samedi 21 juin 2008

4ème marathon photo de la Fnac: on y était! (épisode 1)

7h00: Le réveil a sonné depuis déjà un quart d'heure; il serait temps de se verticaliser. Malgré nos craintes à tous les deux, j'y parviens assez facilement alors que Chouchou peine à se sortir des draps. Serait-il possible que ça ait un rapport avec le fait que 1/ il est enrhumé depuis trois jours 2/il tourne en moyenne à 6h de sommeil par nuit dans la semaine, et moi à 10?

7h30: "????ben qu'est-ce que tu fais déjà debout????" m'envoie Autre Moi sur MSN. Apparemment, tous les VIP se sont levés aux aurores en ce samedi et premier jour de l'été: Autre Moi raccompagnait une amie à la gare; Junior partait voir sa grand-mère à Vichy et Kris avait pris la route cette nuit avec ses parents pour se rendre à Aurillac. C'est beau cette communion d'esprit.

8h00: Nous descendons à pied vers le métro Porte de Namur. La Chaussée d'Ixelles est bloquée par les préparatifs de la fête de la musique; une scène barre la totalité du passage un peu en dessous de la place Fernand Cocq. Heureusement que nous n'avions pas prévu de prendre le bus.

8h30: Nous sommes au Botanique avec 119 autres binômes plus ou moins bien réveillés. Le temps d'attraper un pain au chocolat sur la table du buffet, et nous nous présentons à l'enregistrement. On nous distribue un roadbook expliquant les règles de l'épreuve, deux T-shirts d'un vert assez atroce qu'Autre Moi kifferait énormément, et un petit sac à dos bleu marine contenant deux pommes et une bouteille d'eau. Je me dis: "Au moins, entre ça et le petit dej' offert, on sait où passent les 10 euros de notre inscription". Perdu: ils seront intégralement reversés à une association caritative. Bien joué, la Fnac. Docile, Chouchou enfile l'atroce T-shirt (sous son gilet molletonné Uniqlo, faut pas déconner quand même), tandis que je marmonne que je hais les uniformes et que celui qui m'en fera passer un n'est pas encore né. Anarchie, rébellion, toussa toussa.

9h00: On nous annonce le première thème imposé de la journée. "Il est 9 heures, Bruxelles s'éveille". Puis les photographes s'égaillent par grosses grappes; certains se postent au-dessus du pont voisin pour immortaliser... euh, la circulation matinale, je crois. Chouchou et moi ne sommes pas du tout inspirés; nous suivons le mouvement en traînant les pieds. Je grommelle dans la barbe que je n'ai pas: "Tu parles d'un thème pourri". Chouchou ne semble guère plus enthousiaste. Nous nous entre-regardons, et l'espace d'un instant, nous sommes sur le point d'abandonner avant même d'avoir commencé. Puis une idée me vient: "On n'a qu'à rentrer à la maison, je me remets en pyjama, je sors sur le balcon avec une tasse et un croissant et tu me prends en photo depuis le trottoir d'en face". C'est bien, mais nous devons fournir deux clichés par thème. Je développe le concept: "Tu vas aussi remettre ton pyjama et on va descendre t'installer sur un banc au bord des étangs d'Ixelles avec la même tasse et le même croissant; ça fera des photos His'n'Hers, ce sera bath". Hélas: Chouchou ne trouve pas bath du tout l'idée de descendre en pyjama de chez nous jusqu'à la place Flagey. Petit joueur, va. C'est donc moi qui m'y collerai.

9h30: Retour à la maison par des voies de bus détournées et achat de 3 croissants dans une boulangerie voisine. Je m'étonne du nombre: un seul aurait suffi me semble-t-il, mais Chouchou m'assène qu'il a été régisseur et qu'il SAIT que nous aurons besoin de 3 croissants. Soit. Je prends rapidement quelques clichés de lui en pyjama sur notre balcon, puis assis sur le pas de la porte de l'immeuble. Et là, je comprends la grande sagesse de Môssieur le Régisseur: les croissants, il ne se contente pas de les tenir à la main pour la photo, il les boulotte au fur et à mesure. Le temps que je remonte enfiler mon pyjama Winnie l'Ourson à carreaux rouges et blancs, il reste un accessoire boulanger intact, un accessoire boulanger amputé d'un coin et un tiers d'accessoire boulanger attaqué par les deux bouts.

10h00: Les gens me regardent beaucoup dans la rue; je dois être très en beauté aujourd'hui.

10h30: Assise sur les barrières qui entourent les étangs d'Ixelles, j'ai pris toutes les positions possibles à partir des combinaisons de facteurs suivants: de face/de dos, tête à droite/tête à gauche; faisant semblant de boire dans ma tasse vide/faisant semblant de mordre un croissant unijambiste. Les passants sont très sympas et s'arrêtent spontanément pour ne pas nous déranger. J'imagine ce qu'ils raconteront à leur famille en rentrant chez eux après avoir fait leur marché...

11h00: Nous repassons par la maison pour que j'enfile une tenue décente. Nous en profitons pour visionner nos clichés sur ordinateur et choisir les deux meilleurs avant de reprendre le chemin du centre-ville, assez contents de nous ma foi.

11h30: Au BIP, nous remettons nos fichiers JPEG à une employée de la FNAC qui se marre en les ouvrant. Nous trouvons que c'est bon signe. On nous donne un papier sur lequel figure le second thème imposé de la journée: "Verre et verdure". (A suivre...)

Ci-dessous: nos photos pour le thème n°1



3 commentaires:

sioran a dit…

Euh...juste je trouve que ton pyjama fait pas très pyjama :-))...et puis t'aurais du te mettre pieds-nus ou en charentaises..

Zoula a dit…

la photo avec Hawk me paraît un tantinet artificielle et il n'occupe pas assez de place sur la photo.
La seconde: bon soit, les baskets..Mais qui dit que le camping car n'est pas à côté? Pis là, l'horizon est ouvert.
Photo peut-être prise d'un peu loin, peut-être.

Mais c'est un avis perso, qui n'engage que moi...
Bien cordialement,

Myriam,qui n'est plus une elfe fée a dit…

J'adooore ! Je sais pas comment j'ai fait pour tomber sur ce vieux post mais je suis très heureuse de l'avoir fait !