vendredi 23 octobre 2009

Où je perds encore une illusion

Hier après-midi, je sortais de la poste de Namur et commençais à remonter la chaussée d'Ixelles lorsque j'entendis des éclats de voix devant moi. Un type en voiture avait baissé sa vitre et, roulant au pas, insultait copieusement deux jeunes filles très mignonnes et vêtues d'une façon absolument pas vulgaire qui marchaient sur le trottoir de droite. "Tu me parles pas comme ça, sale pute! vociférait-il en brandissant un index menaçant. Parce que moi, je descends et j'te fais ta fête!".

La scène s'est poursuivie un moment, jusqu'à ce que les autres véhicules qui s'accumulaient derrière lui commencent à klaxonner. Alors, il a enfoncé son accélérateur non sans jeter un dernier: "Je vais revenir, et vous allez voir!". Au même moment, les deux jeunes filles sont entrées chez Mango, qui était aussi ma destination. Non, je ne voulais pas ENCORE m'acheter des fringues: je voulais vérifier s'ils avaient toujours une bricole que je pensais offrir à Soeur Cadette pour Noël.

Pendant que j'hésitais devant le rayon ("Le M lui sera sûrement trop grand, menue comme elle est; mais le S me paraît riquiqui...)", le malotru a fait irruption dans le magasin et foncé sur les jeunes filles en les invectivant de plus belle. Il gesticulait et les traitait vraiment de tous les noms, au prétexte que soi-disant "elles l'avaient insulté devant son fils qui était dans la voiture". Deux vigiles ont dû intervenir, le grand en costume qui se tenait près de la porte et un autre en civil qui traînait dans les rayons, pour éviter que ça ne dégénère.

Après que le type ait été reconduit à la porte du magasin, j'ai entendu les vigiles commenter la scène en secouant la tête d'un air désapprobateur. "De toute façon, ces Arabes, ils cherchent tous la merde. C'est des sournois et des malsains, tu peux pas leur faire confiance." Les deux vigiles étaient blacks, et j'ai été désagréablement surprise de constater que le fait d'être victime du racisme n'empêchait absolument pas d'en nourrir soi-même à l'égard d'autrui.

24 commentaires:

Daelf a dit…

> ... au prétexte que soi-disant "elles l'avaient insulté devant son fils qui était dans la voiture".

Joli prétexte pour insulter quelqu'un à son tour. Pff.

Quant au racisme... bah, ça doit être la logique (tordue) de la pyramide : on dirait que la plupart des gens ont besoin de regarder de haut une certaine catégorie de personnes. On se console comme on peut.
(et oui, c'est à se taper la tête contre les murs.)

Anonyme a dit…

Nan, mais, euh... Le pire dans cette histoire, c'est la remarque des vigiles, ou l'attitude de ce type à l'égard de deux jeunes filles ?
Et racisme ou pas, à chaque fois que je me fais importuner dans la rue ou dans le métro (et avant-hier encore j'ai eu une grosse frayeur), il s'agit d'Arabes. Alors, ne pas faire de généralités, je veux bien, mais qu'est-ce que c'est que ce pays où une jeune femme pour se protéger doit porter sur elle soit un voile soit une bombe lacrymogène ?

ARMALITE a dit…

Ah mais ce type-là était un gros con, c'est vrai.
Ca ne signifie pas que tous les Arabes le soient... C'est la généralisation que je déteste. De la même façon que tous les musulmans ne sont pas de vilains extrémistes poseurs de bombes. C'est toujours la minorité radicale qui fait du tort à l'ensemble.

LG a dit…

Malheureusement, moi qui travaille dans un commissariat du Loiret, dans nos statistiques, 98% des infractions corporelles (agressions, vols, insultes graves) sont faites par des personnes noires ou d'origine maghrébine. Les stats au niveau national sont du même acabit, et ne sont bien sûres jamais rendues publiques de manière officielle, sinon Le Pen serait élu dès le premier tour... Même si la généralisation est bien évidemment condamnable, les gens voient souvent ce qu'il en est (émeutes lorsqu'un jeune noir ou arabe pris en flag d'agression se fait flinguer...) et assimilent donc des communautés entières à des faits. Ce qui est bien triste.

Amber a dit…

Merci Armalite, tu dégages une certaine "bonté" que j'apprécie particulièrement.

Oui, je trouve ça aussi difficile qu'un arabe représente tout les arabes mais uniquement lorsqu'il y a quelque chose de négatif à dire.
On ne tient pas compte de ceux qui essaient de s'en sortir :(

ARMALITE a dit…

LG: je veux bien croire les statistiques que tu rapportes, même si elles s'expliquent par des tas de facteurs dont l'exclusion et la méfiance qui renforcent l'hostilité et l'agressivité de certaines communautés immigrées - mais ceci est un autre débat beaucoup trop vaste. Simplement, je trouve déplorable qu'elles nuisent à l'ensemble de ces communautés, y compris les gens qui n'embêtent personne et ne demanderaient pas mieux que de s'intégrer si on leur en laissait la possibilité.

