samedi 7 février 2009

Atelier teints peaux blanches au MAC Abbesses

Par l'intermédiaire de Mon Blog De Fille (qui est en train de devenir un de mes principaux outils de procrastination en journée), j'avais pu décrocher un rendez-vous au MAC Abbesses pour une leçon gratuite de maquillage axée sur le teint. Je trépignais de joie à l'idée d'apprendre enfin comment camoufler les atroces défauts de ma peau, et aussi de rencontrer Christian, le fameux "ours" instigateur de ces largesses répétées à destination des lectrices make-up addicts d'Hélène.
Mais quand Chouchou et moi sommes arrivés à la boutique jeudi à 12h30 pétantes, catastrophe, Christian n'était pas là! Une jeune femme brune tout sourire m'a saluée et s'est présentée sous le nom de Vivika. Elle avait du rouge à lèvres plein les dents et deux grosses plaques de blush rose vif juste sous les yeux. J'avoue: j'ai eu peur.

Ma première impression négative n'a toutefois pas duré. Vivika s'était peut-être remaquillée un peu hâtivement après sa pause déjeuner, et de toute évidence nous ne partagions pas les mêmes goûts en matière de fard à joues, mais je n'ai pas tardé à m'apercevoir que 1/ elle connaissait parfaitement toutes les techniques et la gamme des produits MAC 2/ elle était très pédagogue et capable d'adapter ses conseils au style de sa cliente.
Grâce à elle, j'ai appris pourquoi il vaut mieux étaler le fond de teint au pinceau plutôt qu'avec les doigts: essentiellement, parce que c'est un outil plus précis qui permet de mieux fignoler les endroits délicats comme la racine des cheveux ou les ailes du nez.
J'ai aussi découvert que contrairement à ce que je croyais, la peau de mon visage n'était pas grasse, voire même qu'elle présentait quelques signes de sécheresse sur les joues. Vivika m'a conseillé, à l'avenir, de ne plus utiliser mes masques à l'argile que sur ma zone T. Je pensais pouvoir me passer de base sous mon fond de teint mais avoir besoin d'une poudre matifiante par-dessus; Vivika m'a détrompée: c'était tout l'inverse.
Enfin, en arrivant sur la question du blush (que, rien à faire, je ne peux pas me résoudre à poser comme elle préconise, c'est-à-dire sur le dessus de la pommette en étirant vers les tempes), j'ai réalisé que depuis toujours je faisais un mauvais usage du mien: je m'en servais dans le seul but de "creuser" mes joues trop rondes à mon goût. Pour ça, Vivika m'a montré un truc beaucoup plus efficace et au rendu merveilleusement naturel: l'utilisation d'un deuxième fond de teint un poil plus foncé que la peau, posé le long de l'os de la pommette et soigneusement blendé avec l'autre. Le résultat était hyper subtil et faisait vraiment un monde de différence.
Pour finir, et même si ce n'était pas l'objet de cette leçon, Vivika a démaquillé le coin de mes yeux (je m'étais fait un halo gris qui partait en trait remontant au coin externe des paupières) et m'a montré une autre façon de les "étirer" pour leur donner l'air moins rapprochés. Je ne suis pas certaine d'arriver à reproduire son geste avec le pinceau, mais j'essaierai sûrement, même si le résultat était un peu plus voyant que mon maquillage habituel.

Avant de partir, j'ai bien évidemment fait une razzia dans la boutique: le pinceau 190 pour le fond de teint, le fond de teint en stick pour creuser mes pommettes (le fond de teint liquide que Vivika avait utilisé sur le reste de mon visage était parfait pour moi, mais j'en ai déjà trois flacons entamés et je venais d'acheter un Avène la veille, pour tester), une base visage et une base paupières, plus quatre fards à paupières: Naked Lunch, un beige rosé, Satin Taupe, un marron très doux qui fait paraît-il partie des best sellers de la marque, et puis le French Cuff et le Henna de la collection Brunette/Blonde/Redhead qui venait d'arriver en magasin la veille. Sublimes, juste sublimes. Mais uniquement vendus en petite boîte, ce qui va m'obliger à les dépoter suivant la technique d'Hélène pour les mettre dans ma palette.
Pour résumer, je suis absolument ravie de cette expérience. J'ai appris beaucoup de choses que je suis très pressée de mettre en pratique! Merci à Hélène, à Christian et à Vivika pour ce moment aussi agréable qu'instructif.

2 commentaires:

Ingrid a dit…

Je t'échange mes joues naturellement creuses contre tes joues naturellement rondes :D
Ravie que cela t'ait plu en tout cas !

Marine a dit…

Et ben ! C'est tout un art d'être une femme !