mardi 2 octobre 2007

Twiggy for sale

Cet après-midi, j'ai pris mon courage à deux mains, mon téléphone dans l'autre et j'ai appelé un journal local pour mettre Twiggy en vente. L'annonce sera sur Internet vendredi et paraîtra dans l'édition papier de lundi prochain. Mine de rien, c'est le pré-signal du départ, la première chose vraiment concrète qui signifie que l'essentiel de ma vie ne sera plus ici pour les mois et probablement les années à venir. Comme tout premier pas vers un changement important, celui-ci s'est heurté à pas mal de réticences intérieures. Le côté "overthinker" angoissé et pinailleur que j'ai hérité de mon père ne cessait d'identifier des objections minuscules, des obstacles dérisoires mais aussi gênants qu'un caillou dans une chaussure. Par chance, le côté "freethinker" optimiste et fonceur que j'ai hérité de, euh, absolument personne dans ma famille a fini par prendre le dessus - et le téléphone avec, donc. Résultat bientôt, j'espère.

Aucun commentaire: