vendredi 24 juillet 2009

La (semi-)victoire domestique du jour

En vieillissant, on s'embourgeoise on apprend à apprécier les belles choses. Niveau fringues, par exemple, on se lasse des fibres synthétiques désagréables sur la peau et qui ne ressemblent plus à rien après trois lavages. On veut des matières naturelles: du cachemire ou de la soie, par exemple. La bonne nouvelle, c'est qu'arrivé à ce stade, on a généralement les moyens de se les offrir (ne serait-ce que pendant les soldes). La mauvaise nouvelle, c'est qu'arrivé à ce stade, on n'a généralement pas le temps de les nettoyer amoureusement à la main comme le préconise l'étiquette d'entretien. Et pas forcément envie de finir par les payer quatre fois leur prix en les apportant au pressing après chaque utilisation.

Mais parmi les vendeuses de prêt-à-porter et chez lez blogueuses de mode, il se chuchote que, même si les fabricants affirment le contraire pour se protéger contre d'éventuelles réclamations, cachemire et soie supportent très bien le lavage en machine à condition:
- d'utiliser le programme délicat
- de ne pas dépasser 30°
- de régler la vitesse d'essorage au minimum
- d'utiliser de la lessive liquide (ou des noix de lavage)
- de ne pas mettre d'adoucissant.

Chouchou ayant manifesté son mécontentement que la moitié inférieure du panier à linge soit, depuis plusieurs mois, squattée par une demi-douzaine de pulls en cachemire portés deux fois chacun l'hiver dernier, je me suis décidée hier après-midi à faire un test sur celui qui m'avait coûté le moins cher (un petit pull à col rond bleu canard payé 70€ chez Etam). Cette fois, je ne me suis pas tombée dans le trip "la lessive, c'est une question d'instinct", et j'ai respecté scrupuleusement les instructions.

Résultat? Mon pull est propre, il n'a pas bouloché et a priori il fait toujours une taille 38. Par contre, essorage minimum ou pas d'essorage du tout, c'est kif-kif: il est ressorti de la machine tout dégoulinant, et j'ai quand même dû me plier au rituel haï de l'enroulage dans un drap de bain pour absorber le plus gros de la flotte dont il restait gorgé. Du coup, pour l'opération "Attendons que tous mes cachemires soient sales histoire de remplir une machine et de ménager ma sensibilité écolo", c'est râpé: je n'ai juste pas assez de draps de bain. Et j'ai été obligée d'allumer un de mes radiateurs pour finir le séchage, craignant que mon pull se retrouve à sentir le moisi si j'attendais que l'air humide de Bruxelles s'en charge seul. Une semi-réussite, donc.

18 commentaires:

iibelle a dit…

je porte mes pulls à même la peau et j'assume mon côté bourgeoise,et ma flemmingite chronique. Je lave mes cachemires en machine, au woolite histoire de ne pas faire de pub, programme laine et essorage doux (300 tours/mn) pour qu'ils ne dégoulinent pas et sèchent rapidement sur un cintre (je sais le cintre c'est mal mais je manque de place pour le séchage à plat et objectivement je les essore assez pour pas qu'ils se déforment), ils s'en portent très bien. Ils font trempette avec la soie et les soutien-gorge (rhoo je n'arrive pas à décider de l'accord pour le pluriel). De toutes façons je suis contre le nettoyage à sec : ça coute cher, c'est pas écolo et puis pour moi laver c'est mettre dans l'eau!

Longue vie à tes pulls.

Princesse Audrey a dit…

Je lave mes cachemire en machine, programme lavage à la main. C'est un lavage à froid, sans essorage. Et avec une lessive spéciale laine et cachemire. Ca me fait chier de faire tourner la machine pour un seul pull à chaque fois, mais lavé à la main, je consommerais encore plus d'eau. Par contre, pour la soie, dans cette même machine, programme lavage "soie". Cette machine est super, elle a même un programme "soprt" (mais quand on me connaît, on se doute que je n'ai jamais appuyé sur ce bouton...)