LG a dit…

On est entièrement d'accord. Même si je côtoie au quotidien les petites frappes qui gangrènent ces communautés, mes deux meilleurs amis s'appellent Ahmed et Rachid, eux-même mortifiés par l'image de leur communauté donnée à travers des petites merdes, appelons-les par leur nom.

anneso a dit…

Le racisme et le sexisme sont des fléaux qui ont la même racine.
Les deux incidents dont tu parles me choquent autant l'un que l'autre.
Un beauf,qu'il soit blanc,noir,arabe ou autre,reste un beauf...

Cécile de Brest a dit…

C'est ce qui est magnifique en Guyane, je ne ressens pas du tout ce type de "désagrément".
Et pourtant, il y a plein de communautés : des Asiatiques, des Créoles, des Brésiliens, des Guyanais, des Haïtiens, des métros...
Et tout ce petit monde vit paisiblement.
Il doit y avoir des exceptions, mais je peux vous assurer qu'au quotidien, c'est l'entente cordiale !

Eve a dit…

C'est clair que le type en question était un gros con et du type dangereux en plus puisqu'il a tout de même trouvé le temps de se garer en laissant son fils dans la voiture pour revenir insulter les jeunes filles, ce que je trouve choquant et effrayant.

Par contre, je suis d'accord pour dire que la généralisation faite par les deux vigiles est bien représentative du problème actuel de notre société (et non le fait d'être noir n'empêche pas d'être raciste, tout comme il y a du racisme anti-blanc, la haine raciale semble universelle ^^).
En généralisant et en mettant en avant essentiellement ce type de comportements négatifs plutôt que les réussites des jeunes (ou moins jeunes) qui ont su conjuguer harmonieusement leur culture d'origine et la culture française et construire leur vie à leur idée (je déteste le mot "intégration" et la connotation qu'on lui donne), je trouve qu'on obtient l'effet inverse et qu'on finit presque par encourager et pire normaliser ce genre de conduite. Ce qui entraîne la radicalisation des comportements et de certains courant de pensée. Dommage que l'on régresse au lieu d'avancer. Et ce des deux côtés.

tania a dit…

merci pour ce billet...je reste pensive mais je me souviens de quelqu'un qui a dit un jour: les lieux communs c'est un endroit où il fait chaud et bon y être, en plus il y a plein de monde...

diane cairn a dit…

racisme:
doctrine hiérarchisant les races.
y-a-t'il des races dans le genre humain (homo sapiens sapiens) ou juste des phénotypes ? grand débat scientifique.
xénophobie:
peur de l'étranger.
culture:
je renvoie à
http://fr.wikipedia.org/wiki/Culture
religion:
on m'a appris que c'était un ensemble de pratique qui visait à relier les gens entre eux et au divin mais l'étymologie en serait floue et le concept aussi
http://fr.wikipedia.org/wiki/Religion#.C3.89tymologie

bref:
je suis tombé sur ceci
http://www.thereligionofpeace.com/Pages/Myths-of-Islam.htm

mais j'ai eu un excellent collègue pakistanais à dubai. il pouvait réciter le coran par coeur même si il n'y comprenait rien.

j'ai eu là aussi un très bon collègue indien, qui me disait que parmis toutes les communautés religieuses d'Inde (et il y en a un paquet), c'était surtout les musulmans qui causaient des problèmes.

j'ai eu un extrêment sympathique collègue iranien qui a fuit le régime des mollah et qui ne se reconnaissait pas dans cette dictature.

Un autre collègue d'origine marocaine, fan de rock indé, qui aprréciait sa bière et son sandwich jambon-beurre.

Alors pour pinailler, je préfère qu'on arrête de parler de racisme. mais d'atavisme culturel, d'absence d'éducation, de veulerie et de stupidité crasse.

Mais je reconnais avoir un problème grandissant avec la violence sous-jacente des cultures islamiques ou islamisées. Ceci dit dans le même ordre d'idée les 3 religions révélées d'origine sémitique, ont pour départ un dieu omnipotent et vengeur. Loi du talion, culture du martyre et jihad
sont inhérent à chacune respectivement. Pas étonnant qu'en créant une société de soumis contraint et forcé à un dogme on crée des génération de frustré violent dès lors qu'ils sont laché dans un autre environnement.

J'aurais envie de rappeler que toute culture primitive se développe dans un environnement naturel plus ou moins pénible et contribue à la création de systême de pensée plus ou moins violent mais je n'ai pas le souvenir que les inuits aient développé une société aussi intolérante et violente.

Alors juste un connard cet homme ou le produit d'une culture en porte-à-faux avec la nôtre ?

Anonyme a dit…

Je ne vois pas comment on ne peut pas faire de généralité lorsque probablement 80 % d'un fruit est pourri.

Je ne me suis jamais fait insulter et agresser par quelqu'un d'autre que les arabes,tout mon entourage y compris,ce n'est pas du racisme de ma part ou de celles des vigiles,c'est de l'objectivité.

La moyenne actuelle dont je suis victime est de 5 insultes par jour de leur part,et que du lourd,alors que toutes les autres nationalités se portent bien.

