samedi 29 août 2009

Top 10: romans et séries fantastiques

Remarques préliminaires:
*Par "fantastiques", j'entends "qui mettent en scène un monde alternatif contenant des créatures surnaturelles et de la magie", quelle que soit l'époque à laquelle se situe le récit: médiévale, contemporaine ou même futuriste.
*Ici encore, les oeuvres sont classés par ordre alphabétique d'auteur et non par ordre de préférence tant il me serait difficile d'en établir un.
*Dans le cas de séries, le lien associé au titre mène vers le premier tome français. Je fournirai avec plaisir la liste complète, ainsi que les titres originaux, à qui ne serait pas fichu de les trouver tout seul ^^

- "Jonathan Strange & Mr Norrell" (Susanna Clarke): On commence fort avec le roman plus hermétique du lot. Pourquoi "hermétique"? Parce que dans sa version poche française, ce pavé compte plus de 1000 pages écrites petit avec peu de retours à la ligne et une kyrielle de notes de bas de page. Parce que beaucoup de lecteurs potentiels pourraient être rebutés par son contexte historique - il s'agit d'une uchronie qui se déroule au début du dix-neuvième siècle pendant la guerre entre la France et l'Angleterre -, par la multiplicité des points de vue qui semble parfois faire partir l'intrigue dans tous les sens, par les phrases très longues et très ampoulées que l'auteur aime à dévider. Question accessibilité, c'est un peu "Le cercle de la croix" de cette liste. Mais ceux qui parviendront à s'y plonger vraiment trouveront ce roman d'une richesse incroyable, son style magistral, son ironie irrésistible, son interprétation de certains faits réels absolument fascinante. Pour moi, ce fut un énorme coup de coeur.

- "La volupté du sang" (Nancy A. Collins): Premier tome de la trilogie "Midnight Blue" ayant pour héroïne une vampire qui traque et exécute ses semblables, il est aussi le seul à avoir été traduit en français et épuisé à ce jour. Inutile donc que je vous fasse saliver avec cette histoire d'urban fantasy injustement méconnue à mon sens.

- "Neverwhere" (Neil Gaiman): Gaiman est un de mes auteurs de fantastique préférés, connu du grand public pour avoir écrit "Stardust" et "Coraline" qui ont tous deux été adaptés au cinéma. De tous ses livres, "Neverwhere" est à mon avis le plus abouti et le plus intéressant - un "De l'autre côté du miroir" urbain. Après l'avoir lu, vous ne pourrez plus prendre le métro à Londres sans scruter les ombres de chaque station en espérant, vous aussi, entrevoir une porte...

- "De bons présages" (Neil Gaiman/Terry Pratchett): Quand deux très bons auteurs associent leur talent pour imaginer ce qui se passerait si un ange et un démon tentaient, chacun pour des raisons qui lui sont propres, d'empêcher l'Apocalypse, ça donne un des romans les plus hilarants que j'aie jamais lu, et susceptible de plaire même aux non-amateurs de fantastique.

- "Légendes de Lancedragon" (Tracy Hickman/Margaret Weiss): Inspirée d'une campagne de Donjons et Dragons, la saga Lancedragon est, dans son ensemble, assez classique bien que de très bonne facture. Elle occupe cependant une place particulière dans mon coeur, premièrement parce que c'est grâce à elle que je suis devenue traductrice, deuxièmement à cause du personnage de Raistlin le mage aux yeux en forme de sablier qui est l'un des plus complexes et des plus fascinants jamais créé par un auteur tous genres confondus. Avant d'attaquer la trilogie des Légendes, qui lui est entièrement consacrée, il vous faudra cependant lire celle des Chroniques qui la précède et met en scène toute une bande d'aventuriers traditionnelle. Mais rassurez-vous: c'est aussi une lecture très agréable pour les amateurs d'heroic fantasy qui seraient passés à côté jusque là.

