lundi 5 octobre 2009

Week-end paillasse

J'aurais pourtant eu des choses à faire samedi après-midi... Passer chez Nias acheter des enveloppes à bulles et rafler tout leur stock de mes bien-aimés carnets Tout Noté dont, paraît-il, la fabrication va être arrêtée; poursuivre ma quête d'un serre-taille noir à baleines à la boutique Minuit; faire une ou deux agences de voyage pour me renseigner sur les tarifs des billets d'avion Bruxelles-Tokyo au printemps prochain... Oui mais le ciel était gris et mon compteur d'énergie personnelle à zéro. Alors, je suis restée à la maison avec Chouchou et je me suis attelée au nouveau projet que j'évoquais dans mon post d'hier.

Le soir, nous avons été manger un bon repas belge chez Ingrid: boulettes sauce tomate et frites maison. L'occasion pour moi d'étrenner ma jupe Claudie Pierlot qui, avec un chemisier blanc près du corps et mes escarpins gris de chez Mlle François,, plus un peu de rouge à lèvres Chanel 01, me fait un petit look de secrétaire sexy qui a mis Chouchou dans tous ses états, hé hé hé.

Dimanche, il faisait un peu meilleur mais nous avions le ménage à faire. Une sortie à Filigranes a été mollement envisagée et rejetée. A la place, j'ai dessiné ma tenue de la veille et une seconde paire de chaussures (voir l'édit de mon post d'hier). Oh, et j'ai explosé mon record à Bubble Spinner, promu moyen de procrastination en chef du mois d'octobre. Et puis préparé une tourte australienne que Chouchou et moi avons mangée noyée dans le ketchup en regardant le premier épisode de la saison 5 de "Desperate Housewives". C'est qu'il fallait reprendre des forces pour attaquer une nouvelle trad ce matin...

3 commentaires:

Miss Sunalee a dit…

J'aurais bien aimé te voir en secrétaire ! et aussi t'accompagner samedi pour tes courses, mais le manque de temps en a décidé autrement... (au moins, on a pu acheter un store velux, une barre à douche pour pendre un rideau à la porte du salon et voir les prix exorbitants des parois de baignoire en verre et des armoires de salles de bain !). Et découvrir en voiture des chemins au milieu des champs qui doivent être très agréables à faire à vélo.

funambuline a dit…

HS, mais je lis cette info à l'instant et je me suis dit qu'elle t'intéresserait : http://eco.rue89.com/2009/03/28/le-moleskine-dhemingway-ou-la-magie-du-marketing

antonia a dit…

Dis, tu nous montres à quoi ressemblent les carnets Tout Noté ?

Très intéressant l'article de Funambuline, je connaissais la petite histoire inventée de toutes pièces des Moleskines, et elle est très bien racontée dans cet article.

bisous
antonia