mercredi 5 août 2009

Ma naïveté me perdra...

(...Ou, plus probablement, elle finira par flinguer mon budget.)

Hier soir, bien que ne sachant pas encore si la demande de congés de Chouchou serait acceptée, j'ai réservé nos billets d'avion pour les vacances de Noël. Certains vols Bruxelles-Toulouse étaient déjà complets, et les prix de ceux qui restaient commençaient à s'envoler dangereusement. Mais j'ai tout de même réussi, en fouillant bien sur le site de Brussels Airlines, à trouver des billets à 42 € pièce. Sans être docteur en mathématiques appliquées, j'aurais tendance à dire que deux aller-retour font quatre billets, et que si chacun d'eux coûte 42€, le total à payer devrait se monter à 168€. Right?

Wrong.

Le total qui s'afficha sous mes petits yeux stupéfaits et un brin consternés se montait à... 426,94€. En effet, un examen minutieux de la facture révéla qu'aux 168€ des billets, il fallait ajouter 218,94€ de taxes d'aéroport, 20€ de frais de traitement, 10€ d'assurance annulation pour Chouchou et 10€ pour avoir le droit de payer en ligne avec une carte dite "de crédit" en Gelbique (= une vulgaire Visa pour les pauvres Français).

La bonne nouvelle, c'est que je ne suis donc pas atteinte d'une tumeur cérébrale très rare touchant exclusivement le centre du calcul mental. La mauvaise, c'est que les compagnies aériennes commencent à se foutre gravement de la gueule de leurs clients en annonçant des prix qui n'ont qu'un rapport très lointain avec le coût réel de leurs billets. Pour le coup, je trouve ça à la limite de la publicité mensongère.

3 commentaires:

Gabrielle a dit…

In-cro-ya-ble !
C'est bien d'en parler, surtout en cette période !

Ingrid a dit…

A la limite ? Je te trouve bien modérée sur ce coup ;-)

diane cairn a dit…

si ça peut te consoler
http://voyages.liberation.fr/actualite/le-maroc-ou-la-guadeloupe-pour-15-euros-c-039-est-fini