vendredi 26 juin 2009

Du lien entre oeuvre et auteur

Ce matin, tout internet ne cause que de la mort de Michael Jackson. Ce qui m'a poussée à mettre comme statut sur Facebook: "Armalite ne comprend pas bien qu'on s'attriste de la mort d'un pédophile notoire". La réponse de Gridou n'a pas tardé: "C'est pas faux mais très réducteur non?". Possible: je ne suis pas connue pour la subtilité de mes jugements. Mais j'avoue que j'ai du mal à faire la séparation entre un artiste et son oeuvre. Si j'apprenais demain que Leo est un tueur en série, je ne pense pas que je continuerais à apprécier ses chansons de la même façon.

Beaucoup des écrivains classiques que j'aime (Voltaire, Baudelaire ou Oscar Wilde, par exemple), n'étaient pas précisément des modèles de vertu. Tout de même, il est des errances trop graves à mon sens pour que je parvienne à en faire abstraction. Surtout chez un chanteur dont je n'aimais déjà pas la musique à la base. Mais je trouve la question intéressante. Croyez-vous qu'une oeuvre doive être appréciée indépendamment de la personnalité ou des faits et gestes de son auteur?

PS: Et ne venez pas me dire que Bambi avait des circonstances atténuantes, que c'était un pauvre type malheureux comme les pierres dans le fond - la responsabilité des ex-enfants abusés et des malades sexuels est un tout autre débat sur lequel je ne me risquerai pas à m'engager, ne m'estimant pas assez qualifiée pour avoir une opinion.

15 commentaires:

funambuline a dit…

Je dois dire que comme toi, son oeuvre me laisse relativement indifférente. Du coup, répondre à cette question avec cet exemple-là m'est difficile.

Et j'ai du mal à trouver un artiste dont j'exècre la position politique ou certaines actions et dont j'apprécie fortement l'oeuvre. Avoir un exemple m'aiderait à trancher...

Moi a dit…

Je suis incapable de dissocier les deux.
Autre exemple, Bertrand Cantat ! Je ne dissocie pas le muscien de talent du tueur.
Là ce sont deux exemples extrèmes(pédophilie et femme battue)

Par contre je peux tout a fait faire la différence entre l'humain et l'artiste si ce n'est que pour des raisons de position politique ou d'appartenance à une "secte" (ex Madonna)

Cécile de Brest a dit…

Difficile ta question !
Elle me fait penser à mon auteur favori, Proust, qui demandait qu'on fasse bien la différence entre l'oeuvre et l'auteur (bon, dans son cas, on comprend bien pourquoi étant donné qu'être homo au début du vingtième ce n'était pas forcémént facile !)
Perso, j'ai du mal à différencier les deux, pour moi c'est un tout et l'un influence forcément l'autre et vice versa.
De toute façon, même si il a bercé mon enfance (merci aux boums de ma grande soeur), je n'ai jamais été fan.

Ingrid (Gridou) a dit…

Mmmmh, n'allez pas croire que je protège les pédophiles, hein... Par contre, jusqu'à nouvel ordre, il n'a été condamné de rien et je suis beaucoup plus outrée que des parents aient exigé et accepté des millions de dollars pour faire taire les accusations. C'est surtout cela qui m'a fait réagir ce matin. Je ne le blanchis pas (ahahah, il s'est blanchi tout seul, ahahah), je suis d'une nature naïve et positive, je préfère lui laisser le bénéfice du doute.
Pour moi, ce mec est un mythe musical, je n'en suis pas fan loin de là mais je reconnais pourtant posséder Thriller et avoir écouté la cassette en boucle durant des mois et des mois...
Cantat, pareil. Pour moi c'était déjà un illustre connard après l'avoir vu au controversé concert de Dour il y a quelques années mais pourtant je reconnais que Noir Désir a eu sa place et son importance dans l'évolution du rock français (groupe dont j'aime en tout et pour tout une seule chanson).
Madonna, c'est une payeuse de gosses mais elle restera culte pour moi pour diverses raisons, uniquement musicales.
Je pense donc pouvoir dire que personnellement, je sais faire la disctinction ;-) Dans mes limites de l'acceptable, bien évidemment...

globulita a dit…

Réponse à "moi": euh,oui, Marie Trintignant est décédée mais ce n'est pas un exemple "extrême" car la violence domestique est très répandue: une femme sur 5 subit de la violence physique de la part de son conjoint au cours de sa vie et 2 femmes sur 5 sont victimes d'atteintes psychologiques.

Une étude réalisée en France entre 90 et 99 montre que plus de la moitié des femmes victimes d'homicide ont été tuées par leur mari ou partenaire.

Cela signifie autant d'hommes faisant usage de violence et potentiels "tueurs". Donc, on a tous dans notre entourage d'affreux "monstres"; je ne mettrais donc pas dans le même paquet "violence conjugale" et "pédophilie".

Et malgré tout, j'aime beaucoup Noir Désir et "Billie Jean" est une des meilleures chansons des années '80!

ARMALITE a dit…

Ingrid: y'a pas de problème; te connaissant je sais très bien que tu n'es pas pro-pédophiles ^^ Je trouvais juste que ta remarque soulevait une question intéressante, d'où ce post. Chacun fait comme il sent, mais comme je suis un peu butée sur mes positions j'aime bien entendre celle des autres pour, au moins, ne pas être butée bêtement ;-)

funambuline a dit…

Ah ben voilà un bon exemple. Bertrand Cantat.