Gabrielle a dit…

Je lave mes cachemires avec toute ma lingerie, (j'attends d'en avoir plein) à froid, et au Mir ... et y a pas de lézard, comme dirait mon oncle Balthasar en traversant le désert... ;-)

mmarie a dit…

Bonne nouvelle, madame Bompard m'avait sussuré que jusqu'à 600 tours d'essorage mon pull ne risquait rien. Et c'est vrai ! (Pour moi, lessive "delicate" Ecover, et programme laine à 30°, machine branchée sur eau de pluie). Parce que franchement, le tricot gorgé d'eau c'est atroce.

Vivent les victoires domestiques - même petites !

Gabrielle a dit…

Évidemment qu'il faut les essorer ! ;-))
Un programme froid se met automatiquement à 600 tours mais les lessives "spéciales" "délicate"s ou "parfumées" tout le toutim c'est un peu de la counerie...
Cela fait 20 ans que je lave mes cachemires au Mir et à froid et ils sont toujours là, superbes et sans bouloche.
Mais ce sont des cachemires de qualité et de marques pas des Gap..
Va savoir peut-être cela fait il une différence ?

ARMALITE a dit…

Bien bien, je note: jusqu'à 600 tours, pas de problème. Je refais un essai cet aprèm avec un autre pull ^^

Sylvie a dit…

je n'ai pas de cachemire, est-ce normal? en fait, j'ai 40 ans et je ne sais m^me pas ce que c'est. je me sens un peu vexée... je vais me renseigner.

ARMALITE a dit…

Le cachemire est une laine très douce et très chaude réalisée à partir de poils de chèvre de la région du Kashmir, en Inde. C'est assez cher à l'achat, mais merveilleux à porter, et si on en prend soin, ça dure trois fois plus longtemps qu'un pull trois fois moins cher ^^ Cela dit, tout est une question de goût, et on doit très bien pouvoir vivre sans :-)

funambuline a dit…

Autant la laine n'aime pas l'eau, autant le cashemire l'adore, en fait. Du coup, la machine c'est très bien. Et pour l'essorage, je plussoie 660 t/mn. Sans dégâts aucuns.

Oli a dit…

Bon là , j'avoue... je suis en plein décrochage...
mais pourquoi donc personne ne va au lavoir au ruisseau ou à la rivière à, défaut .

Gabrielle a dit…

@ Oli : j'aurons ben voulu, mais Firmin est parti avec la charrette livrer le fumier ...

oloncin a dit…

Une chose est sûre : la blogosphère attendait un post sur le lavage en machine du cachemire.

ARMALITE a dit…

Olive: hé ho, si tu veux des posts sur le tuning ou un benchmark de tronçonneuses, va donc voir sur un blog de garçon ^^

Luna Part a dit…

perso je monte à 800t/mn sans problème... du coup ça sèche super vite

Sylvie a dit…

Là maintenant, je vais en essayer un, de pull en cachemire !

Oli a dit…

L'idée du lavoir comporte pourtant plein de charme : c'est le grand air, vous pourriez partager une bafouille entre filles et les garçons vous trouveraient si jolies sans votre cachemire : j'en ferais bien un reportage pour mon futur blog ;-))

oloncin a dit…

@Armalite: Mon commentaire était authentiquement dépourvu d'ironie. Mais reconnais que si nombreux sont tes posts qui génèrent des retours, celui-ci a vraiment eu un joli retour alors que j'imaginais son sujet moins porteur que d'autres consacrés à tes tests de maquillages par exemple...
PS: Je hais le tuning et j'ai la frousse des tronçonneuses.

ARMALITE a dit…

Olive: "j'imaginais son sujet moins porteur que d'autres consacrés à tes tests de maquillages par exemple..."

Ah mais c'est là qu'un voit bien que tu n'es pas une fille ^^ Le cachemire, et donc son entretien, sont un sujet vital pour les créatures frileuses et douillettes que nous sommes :-)