mardi 9 mars 2010

"True blood" saison 1

Depuis des mois, tout mon entourage clamait à grands cris que "True blood" était une série géniale et hautement addictive. Alors bien qu'un peu gavée de vampires, à la fois à cause de mon boulot et du succès phénoménal de "Twilight", j'ai fini par emprunter la série à Miss Sunalee. Notre lecteur de DVD, pourtant dézoné, a catégoriquement refusé de la lire sans décaler image et bande-son. Du coup, j'ai failli renoncer. Puis Chouchou a investi dans un iMac et le problème s'est trouvé résolu.

Le générique hyper-cru m'a scotchée sur le canapé d'entrée de jeu. Il annonçait la couleur: "True blood" ne s'embarrasserait pas de fausse pudeur et n'hésiterait à faire ni dans la sexualité la plus crasse, ni dans la violence la plus sanglante. Chouette. Malheureusement, mon enthousiasme n'a pas mis plus de dix minutes à retomber. C'est quoi, cette héroïne nunuche jusqu'à la caricature? Et ce vampire censé jouer dans la catégories "beau brun ténébreux tourmenté par sa nature démoniaque", mais doté de tout le charisme d'une serpillère mouillée (copyright Nigel Farage)? Comment une série peut-elle être intéressante avec deux personnages principaux aussi tartignolles?

Je l'avoue: j'ai failli renoncer définitivement après l'épisode 3 tant il était mauvais. Mais Chouchou m'a persuadée de continuer, et j'ai failli par apprécier certains éléments de "True Blood". Essentiellement l'atmosphère moite des bayous de Louisiane, qui me semble très bien rendue, et les personnages secondaires beaucoup plus intéressants que les héros: Tara la meilleure copine à la langue trop bien pendue, qui traîne derrière elle le boulet d'une mère alcoolique et violente; Lafayette le cuisinier homosexuel dealer de drogue à ses heures perdues; Adele la grand-mère dotée d'une rare ouverture d'esprit... Au final, si on oublie Sookie la blondasse télépathe et Bill-le-vampire, on passe plutôt un bon moment à s'exclamer "Mais qu'il est con!" à chaque apparition du lapin en chaleur qui tient lieu de frangin à l'héroïne, ou à essayer de comprendre qui est l'auteur des meurtres en série qui jalonnent cette première saison. Rien d'exceptionnel à mon sens, mais je pense quand même regarder la suite - d'autant qu'il paraît que M. et Mme Neuneu sont moins présents dans la deuxième saison.

9 commentaires:

sagattine a dit…

Même réaction que toi, j'ai failli abandonner après le premier épisode!
Et puis j'ai continué, et j'ai fini par apprécier, mais c'est clair que les personnages principaux sont totalement insipides et sans intérêt!

Les tests de Gridou a dit…

Eric... Soupir... Fantasme:D

La princesse a dit…

Eric, Eric, soupir, re fantasme...Si, si continue :D

J'ai aussi trouvé l'héroine très cruche, mais j'ai pris ça comme un parti pris du personnage. Un peu comme "Les aventures de l'Oie Blanche au pays du sang et du sexe".

Ceci dit, dans les bouquins, elle se dévergonde joyeusement, ensuite, la petite Sookie..

Sarah a dit…

Oui Sookie est la reine des idiotes et Bill est un vampire complètement mièvre, j'ai d'ailleurs mis plusieurs mois avant de regarder l'épisode 2... mais Eric! Ahhhh Eriiic...

Mais continuez, la saison 2 vaut vraiment le détour (même si on y voit assez souvent les deux abrutis, malheureusement)

funambuline a dit…

J'ai abandonné au bout du 2e épisode.
Et puis on m'a dit que j'avais eu tort.
Mais je n'ai pas encore repris ma recherche de torrent... il y a tellement d'autres séries où tout me plaît ou presque que j'ai franchement du mal à accrocher quand 2 épisodes de suite m'ennuient ou me laisse froide...

Anonyme a dit…

Cette série est nullissime.
"La Louisianne bien rendue"?
Je l'ai trouvé tout aussi convaincante que le pire décor de studio jamais conçu.
Adieu la mousse espagnole,la chaleur ennivrante : on circule entre un bar d'abrutis et celui de vampires ridicules,c'est très amérique profonde,c'est sûr...

ARMALITE a dit…

La chaleur enivrante, tu la filmes comment? Moi je trouve l'atmosphère très, très moite, juste comme il faut.

Moi a dit…

Avec la copine black pas aimable avec le client, je trouve la Louisiane plutôt bien rendue ;)
J'en suis au deuxième épisode et j'avoue avoir envie d'abandonner

ARMALITE a dit…

Le 3ème épisode est le pire de tous. Après, ça remonte nettement. Mais ça ne restera pas dans les annales comme ma série préférée de tous les temps, c'est clair.