lundi 22 septembre 2008

Les meilleures choses ont une fin... jusqu'à la prochaine fois

Après la semaine ébouriffante que nous venons de passer, la reprise du travail aujourd'hui a été quelque peu laborieuse. Les journées ont sacrément raccourci et j'ai dû rallumer le chauffage. Chouchou bosse de 14 à 22h jusqu'à samedi inclus, donc aucune soirée ciné et/ou resto en perspective. Par ailleurs, je manque singulièrement d'entrain pour remonter sur la Wii Board (à laquelle je n'ose même pas demander de me peser, vu ce que je me suis enfilé ces huit derniers jours).

C'est toujours difficile de replonger dans le train-train quotidien quand on a la tête pleine de souvenirs tout frais et de projets pas immédiatement réalisables. En attendant de gagner au loto (ce qui risque de prendre un peu de temps vu que nous ne jouons pas) ou de nous découvrir un oncle d'Amérique opportunément défunté, nous échaffaudons des plannings à horizon 2012 pour prendre notre mal en patience. Professionnellement comme dans ma vie privée, c'est la première fois que je me projette aussi loin - et, sans doute, le signe que je me décide enfin à bâtir quelque chose. A presque 40 ans, il était temps, me diront certains. Mais je suis contente d'avoir procédé à mon rythme, en écoutant mes envies plutôt que de me conformer à ce qu'on attendait de moi. Aujourd'hui, je savoure l'équilibre et le bonheur conquis de haute lutte.

Aucun commentaire: