dimanche 6 décembre 2009

Mon sauveur?

Quand on n'arrive pas à s'endormir le soir, forcément, on a du mal à se lever le matin. Pour peu qu'on exerce une activité à domicile sans contrainte horaire, on se retrouve très vite complètement décalée par rapport au reste du monde: encore toute frétillante à 2h du matin, et émergeant péniblement de la couette un peu avant midi.

Ainsi, depuis des années, le concept de "matinée" m'est devenu quasi-étranger; je ne consens plus à me lever avant 10h que si j'ai un train ou un avion à prendre. Et je sais que ça peut paraître idyllique aux gens qui sont obligés d'être au boulot à 8h pétantes, voire avant - mais croyez-moi, ça ne l'est pas. Encore gérable quand on vit seule et qu'on ne doit se préoccuper que de son propre rythme, la situation devient vite pénible lorsqu'on cohabite avec quelqu'un qui, lui, a des horaires normaux. Ainsi mes journées de boulot à Bruxelles commencent actuellement vers 13 heures pour se terminer à 18 heures, au retour de Chouchou. Résultat: je travaille moins et je gagne moins qu'avant, alors que j'ai de plus en plus d'envies bassement matérialistes.

Mais en 2010, ça va changer.

Je n'ai qu'une seule et unique résolution pour l'année qui va bientôt commencer: me lever tous les matins à 8h30 et me mettre à bosser au plus tard à 10h. En espérant que du coup, le soir, j'arriverai à m'endormir naturellement vers minuit. Pour ça, je ne compte pas sur ma volonté d'acier de papier crépon qui, depuis plus de quinze ans, a amplement prouvé sa totale inefficacité en la matière. J'ai plutôt choisi de miser sur la technologie: en l'occurrence, une station i-Pod munie d'une fonction réveil.

L'acquisition de l'objet a été toute une aventure en soi. Il fallait qu'il ne soit pas trop cher (budget maxi: 150€), qu'il ne prenne pas beaucoup de place (le dessus de ma table de nuit étant déjà fort encombré par une lampe de chevet et une grosse pile de livres), et surtout, que son design me plaise. Au terme de mes recherches internet, un seul modèle semblait correspondre à mes desiderata: le Sony ICF-CD3IP. Je l'avais vu sur le site de la Fnac française, mais ne voulais pas le commander là pour cause de méfiance aiguë envers la Poste belge. J'ai donc entamé ma tournée des magasins susceptibles de le vendre.

A la Fnac de Lille, il y avait un modèle de démonstration mais plus de stock. A la Fnac de Monpatelin, on m'a dit que le modèle datait déjà de plus d'un an et qu'il avait été retiré de la vente. A la Fnac de Bruxelles, on m'a proposé à la place un iHome un peu moins joli mais encore plus petit et 30% moins cher. Problème, il était en rupture de stock et on ne pouvait pas me dire quand aurait lieu la prochaine livraison. Au Sony Center de City II, le vendeur n'a même pas trouvé la référence sur son ordi. Chez Media Markt, j'ai erré longtemps telle une âme en peine avant de trouver le rayon des stations i-Pod où il n'y avait que des horreurs. Et puis à tout hasard, j'ai eu l'idée de jeter un coup d'oeil dans le rayon voisin, celui des "bêtes" radio-réveils. Et miracle! Il était là. Il en restait un et un seul. Qui s'est révélé impossible à démagnétiser et qui a donc sonné pendant tout le reste de l'après-midi chaque fois que j'entrais ou sortais d'un magasin, mais whatever.

Nous sommes dimanche. Chouchou a installé la bête et m'a montré comment m'en servir. (Ben quoi? Je n'allais quand même pas lire le mode d'emploi!) J'ai préparé une petite liste de lecture "spéciale réveil". D'abord, quelques morceaux tout en douceur pour émerger gentiment des bras de Morphée:
- 5:55 (Charlotte Gainsbourg)
- Mer du Japon (Air)
- Il y a (Vanessa Paradis)
Ensuite, du plus sautillant pour achever de me réveiller:
- Les tournesols (Marc Lavoine)
- Glorious (Andreas Johnson)
- Knights of Cydonia (Muse)
Et enfin, la grosse artillerie pour me jeter du lit de force si nécessaire:
- Suffragette city (David Bowie)
- Rabbit heart (Florence & The Machine)
- The last day on Earth (Marilyn Manson)
Si le test ne s'avère pas concluant, j'ai encore du Korn en réserve.

2 commentaires:

Le Beauf a dit…

Vu la taille de ta Playlist...
Effectivement, t'ouvriras un oeil à 8H30... et tu mettras un orteil en dehors de la couette à 11H00...
:-)

ARMALITE a dit…

Même pas vrai, ça fait deux jours que je me lève sur le morceau n°8 (probablement terrorisée à l'idée que MM assaille mes oreilles si tôt dans la journée), et ça fait une demi-heure après le déclenchement du réveil.