- "Les Salauds Gentilshommes" (Scott Lynch): Je prends peut-être des risques en mentionnant ici une série en 7 volumes dont seulement 2 sont parus jusqu'ici, et dont les suivants pourraient s'avérer décevants. Mais le premier tome, "Les mensonges de Locke Lamora", est l'un des meilleurs romans que j'aie jamais dévoré. Imaginez une Venise médiévale et semi-décadente sur laquelle règne un puissant syndicat du crime. Rajoutez une bande d'orphelins recueillis par un prêtre et entraînés à devenir des voleurs d'élite, une secte de mages aussi mystérieux qu'effrayants, et faites s'affronter tout ce beau monde dans le cadre d'une arnaque dont même Sherlock Holmes peinerait à démêler les ficelles: vous obtenez un roman mené tambour battant, où le lecteur va de surprise en surprise, et qu'il est bien difficile de reposer avant la fin. Je vous aurai prévenus...

- "Les Annales du Disque-Monde" (Terry Pratchett): Quand une série se prolonge sur plus d'une trentaine de volumes, il est inévitable que sa qualité finisse par décliner. Pourtant, je prends encore plaisir à découvrir, chaque année, les nouvelles aventures de Rincevent le magicien trouillard incapable de lancer le moindre sort, des Laurel et Hardy de la sorcellerie que sont Mémé Ciredutemps et son acolyte Nounou Ogg, du bibliothécaire orang-outang soudoyable à coups de bananes, du capitaine Carotte, le seul nain au monde qui dépasse les deux mètres, et de la Mort qui se cherche un remplaçant pour pouvoir aller à la pêche. Jusqu'à "Hogfather", la série est une petite merveille d'humour absurde. Après, évidemment, les ficelles deviennent de plus en plus grosses et la satire sociale de moins en moins fine; mais il reste de quoi passer une très bon moment.¨Petite précision: chaque tome des Annales du Disque-Monde peut être lu indépendamment des autres, même si je ne le recommande pas car il est bien plus amusant de suivre l'évolution progressive des personnages récurrents.

- "Harry Potter" (J.K. Rowling): Je ne vais pas vous faire l'insulte de vous expliquer de quoi parle la série la plus vendue au monde... Je voudrais juste souligner combien je suis contente que, pour une fois, une oeuvre qui le mérite de par sa qualité ait remporté un tel succès populaire - et donné le goût de la lecture à tant d'enfants.

- "Vampire Junction" (S.P. Somtow): Pour public averti, voire très averti. A l'époque de Gilles de Rais, il se faisait appeler Jeannot et aurait compté parmi les dernières victimes du seigneur de Tiffauges, surnommé Barbe-Bleue. Durant la Seconde Guerre mondiale, à Auschwitz, il aurait été gazé plusieurs fois. De nos jours, c'est une star de rock qui amasse des millions de dollars. Timmy Valentine a 12 ans depuis des siècles. Afin de percer le mystère de sa propre nature, il décide d'entreprendre une analyse. Ainsi sa psy et le compagnon de celle-ci vont-ils se retrouver embarqués dans une bien étrange relation à trois... Souvent comparé aux premières oeuvres de Stephen King, "Vampire Junction" est le premier volet d'une trilogie mêlant rock et vampires, meurtres abominables et déviances sexuelles. Pourquoi je n'ai jamais lu les deux volumes suivants? Parce que, franchement, je ne suis pas certaine de les supporter.

- "Les princes d'Ambre" (Roger Zelazny): Un amnésique s'échappe d'un hôpital psychiatrique. Petit à petit, il va se rendre compte qu'il est l'un des princes d'Ambre, neuf frères très puissants qui s'affrontent pour prendre le contrôle du seul monde véritable dont tous les autres, la Terre y compris, ne sont que de pâles copies. Univers original, personnages hauts en couleurs, motivations troubles, alliances et trahisons font de cette saga en deux fois 5 tomes un pur régal.

