lundi 19 mai 2008

Une virée chez Ikea

Ma liste des courses à faire chez Ikea avant l'arrivée de Soeur Cadette et David se présente sous cette forme:
- Allume-gaz
- Râpe/zesteur
- Pilon
- Presse-agrumes
- Couverture
- Nappe (pour table 95x190)
- Plaids (x2)
- Valet de douche

Nous arrivons au magasin de Zaventem vers 15h40; il est quasi désert, c'est merveilleux. Malheureusement, nous ne tardons pas à nous apercevoir que ce n'est pas seulement la clientèle qui brille par son absence. Nous avons beau fouiller désespérément le rayon accessoires de cuisine, nous ne trouvons pas l'ombre de la queue d'un allume-gaz. Le seul pilon disponible est en marbre noir; il pèse environ 47 kilos et ressemble à un cercueil pour noix de cajou. Non merci. Quant à l'unique presse-agrumes, c'est un modèle sans réservoir fort peu pratique. Mais comme j'en ai vraiment besoin, je le prends quand même. A sa vue, Hawk éclate de rire. Apparemment, l'objet lui fait penser à un autre style d'accessoire déjà présent chez nous, mais plutôt du côté de la chambre. Hum. Passons et poursuivons notre chemin vers le rayon textile.

Ikea ne semble pas vendre de nappes assez grandes pour une table comme celle de notre salle à manger. Bizarre, nous l'avons pourtant achetée ici. Un peu plus loin, nous embarquons deux petits plaids en polaire beige pour protéger le canapé du salon sans que les poils de chats se voient trop dessus; heureusement qu'ils ne coûtent que 3,99 euros pièce, car Scarlett et Copernique en bousillent un tous les trois mois. Nous passons un long moment à chercher une couverture: après plusieurs jours à 30° durant lesquels nous avons dormi nus sur les draps avec la fenêtre ouverte, la température a de nouveau fraîchi, et cette nuit j'ai dû me lever pour ressortir la couette. Déjà qu'il n'y a pas de murs aux toilettes ni de volets aux fenêtres de notre appart, j'aimerais autant que Soeur Cadette et David n'attrapent pas froid par-dessus leur future occlusion intestinale. Et ben croyez-le ou non, mais les couvertures, ça n'existe plus. Les plaids riquiqui, oui. Les dessus de lit pas beaux, aussi. Sinon, il est entendu que tout le monde est depuis longtemps passé à la couette. Admettons. Je repère un modèle tout léger qui devrait très bien convenir pour cette mi-saison. Evidemment, c'est le seul du rayon qui soit en rupture de stock dans la taille qu'il nous faut.

Je ne vais pas tarder à frôler l'énervement. Le dernier article de la liste est aussi celui qui nous a amenés chez Ikea à la base: ça fait des semaines que nous cherchons un valet de douche pour pouvoir mettre nos produits de lavage à portée de main, et jusqu'ici nous avons fait chou blanc. Un petit tour sur le site internet du géant suédois nous a montré qu'il en vendait... Du moins, en théorie. Car au rayon des accessoires de salle de bain, de valet de douche nous ne voyons point. Une employée finit par nous les indiquer: ils sont suspendus au plafond dans un coin. Ouf, on l'a échappée belle.

De retour sur Bruxelles, un rapide passage chez Casa me permet de compléter mes courses et d'acheter en sus deux autres grands "bols" carrés comme ceux que nous utilisons pour manger la plupart du temps. Plus qu'un ravitaillement chez Delhaize, un petit coup de ménage, et nous serons fin prêts pour recevoir Soeur Cadette et David.

Aucun commentaire: