mercredi 21 octobre 2009

Décès de Louise Cooper

Si je n'ai jamais lu un seul des très nombreux livres de Louise Cooper, j'ai eu l'occasion de la côtoyer à plusieurs reprises sur des salons littéraires et d'apprécier sa très grande gentillesse. Elle et son mari Cas vivaient en Cornouailles; chaleureux, spontanés et dépourvus d'affectation, ils avaient un côté merveilleusement décalé, comme s'ils n'appartenaient pas à notre monde moderne mais auraient été plus à leur place dans un des romans de Louise, au milieu des créatures de Faërie.

Louise est décédée hier soir, et je l'ai appris ce matin par la page Facebook de son éditeur français. Ma première pensée a été: "Mince, elle n'avait même pas 60 ans; c'est sans doute un cancer..." Pourtant, elle semblait très en forme la dernière fois que je l'avais vue, pendant le Salon Trolls & Légendes en avril. Il y a cinq minutes, j'ai découvert qu'elle avait succombé à une hémorragie cérébrale, et j'en ai été bêtement soulagée pour elle. J'espère qu'elle n'a rien senti venir, qu'elle n'a pas eu le temps de souffrir. Mais pour son mari et le reste de ses proches, c'est sûrement d'autant plus dur qu'ils n'ont pas eu le temps de se préparer à l'idée de sa disparition. N'empêche qu'à tout prendre, et même si elle n'était pas bien vieille, ça ne me semble pas la pire façon de mourir.

2 commentaires:

Amber a dit…

Eh bien, ce sera mon premier commentaire alors que je lis ton blog depuis un certain temps.

Après David Eddings, c'est au tour de Louise Cooper.

Je rejoins ta manière de penser concernant le fait de moins souffrir mais je m'interroge souvent sur l'impact qu'un tel décès laisse sur les proches. C'est justement si soudain qu'ils ne le voient pas venir contrairement à une mort lente mais là, c'est le principal intéressé qui souffre et non les proches...Bref, la mort reste la mort.

Merci de transmettre même ce type d'informations sur ton blog car sans cela, je serai encore ignorante.

Anonyme a dit…

Je suis choqué. J'ai lu la mort de cette formidable auteur sur Wikipédia, en traînant par hasard sur la page wiki qui lui est dédiée. J'ai d'abord pensé à une plaisanterie, mais je suis allé vérifié et là, j'ai pu constater avec horreur son décès, officiellement annoncé sur de nombreux sites. Je n'y crois pas une seule seconde, j'ai même envie de pleurer...et dire qu'il y a quelques semaines, je lui envoyais des mails d'admiration...si il y a un paradis, j'espère de tout mon cœur qu'elle y aille, paix à son âme...