11 commentaires:

sagattine a dit…

"Harry Potter", c'est fait! "Les annales du disque monde" et "De bons présages" c'est prévu car on m'en a beaucoup parlé. Je rajoute à tout ça (si je puis me permettre!) :
"L'échiquier du mal" de Dan Simmons, notre monde dans lequel certains ont le pouvoir de contrôler les esprits.
"Le Trône de Fer" de George R. R. Martin, du médieval fantastique où la magie existe mais sans être du tout accessible à tous et où les intrigues politiques sont très présentes. Franchement un vrai régal sur plusieurs tomes (et ce n'est pas encore fini!). Tous ceux à qui je l'ai fait lire ont été accrochés!
"Dune" de Frank Herbert, un classique en SF. Ardu mais tellement bien, même si je ne pense pas avoir tout compris!
Les cycles de "Fondation" et des "Robots" de Isaac Asimov, juste le père de la SF!
tous les livres de Pierre Bordage!
Et tellement d'autres.... c'est dur de faire un choix! Bon, ok, j'adore tout ce qui est fantastique!

ARMALITE a dit…

J'ai lu l'Echiquier du Mal, que j'ai d'ailleurs hésité à faire figurer dans ce top 10 à la place du Somtow ^^

Le Trône de Fer, je le lirai peut-être un jour.

Herbert et Asimov, c'est de la SF. J'ai lu Dune et détesté. Mais globalement, je ne suis pas fan de SF.

sagattine a dit…

Ha oui effectivement si tu n'aimes pas la SF, Herbert et Asimov c'est pas pour toi!

Anonyme a dit…

Ah, Neverwhere ! Je l'ai relu il y a quelques nuits, et je crois bien que c'est le premier des romans qui sont dans ma modeste bibliothèque que je relis. Avec grand bonheur, qui plus est !
Ton bon commentaire sur Jonathan Strange & Mr Norrell va peut-être me pousser à ouvrir ce pavé qu'on m'a prêté il y a bien longtemps déjà...

Mélusine

FraiseDesBois a dit…

Je te rassure, pour vampire junction, les deux suivant sont plutôt décevant, tu n'as donc rien loupé et je plussoie Sagattine pour Bordage, qui fait partie de mmon propre top ten, avec pas mal des livres sus cités

Londoncam a dit…

Personnellement j'ai adoré la série "Assassin Royal" de Robin Hobb, 6 tomes en anglais que j'ai dévoré, et je viens d'entamer du même auteur la Trilogie "Les aventuriers de la mer"...

diane cairn a dit…

Je vais me replonger Jonhattan Strange, maintenant que nous avons un grand jardin, je découvre le bonheur de la lecture au soleil comme en vacance. Les Terry Pratchett je les avale toujours avec autant de plaisir, cela manque parfois de nouveaux personnages mais dans l'ensemble je sais que ça va me plaire. Les Potter ont été lu en leurs temps. Neverwhere est une (très) bonne novelisation de la série bbc éponyme. Je me suis régalé avec ces bons présages.

Pour le reste Les salauds... me tentent bien. Si tu aime Terry Pratchett je suppose que tu dois connaître Douglas Adams et sa trilogie en 5 volumes.

ARMALITE a dit…

Sagattine: le hasard a voulu que je passe chez un bouquiniste samedi et qu'il ait les deux tomes du Trône de Fer. Je les ai donc embarqués :-)

Londoncam: j'ai beaucoup entendu parler de L'Assassin Royal, en bien, et il n'est pas impossible que je le lise un jour, mais vu qu'il s'agit d'une longue série, j'essaie d'abord d'écluser les bouquins non lus déjà en ma possession.

diane cairn: Il faut lire les Scott Lynch, ils sont vraiment bien. Si ça ne te dérange pas de les lire en anglais et que tu es un minimum soigneux, je peux même te les prêter pour t'éviter de les acheter.

Miss Sunalee a dit…

Maintenant que diane a fait un commentaire, tu sais donc tout ce qu'il y a à ma disposition à la maison pour mes futures envies de lectures ! Parce que je n'en ai lu aucun...
A part ça, je suis une grande fan d'uchronies (ça doit être un fantasme d'historienne) mais je n'en ai pas encore lu beaucoup. Si tu as des idées...

diane cairn a dit…

Soigneux pas de souci, ça ne me dérange pas de les lire en anglais, mais je vais d'abord remonter ma bilbiniothèque et trier ce qu'il me reste à lire. Merci

Londoncam a dit…

Armalite, je te confirme, la série est longue... Si tu peux, je te la conseille en anglais, deux séries de 3 livres :-).

Moi tu m'as donné des envies de découvertes :-)