samedi 20 octobre 2007

Les joies d'eBay

eBay c'est un peu comme les ordinateurs: formidable quand tout fonctionne bien, légèrement cauchemardesque dans le cas contraire.
Il y a les acheteuses qu'il faut relancer X fois alors que l'annonce spécifie: "Paiement sous 5 jours ouvrés". Celle qui dans ses mails me répète 3 fois en majuscules: "J'attends un envoi RAPIDE ET SOIGNE" et qui me demande comment ça se fait qu'elle n'ait pas encore reçu son colis alors que son chèque m'est parvenu le jour même.
Il y a les Italiens ou les Belges qui m'achètent des trucs alors que je n'ai pas coché l'option "Envoi à l'international". Les Français qui demandent si j'accepte le règlement par Paypal alors que toutes mes annonces précisent le contraire. Ceux qui voudraient payer en timbres (pourquoi pas en carottes et en poireaux?).
Plus spécifiquement, ces derniers temps, il y a la fille qui m'achète un jeu de tarot à 90 euros et qui, pour gratter deux-trois euros sur les frais de port, choisit l'envoi en lettre plutôt qu'en Colissimo, bien que j'aie prévenu dans mon annonce: "En cas d'envoi par lettre, je ne serai en aucun cas tenue responsable des pertes et dégradations causées par la Poste". Elle ne reçoit pas son tarot. Et elle me colle un litige auprès d'eBay - en m'assurant que ça ne prêtera pas à conséquence pour moi, que c'est juste pour faire jouer le programme de protection des acheteurs et obtenir un remboursement. Je suis un peu sceptique sur le fait qu'eBay distribue des sous sans aucune contrepartie, mais je ne peux pas l'empêcher de procéder. Bien entendu, eBay menace de fermer mon compte alors que j'ai quelque chose comme 350 évals de vendeuse, toutes positives.
Et ce matin, au saut du lit, je trouve une nouveauté dans ma boîte à messages: l'acheteuse qui prétend que la besace Longchamp "neuve et authentique" que je lui ai vendue il y a dix jours est une imitation - on le lui a dit dans une boutique de la marque. Indignée, je lui réponds aussitôt que j'ai moi-même acheté ce sac dans le corner Longchamp d'un grand magasin après l'avoir vu dans plusieurs autres points de vente, que certes le cuir a un aspect inhabituel mais que c'est justement ça qui m'avait attirée, qu'il s'agit d'un modèle datant de plusieurs saisons déjà et que la vendeuse à qui elle s'est adressée ne doit pas bien connaître les collections précédentes. Mais quelque part, c'est ma parole contre celle d'une incompétente anonyme.
Enfin heureusement, après trois mois de tri intensif, mon appart est désormais vide de trucs inutiles.

2 commentaires:

Un Homme a dit…

"Things you own end up owning you" ;)

ARMALITE (a.k.a "The Moody Monster") a dit…

Mais justement, tout ça, c'était pour ne (presque) plus rien owner...