère, je suis passée dans le camp des réacs") et le soulagement de pouvoir dormir.

Hier en rentrant du cinéma, nous avons croisé Dumbo dans l'escalier. Il a collé un portable contre son oreille et fait mine d'être trop absorbé par sa conversation pour nous voir. Et ce soir, en relevant la boîte à lettres, Chouchou y a trouvé un mot nous prévenant qu'il y aurait une teuf au 3ème étage vendredi soir.

Alors, j'ai écrit une lettre à Dumbo et demandé à Chouchou, qui descendait faire quelques courses avant la fermeture des magasins, de la glisser dans sa boîte.

Chouchou a lu la lettre et explosé de rire.

"Ben quoi?" j'ai demandé, vexée. "Qu'est-ce qu'il y a de si drôle?"

"Je croyais que tu voulais t'excuser auprès du jeune, lui dire que tu étais désolée qu'on ait appelé la police alors qu'il avait prévenu. Et au lieu de ça..." Chouchou mime un coup de massue sur la tête de quelqu'un, puis me réclame un high five.

Voici ce que j'avais écrit:
We only found your note today, probably because you put it in our box Friday after we'd already taken our mail out. Sliding it under our door would have been smarter. Not waiting until the last moment would have been more considerate, too.
Anyway, warning or not, a party once or twice a year is acceptable; once a month is NOT. We both work hard during the week and want to be able to rest on week-ends nights. Therefore, we will not tolerate any more noise after 11:00 PM.
Your downstairs neighbours.

A tout prendre, je préfère être considérée comme une emmerdeuse que me laisser emmerder, moi. Mais quand même, je m'interroge. Serais-je devenue une vieille conne?

9 commentaires:

Nath a dit…

Je m'interroge également dans le même sens que toi... les années passant n'est-il pas irrémédiable que l'on passe du camp "jeune conne" à "vieille conne"... Ainsi va la vie... S'en rendre compte est déjà bien!! ;-)

anneso a dit…

Je t'envie de préférer passer pour une emmerdeuse plutôt que d'être emmerdée! Moije n'ose pas,je déteste passer pour une rabat-joie,du coup,je garde pour moi et je suis furax,surtout contre moi-même...surtout quand il s'agit de voisins avec qui je détesterais avoir des relations conflictuelles alors que je devrais m'en foutre!!!

Kezac a dit…

Oui enfin y a fête et fête, hein. On peut très bien passer une soirée de déglingo (ui ui) sans que tout l'immeuble soit au courant, aussi. Bon ok, faut avoir un cerveau pour gérer, ce qui n'est apparemment pas le gars de ton bourrin (cf. boîte à lettres)..

Stella Polaris a dit…

Tant que tu ne frappes pas au plafond avec un balai...

Miss Sunalee a dit…

Aaaah les histoires de voisins:
- non on ne fait pas la vaisselle dehors à 4h du matin en faisant plein de bruit
- non on ne laisse pas la radio allumée toute la journée avec les fenêtres grandes ouvertes
- non le dimanche n'est pas pour gueuler et se soûler toute la journée
- non nous n'avons pas abîmé votre mur/toit en faisant des travaux
- non nous n'allons pas respecter l'interdiction de barbecue ne croyant pas une minute que votre asthme s'est déclaré tout d'un coup après 5 ans
...

Valérie a dit…

23h le week-end c'est rude quand même :)
J'avoue que moi le problème vient plutôt des voisins qui commencent la perceuse le samedi ou dimanche a 8h30 du mat plutôt qu'avec ceux qui font la fête le soir.
Je suis dans un immeuble "familial", et donc les nuisances sonores sont plus matinales que tardives!
Cela dit dans un autre appartement j'ai déjà eu le souci de fêtes le soir avec les voisins. Et le voisin en question ne se rendait tout simplement pas compte de ce qu'on entendait de chez nous! Il a suffi qu'un jour alors qu'on entendait du bruit très fort je lui demande de venir chez nous pour écouter, pour qu'il réalise la nuisance et fasse toujours attention après.
Pour la bonne entente avec les voisins je pars toujours du principe qu'ils ne se rendent pas compte du problème et je demande gentiment / patiemment. Maintenant il y a toujours des abrutis à qui tu peux demander gentiment autant que tu veux et qui n'en auront jamais rien à foutre!
Mais j'évite aussi d'être en conflit avec les voisins autant que possible, parce que s'ils s'y mettent ils sont capables de te pourrir la vie d'une force...

ARMALITE a dit…

Oh, on a commencé par demander gentiment les fois précédentes hein. Mais sans résultat. Une fois qu'ils sont bien pleins de bière et de shit, va faire taire une bande de jeunes...

Laurence a dit…

Achète toi des boules quies ! :-)

ARMALITE a dit…

Déjà fait. Ca me tombe des oreilles.