mardi 4 décembre 2007

You know what? I'm happy

Il fait froid à Bruxelles. Et pluvieux, aussi. Depuis que je suis rentrée de Monpatelin vendredi dernier, je n'ai guère bougé de chez Hawk. Où je dois généralement allumer la lumière vers 15h30 si je ne veux pas m'esquinter les yeux sur mon écran d'ordi, et où je suis forcée de couper le chauffage pétaradant six ou sept fois par jour. Je sais, présenté comme ça, ça ne fait pas envie.
Pourtant je n'ai jamais été aussi heureuse qu'en ce moment. Parce que tous les soirs je m'endors blottie contre la peau douce de Hawk qui tient si bien dans mes bras. Parce que mes chats attendent toujours qu'on soit sur le point de s'endormir pour se mettre à galoper à travers l'appart tel un troupeau de bisons miniatures, et que ça nous fait mourir de rire à chaque fois. Parce qu'avant-hier j'ai passé toute une journée, la première depuis un an et demi, sans penser une seule fois à l'Homme. Parce que j'ai hâte d'être aux vacances de Noël et de présenter ma famille chérie à Hawk: je suis sûre qu'il trouvera Soeur Cadette épatante, David trop sympa, Attila et Cahouète adorables bien qu'un poil remuants, Père et Mère marrants avec leurs petites névroses. Parce que je déborde de projets pour nous - une expo féline à Liège dimanche prochain, un week-end à Paris très bientôt pour profiter des promos de la SNCF, un concert de Daho au printemps prochain, un voyage à Prague dont les dates restent encore à fixer, la Chine en 2009 j'espère. Parce que j'aime les rituels tout bêtes qu'on est en train d'instaurer, comme celui du brunch dominical suivi d'une séance farfouillage dans une grande librairie (j'étais déjà fan de Filigranes, je pense le devenir plus encore de Cook and Book). Parce que Hawk a l'air vraiment bien avec moi et 100% investi dans notre histoire, ce qui est une nouveauté rafraîchissante dans ma vie amoureuse. Parce que je suis sous le charme très particulier de Bruxelles, cette "petite grande ville" qui regorge de boutiques, de restos et de bars pleins de caractère, où il y a toujours quelque chose à faire/à voir et dont le centre peut être exploré à pied en un après-midi. Parce que je trouve ça fantastique d'être à moins de deux heures de Paris, Londres, la Hollande et l'Allemagne. Parce que je me débarrasse peu à peu du superflu pour me recentrer sur ce que j'ai toujours eu envie de faire: de l'art, de l'art, de l'art. Selon ma formule consacrée, "petit mais nombreux". A savoir, rien de grandiose qui puisse me valoir un jour gloire et richesse (hélas, trois fois hélas!). Juste un tas de choses minuscules et ludiques dans lesquelles je déverse tout ce qui bouillonne en moi.
Je n'ai pas d'autre ambition que de vivre ma vie comme je l'entends et d'être en paix avec moi-même. En 36 annés d'existence, c'est bien la première fois que j'y parviens.

Aucun commentaire: