vendredi 24 avril 2009

Du mieux côté insomnies

Depuis des années, j'ai de gros problèmes d'endormissement: quelle que soit l'heure et l'état de fatigue dans lequel je me couche, je rumine des pensées (noires ou roses selon les périodes) sans parvenir à trouver le sommeil avant plusieurs heures. Sur un plan professionnel, je parviens à gérer ce décalage parce que je bosse seule chez moi et à mon rythme. Sur un plan personnel, ça a parfois été très difficile à gérer, notamment lorsque je vivais avec un lève-tôt qui ne tolérait pas que je fasse du bruit ou que je garde la lumière allumée une fois qu'il était couché, mais qui ne se privait pas de passer l'aspirateur à 9h le samedi matin.

Ces temps-ci, je suis à moitié suffoquée par l'angoisse depuis que ma gynéco m'a informée que que mon endométriose augmentait mes risques de choper un cancer de l'endomètre ou des ovaires, deux formes de la maladie qu'on diagnostique généralement trop tard et qui font 80% de victimes dans les cinq ans. Mais alors que je passe mon temps éveillé à imaginer des scènes toutes plus morbides que les autres, curieusement, je n'ai jamais eu aussi peu de mal à m'endormir (ni à me tirer du lit le matin, car je préfère encore attaquer ma journée dans le pâté plutôt que de rester au lit à rédiger mentalement mon testament). Bien qu'elles n'aient pas tout à fait réglé le problème, deux choses l'ont considérablement amoindri:

- Le SerendipiTea, qui comme son nom ne l'indique pas est une tisane 100% garantie sans le moindre brin de thé. Lorsque je suis allée au Serendip Spa avec Soeur Cadette pour mon anniversaire, la jeune femme de l'accueil m'a demandé de choisir une de leurs préparations aux plantes en cadeau, et la description des vertus supposées de chacune m'a fait opter pour celle-là. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle a un goût infect, mais franchement je dois me forcer à la boire. Pourtant, malgré mon scepticisme sur l'efficacité de ce genre de "remède", je dois bien avouer que ça marche. C'est pas encore la panacée, mais ça marche. La prochaine fois que je vais me faire masser, je demande ce qu'il y a dedans, par curiosité.

- L'instauration d'un rituel "poupougnage" du soir. Avec tous les produits de soin que j'achète depuis que je suis devenue accro à MBDF, j'ai dû me ménager un créneau pour les appliquer au calme. Une huile démaquillante avec laquelle je masse tout mon visage pour décoller la crasse les jours où je suis sortie. Une lingette imprégnée de lotion micellaire pour parfaire le nettoyage. Quelques gouttes de contour des yeux que je fais pénétrer doucement avec le gras du majeur. Un sérum régénérant sur le reste de la figure et dans le cou. De la crème nourrissante sur la pointe des cheveux, quand j'y pense. Du baume à lèvres si les miennes sont craquelées ou un peu sèches. De la crème pour le corps délicatement parfumée sur les mollets pour lutter contre l'effet peau de serpent et les poils incarnés. Mine de rien, ces gestes soigneux et répétitifs m'aident à faire le calme et à signaler à mon cerveau qu'on entre dans la nuit.

Aucun commentaire: