dimanche 18 janvier 2009

Week-end en demi-teinte

Le week-end fut peu folichon. Entre Chouchou qui travaillait hier de 14 à 22h, moi qui n'étais motivée ni pour faire ma compta professionnelle, ni pour ranger mes envahissantes fournitures de scrap, Père qui semble en plein crise existentielle, Mère qui sucre les fraises et Soeur Cadette qui commence à en avoir un poil marre de gérer les problèmes des autres en plus des siens, l'ambiance n'était pas franchement à la grande rigolade. J'ai tout de même réussi à rédiger la fiche du bouquin que je suis en train de traduire, à rafraîchir ma couleur (et à ruiner le tapis de la salle de bain au passage), à répondre au Sexoquizz de Facebook (qui a décrété que de tous mes "amis", le plus compatible avec moi n'est pas Chouchou, mais un écrivain auquel j'ai eu affaire trois fois dans ma vie), et à faire une lessive de sous-vêtements (c'était ça ou me promener toute la semaine à poil sous mon pyj': je n'ai malheureusement pas encore réussi à mettre au point la génération spontanée de shortys dans mes placards).

Cet après-midi, nous avons pensé qu'une sortie ciné nous changerait les idées. J'avais envie de voir "The duchess" ou "The visitor"; Chouchou manifestait une préférence pour "Slumdog millionaire", unanimement acclamé par la critique comme par le public. Finalement, j'ai décidé de lui faire plaisir. Mal m'en a pris. La queue devant l'UGC Toison d'Or n'en finissait plus; nous sommes arrivés dans la grande salle comble juste avant le début du film et avons dû nous asseoir tout à fait sur un côté. Trente secondes plus tard, je regardais un pauvre Indien se faire torturer par la police, et ça n'a fait qu'empirer à partir de là. Je m'excuse, mais c'est pas franchement ce que j'appelle un "feel-good movie". Non que "Slumdog millionaire" soit mauvais, bien au contraire. Ce n'est simplement pas du tout mon genre de film. Next!

Tout n'a pourtant pas été à jeter dans ce week-end. Samedi soir, j'ai commencé le tome 1 de "Millénium", et je pense que je viendrai vous en reparler très vite. Cet après-midi, Soeur Cadette m'a confirmé qu'elle viendrait à Bruxelles pour mon anniversaire, ce qui est probablement le plus chouette cadeau qu'on pouvait me faire. Et ce soir, nous avons mangé des pizzas Mamma Roma (what else?) arrosées d'un verre de Cabernet californien (oui, je sais, mais c'est pas moi qui l'ai acheté: il s'agit d'un cadeau d'entreprise fait à Chouchou) en regardant les quatre premiers épisodes de la saison 4 de "How I met your mother". Et puis je ne peux pas me plaindre: la température est repassée en positif; nous avons même eu quelques rayons de soleil aujourd'hui. Même s'il souffre encore pas mal, Père est tiré d'affaire, physiquement du moins. Et mon agenda ne cesse de se remplir de choses très excitantes pour les mois à venir. Si seulement j'arrivais à retrouver un sommeil normal et un tant soit peu d'énergie pendant la journée...

1 commentaire:

Ingrid a dit…

"How I met your mother", j'adoooore !