samedi 24 janvier 2009

Soldes d'hiver 2009 - Episode 5: unexpected bonuses in Brussels

Nous avions tout un tas de petites courses à faire cet après-midi, dont une dans le quartier du Châtelain. Du coup, je n'ai pas pu m'empêcher d'entraîner Chouchou chez Boccacci pour voir si, des fois, il ne resterait pas une petite paire de Chie Mihara en 35 soldée pas cher du tout... Et bien, la réponse était oui. Les Solot, le modèle en daim avec la rose sur le dessus que j'avais ratées en rouge sur Sarenza le premier soir des soldes pour cause d'hésitation prolongées. Elles étaient là, en noir. Moins spectaculaires, donc, mais plus versatiles. Je les ai essayées; les yeux de Chouchou se sont mis à briller comme un sapin de Noël. Si vous voulez mon avis, je suis en train de le rendre complètement fétichiste avec ma passion pour les godasses. Bref, Solot embarquées. Ca ne fait jamais que ma septième paire de Chie Mihara en 6 mois. Je suis très fière de les avoir toutes payées moitié prix dans le pire des cas.

Après ça, nous sommes passés chez Store Movie, le meilleur vidéo club du monde connu (ou au moins de Bruxelles). Ils ont beaucoup de série télé et de films en import qui passent à peine dans les salles belges. Par exemple, "The duchess" ou "The visitor" que je voulais voir tous les deux. Nous avons pris le second, et aussi le début de la première saison de "30 rock". J'avais déjà parlé de cette série paraît-il très drôle à Chouchou, mais ça ne lui disait pas plus que ça jusqu'à ce que Tina Fey se fasse remarquer par tous les média du monde pour son imitation hilarante de Sarah Palin. Et hop, deux soirées de week-end occupées!

Arrêt suivant: gare du Midi pour retirer à une borne les billets de train commandés et payés sur internet il y a deux semaines. Comment ça, "référence du dossier"? Le mail disait seulement que je devrais présenter la carte bancaire utilisée pour l'achat! Bon, ben on en sera quittes pour repasser le week-end prochain...

En centre-ville, après avoir fait le plein de cartes postales à envoyer aux quatre coins du monde (j'ai pris du retard dans les envois Postcrossing ce mois-ci!), nous avons mis le cap sur Sterling Books où j'espérais trouver le numéro de janvier de Real Simple. Bingo, hé hé hé. Au premier étage, j'ai hésité à embarquer "The audacity of hope", un des deux essais de Barack Obama. Puis j'ai pensé que j'avais déjà à la maison une étagère entière bourrée de bouquins en attente. Sûrement rien d'aussi instructif, mais passons.

Nous avons remonté la rue Neuve pour nous diriger vers City 2. En passant devant Pimkie, je me suis remémoré le pantalon noir à fines rayures grises essayé à Monpatelin la semaine dernière et abandonné sur place parce qu'il n'y avait plus ma taille. A tout hasard, je suis rentrée pour jeter un coup d'oeil. Il en restait un seul, et c'était un 38! Décidément, c'était mon jour de chance. Je l'ai essayé. Mmmh. Il mettait bien en évidence le délicieux bloblotement de la face interne de mes cuissots. "Tu n'auras qu'à perdre un ou deux kilos", a lancé Chouchou avec un bel optimiste. S'il savait le nombre de fringues acquises sur la même base et qui, une fois rangées dans mon placard au retour du centre commercial, n'ont plus jamais vu la lumière du jour... Mais bon, ce petit pantalon par ailleurs mignon comme tout ne coûtait que 14,95 euros en soldes. A ce prix-là, je peux me permettre une erreur.

Avant-dernière étape: la Fnac, pour l'achat des tomes 2 et 3 de Millénium. Super chers mais troooop bons. A ce stade, j'avais les pieds en charpie dans mes jolies bottines à talon haut, mais nous devions encore faire des courses au GB du sous-sol. Il y avait environ dix-sept personnes avant nous à la caisse, et le temps que nous ressortions de City 2, j'avais la plaisante impression qu'on m'enfonçait des aiguilles chauffées à blanc sous l'avant des pieds. Le retour à la maison fut quelque peu crispé; j'ai dû me faire violence pour ne pas arracher la tête des innombrables malotrus qui me bousculaient sans même s'excuser. Mais ce n'est pas grave: le butin de la journée est aussi plaisant qu'inattendu, et Chouchou a spontanément proposé de me masser les pieds tout à l'heure avant d'aller au dodo, woohoo!

Aucun commentaire: