mardi 14 avril 2009

A la découverte du Maroc... bientôt

Du 2 au 9 mai prochain, je serai au Maroc en stage carnet de voyages avec la rayonnante Antonia Neyrins. Admiratrice de ses oeuvres publiées, j'avais eu l'occasion de la rencontrer à Monpatelin en octobre 2007 et je m'étais promis de l'accompagner un jour dans un de ses déplacements.

N'empêche que, à peine inscrite, j'ai commencé à me demander si j'avais bien fait. Comment allais-je supporter de vivre en groupe une semaine entière avec des activités imposées et des compagnons que je n'avais pas choisis, moi qui suis tellement sociopathe indépendante? Comment allais-je réussir à dormir dans un lit autre que les miens, qui plus est en partageant ma chambre, alors que je suis insomniaque et vis en horaires décalés? Comment allais-je gérer les contacts avec la population locale, sachant que je déteste le marchandage, craint les sollicitations verbales comme la peste et dois me retenir de frapper quiconque me touche sans y avoir été invité? Coïncidence malheureuse, à la même période, j'ai entrepris la lecture du Carnet de Voyage de Craig Thompson, un récit autobiographique dessiné dont l'auteur séjourne justement deux semaines au Maroc (entre autres pays). Les déboires qu'il raconte dans son livre m'ont filé des sueurs froides pendant quelques soirées. J'ai bien failli tout annuler.

Et puis je me suis raisonnée. L'été 2005, je ne voulais pas partir en voyage organisé avec les VIP, et j'ai passé dix jours merveilleux à sillonner l'ouest américain avec eux dans un bus qui roulait à tombeau ouvert. Ma sauvageonnerie, même si elle subsiste partiellement, s'est pas mal calmée ces dernières années. Bien lunée, je pense être désormais quelqu'un de tout à fait fréquentable, voire agréable à l'occasion. Il faut juste que j'aborde les gens de manière détendue, sans partir du principe qu'ils vont tous me prendre la tête et que la cohabitation avec eux sera forcément un supplice. Je dois me focaliser sur toutes les bonnes choses que j'espère retirer de cette expérience: l'enseignement d'Antonia, qui a promis de me prouver que je savais dessiner même si je pensais le contraire; la découverte d'un pays très exotique pour moi, riche en couleurs, en odeurs et en saveurs; de jolis moments de camaraderie, sûrement, si j'arrive à ne pas m'exclure toute seule à titre préventif. J'ai rarement regretté de m'être fait violence pour surmonter ma peur; pourquoi en irait-il autrement cette fois? Les compte-rendus des stages précédents organisés par Antonia me font toujours envie, et les carnets réalisés par ses stagiaires, même débutantes en dessin, sont tous très beaux.

C'est donc assez sereine que j'ai reçu hier matin la liste du matériel à emporter pour notre séjour à Marrakech et à Essaouira:
- un carnet moleskine accordéon
- une petite boîte d'aquarelle et un bon pinceau à aquarelle (ça, j'ai déjà, même si je ne m'en suis encore jamais servie: ce sera l'occasion idéale pour me lancer)
- du papier de soie de plusieurs couleurs
- un tube de gouache blanc, un or, un argent (j'ai de l'acrylique dans ces couleurs, mais les tubes sont un peu gros... à voir)
- une petite boîte de pastels gras (aaaaaaah j'ai toujours rêvé d'apprendre à dessiner aux pastels gras! c'est merveilleux!)
- quelques crayons de couleur aquarellables (de ce côté-là, je suis plus que parée: c'est avec ça que je décore mes pages de scrap quand j'ai envie d'un effet aquarelle)
- de la colle vinylique et un pinceau brosse (je pense emporter ma colle-vernis Décopatch qui colle tout très bien et dont je trouve le petit flacon plastique bien pratique)
- optionnel: des feutres noirs à encre de Chine et/ou de calligraphie (je prendrai un ou deux Staedtler et ma petite pochette d'artist pens sépia Faber-Castell; je suis sûre qu'il y a moyen de faire des trucs intéressants avec)
- un crayon à papier, un taille-crayon et une gomme (je n'ai même pas de 2B sous la main, la honte... enfin ce sera facile à trouver)
- des tampons alphabet (yiiiihaaaa, je vais enfin pouvoir utiliser ces petits machins carrés dont je ne me suis jamais servie sur mes pages de scrap!)
- des ciseaux
J'ai également prévu de me munir des dizaines de stylo-gels dont je ne me sers pas pour offrir aux enfants que je pourrais être amenée à rencontrer là-bas; avoir un petit quelque chose à donner me permettra d'être moins sur la défensive en cas de sollicitations, me semble-t-il.

Bref, en fin de compte, j'attends le 2 mai avec pas mal d'impatience... Contraintes Chouchouesques obligent, je n'ai pas bougé autant que je l'aurais voulu depuis un an et demi, et j'avoue que j'ai des fourmis dans les pattes.

5 commentaires:

Lee-lou a dit…

Ah donc une visite au Maroc !! ca sera sympa du moment qu'il fait généralement beau pdt cette période!!
Marrakech et Essaouira sont de belles destinations quoique Marrakech est surbooké pour le w/e du 1er mai vu qu'il y'a l'événement Caftan 2009 et le Grand Prix :)
J'aime bien ton blog et ca auré été sympa de te voir si t'allais passer par Rabat!!!
Anyway have fun!!!

ARMALITE a dit…

Le riad dans lequel nous séjournons à Marrakech est spécialisé dans les stages artistiques et réservé pour ceux-ci dès le début de chaque saison; quant à mon billet d'avion, je l'ai pris il y a presque six mois pour être certaine d'en avoir n pas trop cher.
Marrakech et Essaouira ont l'air de très belles villes, pleines de couleurs comme j'aime. Pour peu qu'il y ait un poil de soleil, ça devrait faire des photos magnifiques. Pour les dessins en revanche, je ne promets rien ^^

marie à tout prix a dit…

Ton article et le blog d'Antonia Neyrins m'ont donné envie. Je viens d'acheter le bouquin et possible que je réserve l'année prochaine pour aller faire aussi une semaine de stage avec elle.

antonia a dit…

Oooohhhh je ne vois ton article qu'aujourd'hui... je rattrape mon retard de lecture sur ton blog (un peu débordée en ce moment).

Ton enthousiasme fait plaisir à voir et ta sauvageonnerie ne me pose aucun problème. Ayant eu une stagiaire très sauvageonne dans le précédent stage, qui fut un modèle d'harmonie et de chaleur humaine, et ce, malgré les personnalités différentes de chacune d'entre nous, j'ose rêver qu'il en sera de même dans ce prochain stage. Je connais bien Marrakech, nous échapperons à la foule sans problème.

Par contre, tes stylos-gel me posent problème. Je ne vais pas m'étaler sur le sujet ici mais tu risques au mieux de créer une émeute, au pire de te faire arracher un oeil en offrant tes stylos à des enfants dans la rue, et dans tous les cas, tu encourageras la mendicité et les sollicitations... Deux solutions: tu les offres à des enfants de ton entourage en France, ou tu les donnes aux enfants d'Amal et Samira, les deux adorables femmes de chambre du riad. J'essaierai de faire un article argumenté sur mon blog à ce sujet prochainement.

Les Marocains sont chaleureux et accueillants, tu ne seras pas déçue.

Anonyme a dit…

P.S. Surtout sens toi libre de publier ou pas mon commentaire. Si tu veux garder cet échange entre nous, no problem.
Bonne journée.
antonia