Donc oui, j'aime toujours la musique de Noir Désir, je n'ai jamais été fan hystérique, mais j'aprécie beaucoup leur musique. Et ça n'a pas changé ces dernières années !

Donc oui, il me semble possible de dissocier. D'ailleurs en écoutant "Thriller" ce n'est pas franchement la question de la pédophilie qui me passe par la tête !!!

Je pense que c'est par contre impossible de dissocier quand l'artiste (ou pas) en question fait du prosélytisme. Exemple : Alain Soral. Yeurk.

ARMALITE a dit…

Ah oui tiens. Cantat. OK, y'a une chanson de Noir Dez' dans la liste de mes 25 morceaux les plus écoutés sur iTunes. Donc c'est vrai, ça m'empêche pas d'aimer ce qu'il fait ou a fait. Par contre je pense que le jour où il mourra je serai pas spécialement triste.

Moi a dit…

> Globulita : je ne mets nullement la pédophilie et la violence conjugale dans le même sac. J'apportais juste un autre exemple pour savoir si oui ou non on pouvait se détacher de la personnalité (ou des actes) d'un artiste et ne garder que son "talent".
Toute manière, je n'aime ni Noir désir, ni Michael Jackson.

M.Poppins a dit…

En voilà une question qu'elle est bonne... en entendant l'annonce de sa mort ce matin, je n'ai pas repensé à son côté pédophile, mais à tous les moments de mon adolescence ou j'ai entendu ses titres. Du coup, je me suis fais un joli retour en arrière.

Donc par nostalgie, je pourrais répondre que oui, je peux différencier l'auteur de l'oeuvre.

De plus, je ne connaîs aucune personne célèbre, je ne sais d'eux que ce qui m'est raconté dans la presse. Comment pourrais-je juger quelqu'un sans le connaître.

Depuis que je n'ai plus la télé, je n'ai plus de visage, et il faut dire aussi que je ne suis pas friande de la presse people. Donc lorsque j'écoute de la musique, je ne peux que juger les voix, lorsque je lis un auteur, je ne juge que son écrit, etc...

Je m'en fou un peu de savoir qui il y a derrière tout ça puisque je ne les rencontrerai jamais et que le fait que je les écoute/lise/regarde ne changera absolument rien à ce qu'ils sont...

Non ?

Anne-Lo a dit…

@Globulita: 1 enfants sur 10 est victime de violences, quelles soyent sexuelles ou psychiques...D'autre part, après avoir vu un documentaire extrêment bien fait sur la violence conjugale, je me suis retrouvée à refléchir quant au couple Cantat Trintignant (un couple violent...), et ce que une femme parmi tant d'autres a témoigné dans ce docu: la terreur et la violence inuïe psubie pendant des années. Cantat n'est en rien excusable, et au fond là n'est pas la question. Je suis totalement hors sujet, mais ayant un enfant j'ai été effarté d'apprendre que comme les femmes, les enfants sont aussi victimes de violences.

Anne-Lo a dit…

Oups, les filles...!!! Quelle horreur!! Je suis au travail, et je tape en cachette, j'ai donc posté un comm bourré de fautes...Désolée!
Pour répondre à la quation soulevée par le bille, comme pour d'autres je ne parviens pas à dissocier l'artiste de l'homme. J'ai des idées politiques bien encrées, puisque ma famille a toujours été très impliquée dans la vie politique, et j'ai beaucoup de mal à aimer des chanteurs qui se situent politiquement partlant à l'opposée de moi-même. C'est un défaut, j'ai essayé de le corriger (les choix politiques ne sont pas toujours l'équivalent d'un crime,,...), mais n'y parviens pas.
Alors pour ce qui en est de MJ avec les soupçons pesant sur lui, alors là c'est clairement non!!

Cécile de Brest a dit…

Quand Marie Trintignant est morte, les radios ne passaient plus Noir Désir.
Et je me suis demandé pourquoi : Noir Désir, c'est un groupe pas une seule personne.
Puis quelques mois après on l'a de nouveau entendu. Quel est le délai acceptable ??
J'ai continué à écouter Noir Désir et si Mickael Jackson avait été accusé et condamné et que j'avais eu ses albums, je pense franchement que j'aurais continué à l'écouter.
Mais sa mort ne me rend pas triste. Je pense de toute façon que quand on est un artiste, on ne meurt jamais vraiment.

iibelle a dit…

Je plussoie Cécile de Brest, c'est compliqué,et j'écoute Noir désir parceque rien dans les chansons n'est l'apologie des coups à une femme, je ne lis pas Céline car l'antisémitisme suinte dans ses textes.

Proust, qui est aussi l'un des auteurs de ma vie, a écrit "Contre Sainte Beuve" pour justifier la séparation de l'auteur et de l'oeuvre mais son œuvre traverse les siècles et il n'a jamais rien fait qui soit contraire aux lois de son époque.

MJ a profité du scandale pour bâtir sa notoriété, et il aurait profité de son argent pour contrevenir aux lois. Ce qui fait qu'en achetant un album j'ai, un peu, contribué à cela, ça me gêne.Je n'ai pas jeté "Thriller" mais je pense que mes petits enfants à venir ne le connaitrons pas et ce n'est pas plus mal.

Je ne m'attriste donc pas pour sa mort, par contre celle de Farrah Fawcett m'a touchée.

ARMALITE a dit…

"j'écoute Noir désir parceque rien dans les chansons n'est l'apologie des coups à une femme, je ne lis pas Céline car l'antisémitisme suinte dans ses textes."

J'aime énormément cette phrase iibelle, je la trouve pleine de bon sens! Merci pour ton commentaire.