mercredi 30 juillet 2008

"The Dark Knight"

J'ai bouffé des comics de super-héros pendant une bonne douzaine d'années. Jusqu'ici, leurs adaptations au cinéma m'avaient toujours déçue. Les X-Men? Le premier était vaguement regardable, sans plus. Les 4 Fantastiques? Mouah ah ah. Daredevil? J'ai failli m'endormir devant tellement je m'ennuyais. Elektra? J'en aurais pleuré de voir ce qu'ils avaient fait à ma super-héroïne préférée (OK, à égalité avec Shadowcat). La Ligue des Gentlemen Extraordinaires? J'ai passé deux heures à me demander ce que Sean Connery était venu faire dans cette galère. Quant aux précédents Batman, j'avais vu les deux avec Michael Keaton et celui avec Georges Clooney et même si, n'ayant jamais lu la série, je ne pouvais crier à la trahison, ils ne m'avaient pas franchement laissé un souvenir impérissable. Mais depuis des mois que j'entendais parler de la performance inouïe de Heath Ledger dans "The Dark Knight" et de la noirceur globale du film, ça avait fini par m'intriguer. Comme Hawk mourait d'envie de le voir, hier soir à 20h05 (ou plutôt 20h15, car nous n'avions pas vu passer le temps pendant notre dîner chez Exki), nous avons été nous mettre au frais dans la grande salle de l'UGC Toison d'Or pendant les 2h20 que dure le film.

Oui, ce 5ème opus de la série des Batman est d'une noirceur absolue. Il ne se résoud pas à sacrifier des enfants (un des grands tabous du cinéma américain), et ses scènes de violence bien que nombreuses ne sombrent jamais dans le gore - encore que la vision d'Harvey Two-Face m'ait donné des frissons de dégoût. Mais de bout en bout, il dégage une atmosphère de morne fatalité, comme si malgré tous les efforts de quelques hommes profondément bons, la ville de Gotham était condamnée à vivre sous un règne de crime et de terreur. Les tragédies s'enchaînent, de plus en plus choquantes, et bien loin de se conclure par une lueur d'espoir, le film s'achève sur une note sombrissime, donnant l'impression que ses protagonistes s'enfoncent irrémédiablement dans les ténèbres.

Les acteurs sont tous remarquables. Loin du bouffon grotesque interprété par Jack Nicholson, Heath Ledger campe un Joker halluciné, une machiavélique et effrayante incarnation de la notion de chaos. Il sera extrêmement difficile de lui succéder. Christian Bale est un homme chauve-souris tourmenté à souhait, bien plus crédible que tous ses illustres prédécesseurs. Gary Oldman prouve une fois de plus son talent en nous émouvant avec un personnage qui, confié à un autre acteur, aurait facilement pu devenir fallot. Aaron Eckhart se tire à merveille de son rôle de chevalier blanc déchu. Maggie Gyllenhall, seule femme du casting, joue les demoiselles en détresse sans mièvrerie. Morgan Freeman, délectable en Q black, hérite de la plupart des (rares) traits d'humour du scénario.

Bref, aussi incroyable que ça puisse paraître, "The Dark Knight" est un film que je recommanderais même aux non-amateurs de héros encapés pourvu qu'ils aiment les drames bien ficelés.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Et bien, moi qui ne savait quoi en penser, je vais courir le voir...

Je suis d'accord, Christian Bale est un Batman tres credible. Au risque de me prendre une volee de bois vert, j'aimais assez Val Kilmer, mais par contre, Michael Keaton, on avait envie de lui dire : "allez mon garcon, sois gentil, va rendre le costume a ton papa..."

ARMALITE a dit…

Michael Keaton me fait penser à Julien Lepers. Autant dire que pour la crédibilité de super-héros, on repassera...

Anonyme a dit…

AAAAAAAhhhhhhhh, pourquoi les films sortent d'abord Belgique ! Je vais devoir ronger mon frein (et mes ongles) jusqu'au 18 août !
Je suis d'accord avec toi en ce qui concerne Christian Bale (ses traits anguleux, son air froid) on retrouve tout à fait le Batman des comics.

ARMALITE a dit…

Les films étrangers sortent (parfois) plus tôt ici, mais en général, les films français sortent plus tard, donc...

Anonyme a dit…

on peut toujours demander l'asile culturel en Belgique, mais il faut savoir que monter sur une grue le ventre vide ne suffit plus :-)

Anonyme a dit…

moi je dit qu'il faut les cueillir un par un