mardi 9 octobre 2007

24 heures sans internet

Drame hier matin au réveil: impossible de me connecter à internet. Ma Livebox a pourtant l'air de fonctionner, mais mon ordinateur refuse de me montrer mon réseau (à plus forte raison de me permettre de l'utiliser). En un an et demi d'abonnement chez Orange, c'est la première fois que ça m'arrive; je vantais justement la fiabilité du service à Etre Exquis l'autre jour. Ca m'apprendra, grmpf. Donc, je décide de patienter en espérant que le problème se résoudra tout seul. C'est la tactique de l'autruche que j'emploie systématiquement en informatique, par opposition à la tactique qui consiste à essayer d'intervenir alors qu'on est une brêle et qu'on n'y connaît rien, ce qui reste encore le plus sûr moyen d'aggraver la situation. Evidemment, il y a toujours la solution d'appeler la hotline, mais le coût/minute et le temps d'attente moyen sont assez dissuasifs.
Je m'agite dans tous les sens pour oublier ma frustration et occuper les looongues heures que je passe normalement sur internet chaque jour. Résultat: lorsque je monte me coucher, mon appart est quasi nickel; il a retrouvé son aspect d'avant-que-je-me-mette-en-tête-de-déménager-en-Belgique-et-d'en-profiter-pour-faire-un-grand-vide-en-jetant-en-donnant-ou-en-revendant-sur-eBay-tout-ce-dont-je-ne-me-sers-pas-ou-plus. Mais conjuguée au problème "vais-je réussir à vendre la voiture avant le 26?", la pensée des mails qui doivent s'accumuler dans ma boîte me fait passer une très mauvaise nuit, durant laquelle l'Homme revient une fois de plus hanter mes songes et m'éveille en sursaut, complètement stressée, à 1h55 puis à 4h20.
Ce matin, toujours pas de connexion. Je craque et, vingt minutes avant l'heure prévue, appelle Hawk pour qu'il m'aide à résoudre le problème. Le diagnostic tombe rapidement: ma Livebox fonctionne, c'est mon wifi qui merde. Une première mesure de secours est rapidement mise en place: grâce à un câble éthernet dont je découvre à la fois la fonction et la présence chez moi, je me branche directement à ma Livebox. La conversation se poursuit sur Skype, ce qui 1/ coûte moins cher et 2/ me donne le plaisir de voir Hawk tout nu au saut du lit. Quelques tâtonnements plus tard, il est établi qu'une mise à jour a dû faire sauter mon wifi et que je vais probablement devoir réinstaller tout le bordel. Moi j'dis que c'est pas gagné.
En attendant, je réalise à quel point je suis devenue dépendante d'internet. Déjà, en vacances, je crise si je ne peux pas me connecter au moins tous les trois ou quatre jours; alors en temps normal... Presque toute ma vie est sur le web désormais. C'est là que je traite avec mes contacts professionnels, que je discute avec Hawk les soirs où l'on n'est pas ensemble, que je prends des nouvelles de la plupart de mes connaissances et raconte ma vie dans un blog. Bref, internet est quasiment devenu mon unique rapport au monde extérieur.

Aucun commentaire: