vendredi 27 juin 2008

Proposition de loi

Je suggère qu'à dater de ce jour, il soit interdit d'inclure dans un roman de fantasy en langue anglaise toute mention de bataille navale, de tempête en mer ou d'attaque par un monstre marin. En fait, il serait bon de supprimer toute allusion, même vague (ha ha ha), à un truc capable de flotter mis à part les sorcières. Dorénavant, les héros resteront dans leur île, leur pays ou leur continent d'origine, à l'intérieur desquels ils se déplaceront exclusivement à pied ou à cheval. Ils éviteront soigneusement de traverser tout cours d'eau autrement qu'au moyen d'un gué ou d'un pont. Si leur quête doit les entraîner de l'autre côté d'un océan, ils enverront une mouette voyageuse à leurs homologues locaux pour leur passer le relais. Les étrangers n'ont qu'à se débrouiller tout seuls pour sauver leur bout de monde, non mais ho! Les assister, c'est pas leur rendre service - c'est Nicolas S. qui me l'a dit.

2 commentaires:

Monsieur Tout-le-Monde a dit…

Having a rough day? ;-)

ARMALITE a dit…

Du tout. J'adore raconter des trucs auxquels je pige que dalle.