C'est facile d'être tolérant et de dire que "le racisme,c'est mal!" quand on est dans une bulle dorée,qu'on vit dans les beaux quartiers et que la vie ne nous mène que dans des endroits remplis de petits poneys,parce qu'on a l'occasion d'y mettre le prix,et parce que tant que ça arrive aux autres,on peut bien se permettre de leur faire la morale sur le danger de la généralisation.

Cet article décrédibilise tout ce que je vis chaque jour,comme si on me tapait sur l'épaule gentiment en me disant "Oh,mais pourquoi pleures-tu tous les soirs en rentrant de l'école,tu sais il y en a des biens!"

Merci d'avoir ce genre de pensée politiquement correcte,c'est ce qui nous fait tous sombrer et qui empire jour après jour mon quotidien.

ARMALITE a dit…

Je suis désolée que tu vives une si mauvaise expérience et que cela t'affecte à ce point.

Néanmoins, non je n'ai pas grandi dans "les beaux quartiers" et n'y vis toujours pas aujourd'hui, puisque j'habite à Matongé qui est le quartier bruxellois dit "africain". Toute ma vie, j'ai côtoyé les populations dont tu parles, et si je ne nie pas les problèmes réels que causent certains de ses éléments, je maintiens qu'on ne peut pas faire de généralisation. Et si la tolérance ou l'ouverture d'esprit sont des traits politiquement corrects, c'est plutôt une bonne chose de mon point de vue - je regrette juste qu'ils ne soient pas davantage mis en pratique. De tous les côtés.

AHAE a dit…

Etrangement les SOS Racisme, LICRA et MRAP sont silencieux lorsque les blancs sont victimes.

ARMALITE a dit…

Y'a pas besoin d'association pour défendre les droits des blancs, les gens qui pensent que tout est la faute des Arabes (ou des Noirs, ou des Juifs, ou des Martiens) s'en chargent très bien.

Sérieusement. Je dis pas qu'il n'y a pas d'Arabes qui commettent des agressions, et bien entendu que ceux-là doivent être sanctionnés. Parce qu'ils ont enfreint la loi, et pas parce qu'ils sont arabes. Le problème, ce n'est pas leur origine, c'est leur comportement.

Pour revenir aux propos d'Anonyme ci-dessus, moi, ce sont presque uniquement des blancs qui m'ont fait rentrer tous les soirs chez moi en pleurant quand j'étais au collège. Est-ce que j'en ai déduit que les blancs étaient tous des connards et une sale race dans leur ensemble? Non. J'en ai déduit que ceux-là étaient des connards. C'est la même chose pour tout le monde. On condamne les gens pour ce qu'ils font effectivement, pas pour ce qu'ils sont à la base sans avoir choisi.

Un Homme a dit…

Allez, un peu de lecture:

http://www.rue89.com/2009/06/30/controles-au-facies-scandaleux-mais-aussi-inefficaces

http://www.monde-diplomatique.fr/2002/05/WACQUANT/16519

AHAE a dit…

""""Y'a pas besoin d'association pour défendre les droits des blancs, les gens qui pensent que tout est la faute des Arabes (ou des Noirs, ou des Juifs, ou des Martiens) s'en chargent très bien.""""

Là je ne comprends pas très bien. Personne ne défend (ra) mes droits. Je et mes enfants seront victimes de discrimination positive. On veut nous culpabiliser sur tout (esclavage qui existe encore en Afrique, les colonies, la shoa etc.) Moi je n'étais pas né à ces époques, alors qu'on me lâche un peu et que les droits soient de fait les mêmes pour tous.

ARMALITE a dit…

La prochaine fois que tu cherches du travail, un conseil, remplace ton nom par Mustafa (ou Farida) Ben-Quelquechose sur ton CV. Tu verras comment tu crouleras sous les offres d'emploi.

AHAE a dit…

Peux pas, moi je ne connais personne pour me faire de faux papiers d'identité.

ARMALITE a dit…

Ah bon, les Arabes, non contents de bénéficier de passe-droits affolants, sont tous en cheville avec des criminels? Bigre. D'ici à ce que l'un d'eux profite des avantages injustes qui lui sont accordés par sa naissance pour briguer, je ne sais pas moi, la présidence de l'EPAD, il n'y a donc qu'un pas... J'en frémis. Heureusement qu'il y a des gens bien informés comme toi pour m'ouvrir les yeux.

Daelf a dit…

AHAE nous apprend également qu'on a besoin d'envoyer une copie de pièce d'identité avec une lettre de motivation et un CV.

On en apprend tous les jours.

AHAE a dit…

"l'art" de tout prendre au premier degré, il est vrai je n'use pas de smileys.
Plus "grave" à mon sens, c'est l'extrapolation ahurissante (déformation) que tu fais de mes propos. Ca fait peur de voir que l'on puisse en arriver là.

ARMALITE a dit…

AHAE: comment veux-tu qu'on ne prenne pas au premier degré les paroles de quelqu'un dont on ignore tout? on est sur internet, pas dans une conversation en face à face où certains indices permettent de deviner que l'interlocuteur est ironique...