samedi 27 juin 2009

10 (other) things I loved this month

- Les photos de Chrissie White, une petite prodige dont l'univers plein de charme, à la fois très frais et un peu suranné, me fait penser aux premières oeuvres de mon cher Tim Walker. Chrissie a 15 ans à peine et tout le temps de progresser encore immensément. Un talent à suivre.

- Etsy: site internet regroupant les mini-boutiques de professionnels ou de particuliers qui vendent exclusivement des objets artisanaux fabriqués de leurs blanches mimines. On y trouve des choses uniques et originales, souvent à des prix modestes ou au minimum très raisonnables. Je passe beaucoup de temps à explorer la catégorie "paper goods" et la sous-catégorie "letterpress", mais pas seulement.

- Les gnocchi aux bolets, au jambon et à la crème du Kogo Ristorante (Havelskà 27, Prague). Les meilleurs que j'aie mangés de toute ma vie - après ceux de ma mémé qui ont le goût de l'enfance et sont donc irremplaçables.

- "House M.D.": je sais, je prends le train en marche avec beaucoup de retard puisque les tribulations de ce diagnosticien misanthrope et sarcastique comptent déjà 5 saisons complètes. Mais comme ça, au rythme d'un ou deux épisodes chaque soir, j'en ai pour un petit moment à me régaler!

- Les knedliky, sorte de grosses quenelles découpées en rondelles qui existent en version "bohemian" (faites à partir de pain) ou en "potato" (à partir de pommes de terre). Elles sont à la cuisine tchèque ce que le riz est à la cuisine asiatique ou les frites à la cuisine américaine: un accompagnement indispensable et délicieusement roboratif.

- "No et moi", de Delphine de Vigan. Un joli roman d'apprentissage qui raconte l'amitié entre une surdouée de 13 ans et la jeune SDF qu'elle va essayer de sauver de la rue. C'est écrit sur un ton très juste, plein de tendresse et de révolte sans moralisation. Je me suis complètement reconnue dans le personnage de Lou, cette ado solitaire et différente qui, avec toute la fougue de sa jeunesse, se dresse contre une insupportable injustice.

- Le pendentif art déco acheté au musée du même nom, à Prague. Je le trouve beau et plein de caractère, malgré (ou peut-être à cause de) sa forme rectangulaire pas facile à porter. Et je suis à peu près certaine de ne pas le retrouver au cou d'une autre fille, ce qui a son importance.

- Mon pinceau MAC 228. Tout petit, tout mimi, vachement plus précis que le classique 239 et idéal pour peaufiner le pli très creusé de mes paupières dans lequel j'ai toujours des "manques" de fard avec un pinceau plus gros.

- Mes spartiates argentées Les Tropéziennes achetées chez Texto. Oui, j'avais juré de ne jamais acheter ni spartiates ni pompes métallisées. Mais tant qu'à enfreindre ses propres commandements, autant y aller franco et faire d'une pierre deux coups. Et puis, c'est quand même la sandale idéale - qui tient au pied, qui ne file pas d'ampoules et avec laquelle on peut gambader des heures durant. Et contrairement à ce que je croyais, non, la semelle n'est pas fine au point qu'on ait l'impression de marcher à même les trottoirs.

- Zlatà Lod' (Narodni 37, Prague): un magasin de fournitures d'art vraiment pas chères, avec beaucoup de choix, la liberté pour le client de tout tripoter sans se faire sauter dessus et des vendeuses hyper gentilles. Dommage, ça fait quand même pas mal plus loin que Schleiper pour s'approvisionner en demi-godets d'aquarelle.

9 commentaires:

Miss Sunalee a dit…

Voilà ce que j'ai oublié chez MAC hier: les pinceaux ! J'ai acheté 4 ombres à paupières mais comment je les applique, moi, maintenant ???? Il va falloir que j'y retourne... et que je me laisse tenter par plein de choses évidemment !

ARMALITE a dit…

Tu as plein de vidéos qui montrent comment se maquiller sur www.monblogdefille.com

Sinon, à l'occasion, je peux t'apprendre les bases ^^

Miss Sunalee a dit…

Merci pour ta proposition !
J'ai déjà regardé quelques vidéos au hasard sur le net et la vendeuse de chez MAC m'a maquillée les yeux et j'ai retenu comment elle a fait. N'empêche, avec la chaleur, ce n'est pas l'idéal pour le moment !

Cécile de Brest a dit…

Cette année, je fais partie des jurés pour le prix du livre de poche. Et No et moi faisait partie de la sélection de mai.
J'ai aussi été agréablement surprise en le lisant. Et c'est lui qui a été sélectionné pour le moi de mai d'ailleurs. J'ai beaucoup aimé le style enlevé et frais. On se prend d'affection pour les personnages. Un joli roman !

ARMALITE a dit…

Oui hein il est chouette? C'est génial que tu fasses partie du jury du prix du livre de poche! N'hésite pas à me signaler les bouquins que tu as aimés; j'en consomme des quantités effarantes et suis toujours à la recherche de nouveautés.

Cécile de Brest a dit…

J'ai eu quelques coups de coeur depuis janvier.
Je pense notamment à "Toute passion abolie" de Vita Sackville-West. Ce roman date de 1931 mais est encore extraordinairement d'actualité.
Sinon, il y a "Les vivants et les ombres" de Diane Meur, une saga polonaise et c'est la maison familiale qui raconte.
Et le dernier en date "Le rapport de Brodeck" de Philippe Claudel, terrifiant, cruel mais magnifiquement écrit.
Et en ce moment je lis la sélection de juillet avec une bonne surprise : "Mange, prie, aime" d'Elizabeth Gilbert.
C'est très chouette de faire partie du jury, on reçoit gratuitement 32 livres et surtout, ça m'a permis de découvrir des auteurs que je n'aurais sans doute jamais lus sinon...

ARMALITE a dit…

J'ai lu "Mange prie aime" en anglais l'été 2006, alors que je venais de me séparer de quelqu'un avec qui j'avais vécu sept ans. J'avais l'impression que ma vie était finie, et ce bouquin m'a fait énormément de bien même si je ne suis pas allée aussi loin qu'Elizabeth Gilbert! (J'ai quand même beaucoup voyagé cette année-là...)

J'ai aussi entendu parler des Vivants et des Ombres, et si tu me confirmes que c'est bien je vais sans doute me laisser tenter; les sagas familiales sont mon petit plaisir coupable ^^

Ma soeur m'a également conseillé L'ombre du vent de Carlos Quelque-Chose; si quelqu'un l'a lu, je veux bien un deuxième avis!

Merci en tout cas Cécile pour ces avis!

Cécile de Brest a dit…

L'ombre du Vent de Carlos Zafon est un des meilleurs romans que j'ai lus !
C'est un livre formidable, je l'ai lu l'été dernier alors que j'étais en transit pour venir m'installer à Cayenne, du coup, j'étais dans un état d'esprit assez particulier.
Mais vraiment, j'en garde un souvenir impérissable et je le relirai sûrement !

ARMALITE a dit…

Super! Ca fait donc deux nouveaux bouquins sur ma liste :-D