jeudi 19 juin 2008

Full Moon Club

D'après sa biographie, Claudia Zackariya a déjà eu une vie extrêmement bien remplie: "Née d'un père sri-lankais et d'une mère anglaise professeur de yoga, elle a vécu à Londres, aux Pays-Bas, aux Etats-Unis, à Singapour et au Sri Lanka. A son ascendance orientale, elle doit une profonde envie de rendre service qui l'a incitée, après une carrière de business woman trépidante, puis la création d'une fondation caritative au Sri Lanka, à concevoir le Serendip Spa." (extrait de Bruxelles le dimanche) J'imaginais donc une dame d'âge mûr - disons, aux alentours de la cinquantaine. Aussi ai-je été fort surprise, hier soir, de voir venir à notre rencontre une petite jeune femme menue qui semblait avoir 28 ans à tout casser. De deux choses l'une: soit Claudia Zackariya a trouvé un truc pour avoir des journées de 60 heures là où le commun des mortels doit se contenter de 24, soit les enseignements qu'elle promeut sont d'une efficacité étourdissante. "C'est très rare qu'elle soit ici", souffle, étonnée, une des autres inscrites au Full Moon Club de ce 18 juin. J'imagine en effet que la gestion de cet institut très haut de gamme ne lui laisse pas le loisir d'administrer elle-même les nombreux massages et soins proposés par le Serendip Spa.
C'est donc avec le sentiment d'être des privilégiés que nous la suivons dans une petite pièce sans fenêtre où tout a été calculé pour que les occupants se sentent coupés du monde extérieur, depuis la musique asiatique en sourdine jusqu'à la bougie organique qui répand une légère odeur de citron et de basilic. Nous sommes cinq participants à la première séance du Full Moon Club - une initiation gratuite à la méditation. Hawk est le seul homme présent; les trois autres participantes sont toutes des dames d'un certain âge venues séparément. [Détail amusant: Claudia s'adresse à nous en anglais, et ça ne pose de problème à personne. C'est aussi pour ça que j'adore Bruxelles...] Nous prenons place sur de jolis coussins ronds dans les tons violets et roses, disposés en cercle autour de la table minuscule sur laquelle reposent la bougie et le récipient qui servira à émettre les sons signalant le début et la fin de la séance. Conformément aux instructions de la maîtresse de cérémonie, chacun s'assoit sur le bord avant de son coussin, les jambes repliées et les chevilles croisées quasiment sous les fesses. C'est la meilleure position pour obtenir un dos bien droit et la posture la plus favorable à la méditation, explique Claudia. Après que chacun ait révélé les raisons de sa présence et ce qu'il est venu chercher, nous commençons une série d'exercices de respiration et de visualisation. La voix de Claudia est infiniment douce et apaisante; en la laissant me guider, je n'ai aucun mal à plonger en moi-même et à faire le silence dans ma tête (chose qui m'est quasiment impossible en temps ordinaire, et raison pour laquelle j'ai tant de mal à m'endormir le soir). Je ne vois pas le temps passer.
Au bout d'un moment, cependant, je commence à avoir mal au pied sur lequel repose une grande partie du poids de mon corps. Je reprends conscience que mon jean me rentre un peu dans le ventre. Je me tortille pour retrouver discrètement une position plus confortable, mais ma concentration est brisée. De toute façon, la séance touche quasiment à sa fin. Claudia refait un tour de cercle en demandant à chacun ce qu'il a ressenti et s'il a éprouvé des difficultés particulières. Tout le monde a eu un peu de mal à maintenir la posture, mais il paraît que c'est normal pour une première fois. Claudia nous dit que c'est à nous d'adapter à nos besoins propres les grandes lignes qu'elle vient de nous enseigner, et que nous pouvons, notamment, pratiquer ces exercices le soir, allongés dans notre lit - ce que j'ai bien l'intention de faire pour combattre mes problèmes d'endormissement. Je suis navrée que ce soit déjà terminé; je crois que j'aurais pu rester des heures à écouter Claudia et à lui poser des questions sur ses expériences. En sortant de là, j'ai l'impression de marcher sur des nuages. Je sais déjà que je reviendrai au Serendip Spa: dans mon sac, le "menu" de l'institut attend juste que je fasse mon choix et que je prenne rendez-vous. Pour l'instant, j'hésite entre une séance de yoga ou de méditation indivuelle, un traitement "foot reflexology", un massage personnalisé ou un soin du visage énergisant. Me connaissant, je finirai sans doute par les essayer tous!
Serendip Spa, place Stéphanie 18, 1050 Bruxelles.

4 commentaires:

Malena a dit…

Ca donen super envie ! Moi j'ai très envie d'essayer le SPA des Cinq Mondes à Paris, tu le connais ?

ARMALITE a dit…

Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager ce mail qu je viens de recevoir:

***Un mot : Wouawwwwwwwwwwwww

Juste superbe le texte, la manière de faire passer l’ambiance….Tout simplement un Grand merci !

Nb : Nous l’avons imprimé et mis dans notre Press Book & printé pour Claudia

Belle semaine à vous,

Amicalement

L’équipe Serendip Spa***

J'en suis toute rose de plaisir!

ARMALITE a dit…

Malena: j'en ai entendu parler, c'est sans doute un des plus célèbres de Paris (dans les magazines de filles en tout cas). Mais je ne peux pas te dire personnellement ce que ça vaut. Jusqu'ici, je n'ai fait des traitements et soins de ce type (enfin, en beaucoup moins haut de gamme!) que chez Yves Rocher. Mais je pense retourner très vite au Serendip et je ne manquerai pas de commenter ma visite ici.

Malena a dit…

C'est super le mail !

Le Spa des Cinq Mondes est en effet super connu, et c'est aussi un des clients de ma boite (je bosse dans une boite qui fabrique des matières premières naturelles et des produits finis cosmétiques).
Bon si jamais je me lance, je ferai part de mes impressions ;)