jeudi 10 septembre 2009

Second chance

Vous êtes folle de fringues. Hélas! C'est la crise, et vous avez décidé de consacrer le peu de sous qui reste sur votre compte après que le Trésor Public et la Sécu se soient (grassement) servis à un projet excitant et néanmoins ruineux comme, au hasard, la préparation de deux grands voyages pour l'année 2010.
Que faire pour ne pas sombrer dans la dépression vestimentaire?

...Du shopping dans vos propres placards!

Allons, avouez. Combien de tops datant de la saison automne-hiver 2006 dorment encore munis de leur étiquette au fond de votre penderie? Combien de paires de chaussures achetées en frétillant des orteils par anticipation n'ont jamais eu l'occasion de fouler le trottoir d'une avenue commerçante? Combien de sacs à main mâchonnent tristement leur petit sachet de billes de silicone anti-humidité en attendant d'avoir l'honneur de paraître en public à votre bras?
Je sais, on a toutes des étagères remplies de monumentales erreurs d'achat: un pantalon trop petit dans lequel il faut choisir entre s'asseoir et respirer, mais qui était censé mouler parfaitement notre séant dès qu'on aurait perdu nos 3 kilos de trop (qui se sont depuis transformés en 5). Ou un pull d'une couleur qui, loin des néons du magasin, s'avère plus digne de figurer sur le poncho d'un Péruvien que sur le dos d'une Occidentale désireuse d'éviter les saignements oculaires à son entourage proche.
Je ne vous parle pas de ces fringues importables dont le destin est de terminer à l'Armée du Salut (ou sur le postérieur d'une copine mieux gaulée, la garce). Non, je vous parle de celles que vous avez oubliées sitôt achetées parce qu'en fin de compte, vous aviez déjà une veste en velours presque identique, la flemme de "faire" ces nouveaux escarpins au talon vertigineux ou aucun top susceptible d'aller avec cette jupe brodée.
Exhumez ces pauvrettes. Donnez-leur une seconde chance.

Par exemple, hier, j'ai sorti de leur hibernation ces ravissantes ballerines r.a.s en feutrine rouge qui venaient de passer au bas mot 5 ans à roupiller sur le rayon inférieur de mon porte-chaussures. Je les avais achetées parce que je les trouvais über-cute, et jamais portées parce que quand on mesure 1,54m et qu'on a une silhouette de Culbuto, il est vital de se rehausser avec des talons d'au moins 4 cm. Et puis mon regard s'est posé sur elles. Je les ai saisies délicatement. Elles sentaient toujours cette exquise odeur de fraise qui m'avait charmée au Bon Marché. Je les ai enfilées, juste pour voir. Elles étaient aussi confortables que des pantoufles.




Alors j'ai pensé que les règles étaient faites pour être enfreintes bordel. J'ai mis un jean, un T-shirt gris agréablement mou, une veste en tweed, et j'ai empoigné mon Mathilde pour sortir en me félicitant de mon comportement digne de la meilleure recessionista.

10 commentaires:

Miss Sunalee a dit…

Pour se motiver, on peut organiser des journées "aujourd'hui je mets quelque chose de ma garde-robe que je n'ai jamais mis" !

stephile a dit…

très bonne idée, je pense que je vais défaire une partie de mon placard pour retrouver des affaires presques neuves. Merci de ce conseil!

Ingrid a dit…

Aaaah, les fringues :D
Moi, après une saison, je les donne, vu que je ne les mettrai probablement jamais. Du coup, ça m'énerve tellement que maintenant, je n'achète quasi plus de vêtements s'il y a la moindre hésitation.
Les seuls que je garde, ce sont ceux que j'ai acheté trop grands et dont j'espère pouvoir un jour les mettre dès que je serai remplumée ;-)

Daelf a dit…

Eh bin, chuis contente de pas être une accro au shopping, c'est pas simple à gérer on dirait...

... par contre faudra vraiment que je réalise un jour les projets de bricolage/machins créatifs pour lesquels je garde plein de trucs et de machins inutiles autrement, et qui prennent pleeein de place.

Acheteuse compulsive, entasseuse compulsive, même combat ? ^^°

Athéna a dit…

Je ne dois pas être normale, dès que j'achète un truc, il faut que je le mette le lendemain !

ARMALITE a dit…

Daelf: tu vas bientôt être obligée d'en acheter de nouvelles, des fringues, quand tu ne rentreras plus dans celles de maintenant ^^

Athéna: et comment fais-tu si tu as acheté deux robes ou deux paires de chaussures en même temps? Tu superposes? Tu mets un escarpin à droite et une basket à gauche? ^^

Athéna a dit…

mais voyons Armalite, je mets l'autre robe ou l'autre paire le jour d'après ! et c'est quoi des baskets ? ;)

Daelf a dit…

Armalite : Wé. Mais j'ai fini par apprécier un minimum de chercher des trucs à memettre, ça devrait aller. Et je suis 'achement contente de pas être une fashion victime, parce que bon. Yuk, souvent, pour le peu que j'ai vu jusque-là...

Athéna a dit…

au fait ces ballerines chat souris sont adorables, je suis verte de jalousie de ne pas les avoir trouvées; au saut du lit elles sont parfaites

tictac a dit…

J'ai suivi ton conseil et en effet j'ai découvert deux ou trois petit trucs qui pourraient être réhabilités. Je me tâte encore mais l'exercice m'a plus!