lundi 29 octobre 2007

Checklist d'installation à Bruxelles

Me rapatrier rue M*** avec 40 kilos de bagages dont un chat pas franchement rassuré: check.
Faire une croix sur le câlin de bienvenue parce qu'il faudra se lever tôt le lendemain: check.
Dégoter une robe de chambre bien moelleuse et qui ne me donne pas l'air d'un bibendum: check.
Déjeuner en vitesse à l'Exki de la Porte de Namur et fourrer dans mon sac le yaourt bio pour lequel je n'ai plus d'appétit: check.
Faire un arrêt imprévu chez Six et dénicher une chaussette de portable avec des fraises dessus: check.
Avoir affaire à des vendeurs désagréables chez Vanden Borre et manquer se faire confisquer sa carte Visa pour rien: check.
Trouver un arbre à chat rouge pas cher du tout chez Tom & Co: check.
Faire le plein de boîtes rigolotes signées Valérie Nylin chez Z'Art: check.
Constater qu'on a bien carburé et que comme il n'est pas trop tard, on peut aller faire un tour en ville: check.
Vouloir comparer les prix de Sterling Books et d'Amazon mais ne pas trouver les bouquins dont on a noté les prix à titre de référence: check.
Fouiller un peu les rayons de Brüsel et repartir avec le tome 2 de "Moi je" d'Aude Picault: check.
Rater le 71 d'un cheveu et devoir attendre le suivant longtemps dans le froid: check.
Faire des courses chez Delhaize à la plus mauvaise heure possible, celle où les files d'attente aux caisses s'étirent sur la moitié de la longueur du magasin: check.
Fêter mon arrivée avec un risotto aux pleurottes amoureusement préparé par Hawk: check.
Re-faire une croix sur le câlin du samedi soir parce que beaucoup trop crevés tous les deux: check.
Régler le réveil pour 7h30 le dimanche matin en se consolant à la pensée qu'on passe à l'heure d'hiver dans la nuit: check.
Etrenner le nouveau grille-pain Phillips pour les tartines du matin (Hawk: beurre allégé et confiture de cerise, moi: jambon de Paris et Leerdammer light): check.
Prendre le métro jusqu'à l'Ikea d'Anderlecht et attraper la nausée pendant le voyage: check.
Hésiter assez longuement dans le choix d'une table de salle à manger et d'une chaise de bureau: check.
Etre dépitée par la rupture de stock de l'étagère Babord: check.
Se consoler avec des donuts et un Pepsi tout en lorgnant sur l'infâme hot-dog de Hawk: check.
Manquer mourir de trouille dans la camionnette Taxi Vert qui n'a pas de ceintures de sécurité passager et dont le chauffeur enfreint le Code de la Route tous les 200m: check.
Se coltiner un plateau en bois massif de deux mètres sur un dans un escalier raide et étroit: check.
Constater que même si on maîtrise à donf le montage de meubles Ikea, ça prend toujours plus de temps que les "5 minutes" optimistiquement prévues.
Décoller pour aller manger chez Sucré-Salé vers 15h: check.
Complimenter la serveuse blonde sur son diadème de princesse et oublier de lui demander où elle l'a acheté: check.
Se retenir de traiter d'insconsciente la femme de la table d'à côté qui dit que si son chien est en bonne santé, c'est parce qu'il mange exactement la même chose qu'elle: check.
Se repasser avec Hawk un monstrueux bol de soupe aux épinards et au chèvre frais parce que la table est trop large et nous trop maladroits pour manger dedans en même temps: check.
Descendre à pied jusqu'à Filigranes sur les boulevards déserts: check.
Pousser des cris de joie en découvrant toute une pile du "Gotham handbook" de Sophie Calle et Paul Auster sur lequel on désespérait de mettre la main un jour: check.
Dégoter avec peine une table libre dans un coin du café indoors et découvrir à la faveur de l'obscurité tombante la statuette joliment éclairée de la cour intérieure: check.
De retour à l'appartement, ranger mes fringues et autres affaires pendant que Hawk ramène à sa maman la valise qu'il lui avait empruntée: check.
Dîner modestement d'un bol de soupe bio au poulet thaï et de deux tranches de pain aux 7 céréales grillé: check.
Travailler côte à côte avec chacun son ordi portable sur notre belle grande table toute neuve: check.
Aller se coucher trop tard pour envisager une séance galipettes: check.
-> Résultat du week-end: appartement quasi-méconnaissable, mais au prix d'une libido un chouïa frustrée. Nous nous rattraperons cette semaine en testant la solidité de notre belle grande table toute neuve :)

2 commentaires:

Mélissa a dit…

Ah... mais je crois que les montages de mleubles Ikea font à présent partie du "baptème" du nouvel aménagement. Ma table ç rallonge m'a pris près d'une heure! Votre meilleure revanche sera de la baptiser à son tour!

Anonyme a dit…

Le chat est un animal de territoire et indépendant. Un déménagement peut le secouer. Il importerait de l'entourer de repères familiers auxquels il était déjà sensible. Avec le temps, s'il n'est pas trop âgé...